BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Album Sonates flûte & clavecin de JCF Bach

1er album de la flûtiste Ayumi Sunazaki et de la claveciniste Marie van Rhijn

À propos du projet

A propos du projet :

Ayumi Sunazaki , flûte , et Marie van Rhijn , clavecin , enregistrent à l’automne 2018 leur premier disque dans un programme de Sonates pour flûte et clavecin de Johann Christoph Friedric Bach.

Troisième des quatre fils musiciens de Johann Sebastian Bach, Johann Christoph Bach a bénéficié de l’enseignement de son père, et a étudié aussi le droit à l’Université de Leipzig.

Il a travaillé comme musicien à la cour de Bückeburg toute sa vie, et obtenu le titre de Konzertmeister en 1759.

Les six sonates pour flûte et clavier obligé (clavicembalo ou pianoforte) sont publiées en 1777.

L’année suivante, il voyage en Angleterre auprès d’un de ses frères, mais revient à Bückeburg pour ne plus quitter cette ville, à laquelle il a donné une vie musicale riche.

A quoi va servir le financement ?

A quoi va servir le financement ?

Au financement des différentes étapes de l’enregistrement à l’édition sur disque et en numérique chez les Belles Ecouteuses.

Enregistrement durant 3 jours + la post-production de l’album soit le montage, mixage et le mastering = 1200€

Réalisation graphique de la pochette et du livret de l’album + pressage de l’album = 1000€

Rémunération d’une attaché de presse pour la promotion de l’album = 1800€

À propos du porteur de projet

Ayumi Sunazaki et Marie van Rhijn jouent ensemble depuis 2007. Leur duo se nourrit des univers de chacune et de cette longue amitié humaine et musicale. Actuellement, leur projet est l’exploration du répertoire pour flûte et clavier obligé, donnant naissance au dialogue de co-solistes. Complices, Ayumi et Marie tissent les fils de ce délicat équilibre où se rejoignent finesses et qualités des deux familles d’instruments.

Ayumi Sunazaki commence l’apprentissage de la musique à quatre ans en s’initiant au piano. À quatorze ans, elle se découvre une passion pour la flûte moderne qui la mènera par la suite à l’Université des Arts de Kyoto. En 2000, elle décide de continuer ses études musicales en France et obtient les premiers prix de flûte et de musique de chambre au CRR de la Courneuve et au CRD de Montreuil dans la classe d’Emmanuelle Ophèle.

Elle commence en parallèle des études de flûte traversière baroque avec Philippe Alain Dupré et Marc Hantai. En 2010, elle obtient le Master de Musique ancienne au Koniklijk Conservatorium de Bruxelles dans la classe de Barthold Kuijken.

Ayumi Sunazaki se produit dans diverses formations de musique de chambre et orchestres, et a déjà réalisé plusieurs enregistrements, notamment pour des musiques de film. Elle se produit régulièrement au Traverso avec l’ensemble Sépia.

Professeur de clavecin et basse continue au CRR de Cergy-Pontoise, et de didactique du clavecin au Pôle Sup 93’, Marie van Rhijn est titulaire du Certificat d’Aptitude et du PEA, et partage avec enthousiasme son goût pour le clavecin et le répertoire de musique ancienne. Estimée pour ses qualités pédagogiques et appréciée comme continuiste et chef de chant, elle travaille régulièrement pour William Christie et Paul Agnew avec les Arts Florissants et a été invitée à travailler avec de nombreux ensembles et institutions, comme l’ensemble Amarillis, le Centre de Musique Baroque de Versailles, le Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne de Namur, la Fenice, les Folies Françoises, les Musiciens de Saint Julien, Insula, les Talens Lyriques. En 2018, elle prend part au spectacle MéChatmorphoses avec l’ensemble Amarillis et Héloïse Gaillard ; au pianoforte, à La Création de Haydn, et dirigera du clavecin le Beggar’s opera avec les Arts Florissants en juillet et décembre 2018.

Née en 1990, Marie commence le clavecin à Calais dès l’âge de sept ans. Elle a étudié le clavecin à Paris, avec Ilton Wjuniski et Noëlle Spieth, et auprès d’Olivier Baumont, Blandine Rannou et Kenneth Weiss au CNSMDP, obtenant ses prix et récompenses avec les plus hautes distinctions. Lors de masterclasses, elle a bénéficié des conseils précieux d’Huguette Dreyfus, Pierre Hantaï, Mitzi Meyerson, et Christophe Rousset. Après le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (Master de clavecin et basse continue) et la Sorbonne (Master de Musicologie, ainsi que la classe de chef de chant du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, elle a fait travailler les Pages au Centre de Musique Baroque de Versailles pendant trois ans. En 2011 et 2012, elle a été sélectionnée pour les tournées de l’Orchestre Français des Jeunes. La Handel House à Londres l’a sélectionnée pour faire partie de leurs six jeunes solistes de l’année 2014-2015, et a été choisie pour la résidence Handel avec Emmanuelle Haïm au Festival d’Aix en Provence en 2015. Soutenue par les fondations Delacour, SYLFF, Adami, Société Générale, Meyer et Tarrazi, elle est également lauréate de plusieurs concours internationaux (Harpsichord Broadwood competition,(UK) Middelburg international early music competition (Pays-Bas), FNAPEC (France), Moscow Volkonsky international harpsichord competition et Biber international competition (Russie et Autriche).

Régulièrement sollicitée pour encadrer des ateliers pédagogiques et masterclasses, elle tient à mener de front une vie de musicienne-enseignante active, et a enseigné au Conservatoire Jean Sébastien Bach à Bussy-st-George, ainsi qu’au Royal College of Music à Londres où elle a été nommée Junior Fellow en 2013. Son affection pour la musique de chambre l’amène à fonder le Trio Dauphine. En tant que soliste et continuiste, Marie van Rhijn s’est produite internationalement, en France, au Royaume-Uni, à New York, en Bolivie, au Panama, au Brésil, à Singapour, à Sydney, en Allemagne (Köln, solo recital WDR 3), en Autriche, en Italie, en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en République Tchèque et en Pologne.