BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

All That You Love Will Be Carried Away

Projet Dollar Baby

À propos du projet

D'après la nouvelle du même titre de Stephen King


Alfie Zimmer aime sa femme mais ne lui dit plus, il n'aime pas son travail et ne le dit pas non plus. Des toilettes, des graffitis vulgaires : de véritables poèmes pour lui, et un carnet pour les répertorier. Pour ne jamais les oublier. Alors un soir, il entre dans une chambre de motel, au bout du couloir, au rez-de-chaussée, non pas pour y dormir, mais pour y mourir. Le flingue sous le menton, une idée folle lui traverse l'esprit : et s'il publie son recueil ? Et s'il fait ce qu'il veut vraiment au fond de lui ? Alors, vivre, pour de vrai, ou mourir ?

 

C'est l'histoire d'un homme qui hésite entre tenter de réaliser son rêve, ou bien mourir

 

Ce court-métrage s'inspirera principalement de l'esthétique du film No Country for Old Men des frères Coen, et de la lumière du dernier Joker de Todd Phillips. Le tout, empreint de mon univers, encore en construction. 

 

 

All That You Love Will Be Carried Away est un dollar baby project. En effet, Stephen King cède les droits d'adaptation non-exclusifs de certaines de ses nouvelles aux étudiants et jeunes cinéastes afin de leur permettre de s'entrainer sur ses écrits. C'est donc dans ce cadre que s'inscrit ce projet. Le court-métrage doit durer moins de 45 minutes et être à but non lucratif : ainsi, l'équipe ne gagnera pas d'argent aux suites de ce film, ce qui signifie que nous n'avons ni le droit de le commercialiser, ni le droit de le distribuer. Cependant, ces projets sont destinés à vivre en festivals, après être passés sous le regard de Stephen King, qui ne participe en aucun cas au projet mais qui aime regarder les court-métrages produits par ses dollars babies. L'obligation d'envoyer une copie DVD est spécifiée dans le contrat ! Pour toutes ces raisons, le court-métrage sera en anglais, mais bien sûr, sous-titré en français.

 

Vous pouvez trouver la nouvelle dans son recueil Tout Est Fatal. Tous droits réservés.

 

 

Dan Cardoso

 

Alfie Zimmer sera interprété par Dan Cardoso. A l'âge de 13 ans à peine, il trouve sa voie et débute par le théâtre d'impro. Saisissant les opportunités et au gré de ses rencontres, il a vécu au Portugal, en Angleterre puis aux Etats-Unis. C’est à son retour en France qu’il a décidé de mener activement sa carrière de comédien. Après une expérience en tant que présentateur télé pour une chaîne bilingue, il met également en scène et dirige un cours d’improvisation au sein d’associations. Il décide de créer un cabaret d’impro : L’improviste avec lequel il fera une centaine de dates sur Paris pendant 2 saisons. Parlant couramment 5 langues, il est engagé en tant qu’interprète sur des conventions de séries américaines réunissant les acteurs et leurs fans. Parallèlement à cette activité, Dan ne délaisse pas les planches pour autant et se voit confier le rôle de Sylvestre dans Les Fourberies de Scapin qu’il jouera plusieurs mois au Théâtre du Nord-Ouest. Il a même l’occasion d’apparaître dans les séries à succès Scènes de Ménages et Capitaine Marleau. Grâces à ses expériences diverses et variées, il se lance dans l’écriture de son 1er One Man Show. Contes de Faits s’est joué au Théâtre Montmartre Galabru en 2017 et a reçu un bel accueil du public. Il est ensuite programmé au Théâtre Le Mélo d'Amélie à partir de janvier 2019 jusqu'au mois de mai. Fort du succès de cette nouvelle version, il est prolongé pour une nouvelle saison dans ce même Théâtre à partir du 22 septembre 2019. Il décide ensuite de nous suivre dans ce court-métrage anglophone pour prendre les traits d'Alfie, un personnage bien différent de ceux qu'il a l'habitude d'interpréter, mais duquel il se sent assez proche. Un nouveau challenge pour Dan, qui compte bien le relever avec brio.

 

 

Clément Ferrigno, Alexandre Braun et Edouard Falempin


De véritables couteaux suisses, ils ont tous trois déjà travaillé ensemble sur mon premier court-métrage, s'intitulant Le Fantôme de Serdaigle. Equipe soudée et énergique, ils ont décidé de s'embarquer tous ensemble dans cette nouvelle aventure. 


Clément Ferrigno est compositeur, directeur de la photographie, cadreur, monteur, et bien d'autres choses, mais il est avant tout un amoureux de la musique. Ayant commencé la composition à l'âge de 13 ans en autodidacte, il est à présent étudiant en musicologie à l'université Paris 8. Il a composé pour de nombreux projets audiovisuels et même un spectacle. Egalement passionné de cinéma, sa véritable vocation est de réussir en tant que compositeur à l'image. Sur ce court-métrage, il sera directeur de la photographie et compositeur. Ses conseils, sa sensibilité et ses grandes compétences donnent une véritable plus-value à ce projet


Alexandre Braun sera opérateur et assistera Clément sur le tournage. Etudiant également et véritable passionné de cinéma, membre de Colours Production, il est d'un soutien et d'une importance essentiels dans ce projet. Ayant déjà à son actif plusieurs court-métrages et clips, son expérience et son énergie sont d'une grande importance au sein de cette équipe. 

