BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Sauvez le bateau Alizarine

Transport fluvial de Vins et Produits du terroir

À propos du projet

OBJECTIF 200% , nous assurerons l'activité jusqu'en juin 2016, allez on ne lâche rien !

Parce que c'est du DÉVELOPPEMENT DURABLE, parce que nous sommes en TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, parce que nous sommes"POUR", parce que C'EST POSSIBLE, parce qu'il nous faut du TEMPS, parce que nous BOUSCULONS LES HABITUDES, parce que NOUS Y CROYONS, parce que nous sommes DANS L'ACTION, parce que nous visons un MARCHÉ DE NICHE

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS POUR CONTINUER.

ALIZARINE KEZAKO

Alizarine c'est une SCOP de transport fluvial, une entreprise innovante proposant une ligne régulière de la Vallée du Rhône à Paris, aller et retour. Notre activité est artisanale et familiale, nous proposons une offre de logistique fluviale aux producteurs et consommateurs soucieux de leur empreinte écologique.

Aujourd’hui, face aux enjeux environnementaux, nous offrons la solution pour limiter considérablement l’empreinte carbone du transport : une péniche est 5 fois moins polluante qu’un camion et consomme jusqu’à 4 fois moins de carburant, tout en transportant l’équivalent de 5 containers, soit autant de camions en moins sur les routes.

 

 

 

 

 

 

 

ORIGINE DU PROJET ET RÉFLEXIONS

  • La problématique du transport routier du vin : empreinte carbone massive, secouage mécanique du vin, image négative du camion, pas de garantie de la maîtrise de la température pendant le transport… : Le transport fluvial émet 40 fois moins de pollution atmosphérique que le routier. La livraison au cœur des villes est fiable, silencieuse et sans engorgement. Peu d'accidents, une biodiversité respectée (aucuns hérissons écrasés !!!) Nous offrons une qualité de transport doux et Eco responsable.

Ne craignez pas d'être lent, craignez seulement d'être à l'arrêt. (proverbe chinois)

  • Les possibilités offertes par le transport fluvial : faible impact carbone, pas de vibration, vin bercé, fiabilité, contrôle de la température et image authentique, naturelle et positive : Pour le respect des vins transportés. La Température de la cale est maitrisée (entre 13 et 15 degrés) été comme hiver. Le Vin est bercé : transport doux sans chocage ni vibrations. Le vin est consommable dès l’arrivée, pas besoin de le laisser reposer.

  • Le maillage du réseau fluvial qui traverse judicieusement les plus grandes régions viticoles : 10 000 kilomètres recensés de fleuves et canaux en France. Le volume actuel de fret vinicole est colossal et la voie routière frise la saturation : un report sur la voie d'eau semble inéluctable. l’ADEME préconise de multiplier les coûts du routier par 37 pour atteindre leur coûts réels. 

Tout ce qui est exquis mûrit lentement. (Arthur Schopenhauer)

  • La plus-value apportée par ce moyen de transport en terme de développement durable : Notamment, lorsque la culture est biologique : « Je mange bio, je transporte bio » : Pour mettre en valeur les différentes productions. Par une « Eco labellisation »  des produits ayant voyagé par la voie d’eau. Ce label crée de la plus value, à l'heure où « l'éconologie » devient un argument commercial incontournable.

 

 

 

 

 

 

 

LE BATEAU TRANSPORT

Nous livrons la marchandise au cœur des agglomérations, proposant ainsi une solution durable à la livraison urbaine. Notre  bateau de conception adéquate a une capacité de chargement de 30 000 bouteilles, la cale est isolée et sous température dirigée. Nous sommes équipés de notre propre grue de chargement.

 

 

LE BATEAU VIVRE

Lieu de vente directe et de dégustation dans la cale, permet d'accueillir du public pour faire découvrir le monde de la voie d'eau et souligner l’implication environnementale des producteurs qui ont choisi ce moyen de transport. La terrasse aménagée aux normes ERP peut accueillir, à quai, 50 personnes. L'occasion est donnée aux producteurs ou aux acteurs de la filière viticole d'avoir une vitrine remarquable de leur production au cœur des  grandes villes. Le vin étant synonyme de convivialité, nous voulons communiquer par le biais d’évènements culturels : dégustations, soirées théâtre, manifestations évènementielles… Les consommateurs avertis sont sensibles au transport propre, surtout dans les villes où les pics de pollution sont de plus en plus fréquents.

