BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le deuxième album de Ivan Tirtiaux

Participez à la réalisation de L'oasis, mon deuxième album, (sortie au printemps 2019).

À propos du projet

  • Le studio

​​

L’enregistrement des morceaux de ce deuxième album a démarré en janvier 2018 lors d’une session d’une semaine au studio Sunny Side inc. où je me suis entouré de quatre musiciens hors du commun.

  • Les musiciens.

Le mandoliniste touche-à-tout Raphaël Dumas et l'enraciné contrebassiste Mathieu Verkaeren sont de vieux complices avec qui je travaille depuis des années...

... Le groovy Wilfried Manzanza à la batterie et l'épatant percussionniste Nyllo Canela ont été rencontrés peu de temps avant le studio. La rencontre entre nous cinq a lieu en studio et fût magique en tous points.

Suite à cette semaine d'enregistrement, j'ai continué à étoffer la matière avec d'autres instruments. Un marimba, (Barbara Malter Terrada), une clarinette basse (Jordi Grognard), un pedal steel (Benjamin Clément), et puis quelques guitares additionnelles ou claviers (orgues, wurlitzer, piano...)  par mes soins ajoutés. Une section de cordes doit bientôt être enregistrée (Charlotte Danhier au violoncelle, Margaret Hermant et Martin Lauwers aux violons) ainsi que des choeurs féminins (Claire Vailler). Le mixage est prévu pour le mois de décembre au Greenhouse Studio avec Jean Vanesse aux manettes, comme sur L'envol, mon album précédent.

  • La musique.

La couleur des morceaux se veut moins latine que dans L'envol, (pas de bossa-nova ni de samba), si ce n’est subtilement à travers les percussions du musicien brésilien Nyllo Canela. Les chansons, leurs arrangements, la prod lorgnent d'avantage vers le folk dans un esprit assez roots et organique. Les guitares y sont souvent jouées en open-tunings ce qui donne à la musique une direction plus modale. Le batteur Wilfried Manzanza apporte à la musique un groove très seventies. Les instruments acoustiques (mandoline, banjo, guitares folk) et électriques (guitares, claviers...) passent à travers des circuits analogiques, des delays, des réverbes, des amplis à lampes vintage. La contrebasse, le marimba, la clarinette basse et les cordes renforcent le côté boisé et le mandoliniste parisien Raphaël Dumas vient bousculer le tout avec son style inimitable. 

  • Les textes.

On perçoit dans les textes l’influence d’une certaine chanson française intemporelle (Brassens, Caussimon, Fontaine et Higelin des débuts…) mêlée à celle de certains songwriters anglo-saxons (Leonard Cohen, Neil Young, Nick Drake, Elliott Smith…). Ces textes ont parfois maturé longtemps, ils ont été écrits lors de résidences (sur l’île de Comacina en Italie, au Libitum à Aix-en-provence…), certains sont ceux de chansons fleuves sans refrains, alignant de nombreux couplets et déroulant un fil narratif quasi médiéval, d’autres sont plus épurés et bien qu'émotionnellement chargés contiennent peu de mots. Voici ce qu'en ont dit récemment les blogs RTBF Culture ou voir.ca (scroller en bas de page), présents lors de notre dernier concert en trio au festival FrancoFaune.

  • Le live.

À l'occasion de la sortie de l'album, nous allons créer un nouveau live pour la première fois en version quintet (chant/guitares + mandoline/banjo/guitares + contrebasse +  batterie + percussions) avec un ingénieur du son et un créateur lumières. Ce live est coproduit par Le 140 et fera l'objet d'une résidence sur cette scène mythique bruxelloise. Ce concert aura lieu le 25 avril 2019, 50 places sont proposées parmis les contreparties. 

©Lara Herbinia

  • Le visuel de l'album.

L'artwork original sera réalisé par la talentueuse illustratrice Fanny Michaëlis.

  • Un avant-goût.

La vidéo d'un morceau enregistré live en mai dernier au festival Les Nuits du Bota, L'oasis figurera sur l'album dans un arrangement studio et donnera aussi son nom à celui-ci.

A quoi va servir le financement ?

Réalisé en fonds propres et en partie grâce au soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, je vais financièrement pouvoir pousser la réalisation de cet album encore un peu, du moins jusqu'à l'étape du mixage, du mastering, et de l'artwork. Ce stade passé, l'album encore volatile pourrait voir le jour numériquement, cependant il me encore manque de quoi le déposer sur un support physique, (CD + vinyle) avec une belle mise en page, payer les droits de reproduction mécaniques (Sabam/Sacem) sans parler la promotion (clip, attaché de presse...) sans laquelle un album n'existe pas ou à peine. Si comme moi vous êtes encore attachés au support physique, le fait de précommander l'album et des places de concert me permettra d'aller jusqu'au bout de ma démarche et vous contribuerez ainsi à la réalisation d'un beau projet.

Coût d'un pressage vinyle (500 ex): +-2000€

Coût d'un pressage CD (1000 ex): +-1000€

Frais de mise en page et design graphique: 500€

Droits de reproduction mécaniques: +-1000€

Frais d'envois postaux: +-100€

Frais liés à l'utilisation de cette plateforme: 400€

Chaque euro collecté au-delà de l'objectif sera investi dans la promotion de l'album (clip, attaché de presse...).

À propos du porteur de projet

Folk organique, blues poétique, mélodies lunaires ciselées avec l'amour du mot, le chanteur belge caresse, martèle, percute sa guitare et délivre des textes véraces et pénétrants. Sa musique se situe quelque part entre le blues tendre de Dick Annegarn, les ritournelles désenchantées de Nick Drake et l'eurythmie chaloupée de Chico Buarque. Des chansons qui célèbrent le hasard, le cours de la vie et les nombreux déboîtements du destin, on y parle de voyages, de cailloux, de femmes, de rosiers, de désastres, d'océans… Après L'Envol, son premier album solo salué par la presse et récompensé d'un Octave de la musique en 2015, il revient sur la scène avec L'oasis, un nouvel opus dont la sortie prévue pour le 25 avril 2019 dans la mythique salle du 140 à Bruxelles.

SITE OFFICIEL

BANDCAMP

PAGE FACEBOOK

CHAÎNE YOUTUBE

COMPTE INSTAGRAM