Clément Papillon, également membre de Colours Production, sera présent sur le tournage pour prêter main forte. Il sera opérateur, en compagnie de Clément Ferrigno et Alexandre Braun. Réalisateur possédant son propre univers, calme et méthodique, sa présence sur le plateau sera d'une grande aide. 


Edouard Falempin est ingénieur son. Diplômé de l'ESRA. Qualifié et compétent, toujours très volontaire et investi, il dépasse bien souvent les limites de son métier et se donne toujours à fond. Passionné par son métier, et d'autant plus de cinéma, il a décidé de rester à nos côtés pour ce nouveau défi. 

À quoi va servir le financement ?

Petit budget, grandes ambitions

 

 

Le budget servira en grande partie à la location de matériel, qui représente 40,7% du budget. En effet, nous espérons donner une grande qualité visuelle à ce court-métrage. De plus, le film se passant presque exclusivement dans une chambre de motel, nous allons tourner dans une chambre lambda en nous efforçant de reproduire tout l'éclairage nécessaire à l'ambiance d'une chambre à bas coût, que l'on pourrait louer sur une aire d'autoroute. 

 

No Country for Old Men - Coen Brothers

 

Le film se déroule dans un coin isolé des Etats-Unis. Vivant tous à Paris, le cadre ne s'y prête pas trop. Ainsi, nous aurons besoin de nous déplacer vers Avignon. De plus, le film se déroulant sous la neige pour les parties extérieures, si nous n'avons pas la chance d'avoir de la neige là bas, nous nous déplacerons dans le Jura. Dans tous ces endroits, nous avons des gens motivés à nous aider et à faire vivre ce projet : ainsi, nous ne payons pas l'herbérgement, mais nous devons payer le transport de l'équipe et du matériel, qui représente donc 22,2% du budget. 

Et comme il faut nourrir tout le monde entre autres choses, la régie représente 13% du budget.

 

Alfie Zimmer est un homme simple, il ne possède pas grand chose à part son carnet et son arme (factice sur le tournage, pas d'inquiétude), que nous devons tout de même acheter. De plus, voulant faire les choses bien, nous allons entièrement redécorer la chambre dans laquelle notre homme passera la nuit, pour la rendre plus authentique. Cela passe de la lampe de chevet à la peinture aux murs. C'est ce que nous entendons par "accessoires". Nous avons déjà une partie des choses nécessaires, mais pour le reste, cela représente 11,1% du budget.

 

Ensuite, pour votre soutien, 8% seront consacrés au bon fonctionnement d'Ulule, qui nous donne la possibilité de rendre des projets comme le nôtre possibles. Et pour vous remercier convenablement, nous prévoyons 5% du budget pour vous.

 

Cet objectif de 2700 euros reste minimal pour ce projet. Ce sera assez pour nous permettre un minimum de jours de tournage et de qualité audiovisuelle, mais l'objectif est d'aller au-delà de ce palier pour faire grandir ce projet et nous permettre au mieux de raconter l'histoire d'Alfie Zimmer, tout droit sortie de l'esprit de Stephen King. Chaque centime sera dépensé pour ce film, chaque euro nous permettra de prendre un peu plus notre temps, de mieux nous appliquer, et pourquoi pas, de louer un studio d'enregistrement pour la bande originale du film.

À propos du porteur de projet

 

Je m'appelle Lou-Anne, j'ai 21 ans et je suis en Master Métiers de l'Edition et de l'Audiovisuel. J'ai toujours baigné dans le cinéma, mais je n'ai jamais vraiment osé me lancer dans la réalisation avant cette année, où j'ai réalisé le Fantôme de Serdaigle. Je me suis consacrée cependant à la photographie, d'abord argentique (grande amoureuse de la pellicule), puis numérique. J'ai décidé de me lancer dans l'aventure All That You Love Will Be Carried Away, déjà car ma mère est fan de Stephen King depuis ses 14 ans : ainsi, elle m'a transmis cette passion pour l'univers du maître de l'horreur. Alors pour moi, c'était une évidence : je devais tenter l'exercice. L'histoire d'Alfie Zimmer m'a beaucoup touchée, car c'est l'histoire d'un homme qui, à ce stade de sa vie, refuse de vivre si ce n'est pour faire ce qu'il veut au fond de lui, de faire vivre sa poésie, tout en étant tout simplement effrayé par l'idée même de se dévoiler à travers son art. Se lancer véritablement dans le cinéma m'a pris du temps, car j'avais très peur de ne pas réussir, jusqu'à ce que je me rende compte que c'est ce qui guide ma vie.

 

Voici quelques plans de mon premier court-métrage (attention spoilers) :

 

 

 

Merci de m'avoir lu. Merci de votre soutient.

 

 

 

Share Suivez-nous