    

NOTRE PÉNICHE ALIZARINE, UN LUX MOTOR DE 1927 MESURE 35 M X 5M,  A ÉTÉ MODERNISÉE ET ÉQUIPÉE POUR RÉPONDRE AUX SPÉCIFICITÉS DU TRANSPORT DE VIN ET DE BONS PRODUITS DU TERROIR;

  1. Cale pouvant contenir jusqu’à 50 palettes. Isolée et étanchéifiée cette cale est climatisée afin de garantir une maitrise de la température (14°) et de l’hygrométrie tout au long du voyage.
  2. Une grue embarquée afin de livrer au plus près les clients (centre ville) et de charger sans infrastructures portuaires spécifiques.
  3. Un transpalette pour agencer le fret dans la cale.
  4. Un local d'accueil public (ERP) sert de point de vente directe, de lieu de dégustation, de lieu de réception des clients, d'une vitrine de produits sélectionnés.
  5. Le bateau entièrement ponté permet de recevoir du public dans le cadre d'événementiels à quais (50 personnes).

Le bateau avant travaux                                                   le bateau après travaux

                  

A quoi va servir le financement ?

à 100 % du financement

Vos soutiens financiers vont nous permettre de continuer l'aventure ALIZARINE pendant 3 mois, le temps d'augmenter notre carnet de commande et de prouver que la transition énergétique est bel et bien en marche.

à 200 % du financement, vos soutiens financiers vont nous permettre de continuer l'aventure ALIZARINE pendant 6 mois.

Après 8 mois de navigation et de démarchages intensifs auprès de notre clientèle, nous devons nous rendre à l’évidence que le transport fluvial n'a pas le vent en poupe. Nous sommes une première entreprise de cette envergure,  seule face à des milliers de camions. Nous passons une grande partie de notre temps à éduquer et à convaincre. Ajoutons que quasi 80% des clients de notre étude de marché n'ont pas tenus leurs engagements, notamment de part leur incapacité à anticiper leurs commandes clients.

Notre chiffre d’affaire sur l’année 2015 avoisinera un dixième de son objectif, ce qui met notre trésorerie en énorme difficulté. L'achat de la péniche et sa modernisation ont été un investissement très lourd, le fonctionnement du navire est conséquent ce qui fait que les charges sont énormes.

Dépenses pour un voyage aller-retour Vallée du Rhône-Paris; Durée : 54 jours.

  • Remboursement bancaire : Crédit d'achat + Prêts d'honneur
  • Frais de fonctionnement : GNR (gasoil Non Routier), Avitaillement, Assurances, Salaires
  • Commercialisation : Actions de promotions, Recherches commerciales

Notre SCOP a reçu le trophée « Entreprise Innovante 2014», pourtant les soutiens à l’innovation restent maigres. Il manque une volonté affirmée et concrète des politiques et acteurs du fluvial de nous soutenir, surtout financièrement, dans la perspective de faire de notre entreprise un exemple d'initiative concrète en faveur de la transition énergétique. Nous parlons aujourd’hui de TRANSPORT D'UTILITÉ PUBLIQUE.

Pour tout cela, nous avons besoin de temps afin de trouver des solutions pour redonner ses lettres de noblesses au transport fluvial et agir en faveur du climat.

Nous sommes aujourd’hui en telle difficulté que le risque d’ici à 3 mois est que nous soyons contraints de mettre un terme à notre entreprise et à toute la raison d’être d’un tel projet.

Aujourd’hui malgré toute l’effervescence que nous ressentons de la part des producteurs que nous sollicitons sans relâche, et de la part de nombreux mouvements citoyens engagés : « les CIGALES » « oui, à la transition énergétique », « Alternatiba », « l’université du pas de côté », des AMAP, etc, notre banque refuse de nous accompagner plus loin.

Dans le cadre de la COP21, nous organisons un voyage qui lui est particulièrement consacré !  Nous avons baptisé cet aller-retour : Un Voyage pour le climat. Tout au long du voyage nous attirerons l'attention sur le nécessaire développement du transport fluvial.

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns. (Jacques Brel)

À propos du porteur de projet

Les Mariniers

SAUZEAT Raphaël (porteur du projet) : Gérant - Capitaine             

Raphaël est titulaire du diplôme de marinier : ACP, Attestation de Capacité Professionnelle délivrée par l’Ingénierie Supérieur de la Navigation Intérieure (ISNI) et a été formateur de transport fluvial au lycée des Catalins à Montélimar (26). Expert cordiste de 20 à 40 ans, il a exploré le milieu vertical sous toutes ses facettes, Raphaël a décidé de mettre son sang-froid, son énergie et son sens de l’organisation dans un métier en phase avec l’élément naturel : batelier transporteur. Et comme la convivialité est son leitmotiv, il a choisi de transporter du vin.

SAUTHIER Cécile (porteur du projet) : Gérante - Matelote - Commerciale

Par son parcours professionnel, Cécile maîtrise les techniques de la communication et de la  promotion. Ses qualités humaines et relationnelles la dotent d’un excellent contact avec les fournisseurs et les clients. Longtemps comédienne et metteuse en scène, elle a aussi été chargée de production pour des compagnies de spectacle vivant. Son expérience la désigne naturellement pour la mise en place d'événementiels de promotion de l'activité. Très concernée par les problèmes environnementaux, elle trouve dans ce projet la manière de faire rimer écologie et économie.

RECK Ann-Sophie : Matelote - Assistante Commerciale

D'une rencontre avec Alizarine lors d'une action citoyenne à Lyon, Ann-Sophie, après Sciences Politiques et 3 années au siège d’une ONG, a désirée s'extraire du monde des "bureaux" en choisissant l'apprentissage de la batellerie. Son engagement dans la protection de l’environnement a tout de suite collé à la philosophie de ce transport durable. Son envie de soutenir cette nouvelle activité se mixe avec aisance avec son envie de vivre au grand air.

         MATSOU : Mousse

 

 

 

 

 

NOS ASSOCIÉS : Les CIGALES DEOME et SEMENE de Bourg-Argental

Les Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire sont des structures de capital risque solidaire mobilisant l’épargne de leurs membres au service de la création et du développement de petites entreprises locales et collectives (SARL, SCOP, SCIC, SA, association, …). Cet accompagnement prend la forme d’un apport financier au capital, mais aussi d’un soutien humain et de conseils adaptés.

La VRP’S TEAM : Michel et Prosper

     Deux pirates de l’ombre travaillant sans relâche à la recherche de clients et à l’amélioration quotidienne de notre site internet.

Et tous ceux qui nous ont déjà largement accompagné, réconforté, soutenu depuis le début de cette merveilleuse expérience.

Des liens utiles :

http://bateau-alizarine.fr/

https://www.facebook.com/bateaualizarine

http://www.terredevins.com/actualites/le-grand-voyage-dun-bordeaux-superieur-bio-pour-le-climat/

http://www.cop21.gouv.fr/fr/societe-civile/labellisation-et-soutien-aux-projets/bordeaux-paris-par-la-voie-deau-un-voyage-pour

https://www.facebook.com/Un-Voyage-pour-le-Climat-519318434897289/timeline/

http://vivre-le-canal.fr/transport/bordeaux-paris-par-la-voie-deau/

FAQ

  • comment fait-on pour contribuer à vous aider ?

    Bonjour, merci de vous interesser une fois de plus à notre aventure. Actuellement, nous lançons non pas un appel à don, mais un appel à souscription pour rentrer au capital de l'entreprise, c'est la seule solution pour continuer. Vous trouverez tous les détails sur notre site en suivant ce lien http://bateau-alizarine.fr/?page_id=1754.

    Merci encore

    Dernière mise à jour : il y a 4 mois, 1 semaine

Poser une question Signaler ce projet