Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Les idées changent le monde.

Aidez Books à continuer de les diffuser !

  • Pourquoi adopter Books ?

    Faire passer au vert le compteur qui assurera de longs et beaux jours à Books et la Booksletter.
    Atteindre notre objectif... et même aller plus loin !
    Nous y croyons, ensemble, plus que jamais. 

    Comment ?
    Vous tous, qui avez déjà donné des ailes à notre opération, êtes nos meilleurs ambassadeurs.
    Jusqu’à la dernière minute, parlez de Books à vos proches : faites-les entrer dans la communauté des Books-lecteurs !

    Pourquoi adopter Books ?
    Ils parlent du magazine mieux que nous...
    Pour convaincre vos amis, collègues, camarades ou voisins de nous rejoindre : partagez leurs témoignages !

    >> Voir la vidéo sur Youtube

    Merci à Laurent, Claudine, Marc et Angela, qui ont accepté de se soumettre à l'exercice à l'occasion du lancement de l'Association Les Amis de Books.

  • Ça grimpe, ça grimpe

    Depuis vendredi dernier, grâce à votre enthousiasme et votre énergie, le compteur a de nouveau fait un bond.
    Vous êtes bientôt 650 à nous avoir rejoints et vos soutiens ont fait monter la jauge à près de 65% de notre objectif.

    Même si rien n’est encore gagné, la réussite est à portée de main.
    Merci à vous toutes et tous qui rendez cette aventure possible !

  • Books à la conquête du numérique !

    Les nouveaux services et outils de diffusion liés au numérique - à présent incontournables - sont au cœur des actions d’avenir que nous avons amorcées pour accélérer notre développement et conquérir de nouveaux lecteurs.

    Vous pouvez d’ores et déjà en profiter, et vos soutiens nous permettront d’en exploiter le plein potentiel… découvrez-les en images !

    >> Voir la vidéo sur Youtube

    Bien sûr, l’objectif n’est pas de remplacer le magazine papier, mais de multiplier les moyens et les occasions de lecture, de vous permettre d’avoir toujours en poche vos numéros préférés, et last but not least de faciliter l’accès au magazine pour tous les francophones et francophiles des cinq continents qui souhaitent nous adopter !

    Jusqu’au 20 mai, pour continuer à donner du souffle aux idées, n’hésitez pas à faire connaître Books à vos proches du bout du monde... ou d’à côté.
    Proposez-leur par exemple de s'offrir un abonnement découverte 100% numérique pour 2 mois grâce à l’opération Aidez Books ! et de faire le plein d’idées chaque soir avec la Booksletter.

    Beau weekend à toutes et tous !

  • Belle nouvelle !

    A la rédaction de Books ce matin, la bonne humeur et l'enthousiasme font fi du froid presque hivernal qui nous nargue depuis ce weekend…
    En quelques jours à peine, le compteur a fait un bond de 13%, et nous venons tout juste de passer un double cap : 50% de notre objectif atteint et 500 contributeurs ! 

    Vous êtes nombreux depuis le début de l’opération, et particulièrement ces derniers jours, à avoir insufflé une magnifique dynamique à la collecte, en apportant - voire en multipliant - vos soutiens sur Ulule, en nous encourageant par email et sur les réseaux sociaux, en portant notre message auprès de votre entourage.
    UN IMMENSE MERCI !

    Grâce à vous, la moitié du chemin est derrière nous…
    Mais la course de fond continue pour gravir les 50 marches restantes :
     à peine trois semaines pour relever le défi !

    Pour continuer à donner du souffle à l’opération Aidez Books ! et nous aider à maintenir cette belle dynamique, n’hésitez pas à :

    • Parler jusqu’à la dernière minute de l’opération à vos proches, collègues et amis en faisant par exemple suivre ce message ou ce tweet
    • Participer à notre challenge de la semaine #JAdopteBooks #MesAmisAussi sur Facebook
    • Ou même afficher nos posters dans votre école, votre hall d’immeuble ou au bureau, à l’instar de nos amis de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne ou de SciencesPo Paris, qui relaient la campagne sur leurs murs depuis cette semaine (un grand merci à eux)

    Enfin, comme les bonnes nouvelles n’arrivent pas seules, ce jeudi 28 avril est aussi l’occasion de découvrir le tout dernier numéro de Books chez vous ou sur nos applis, et dès demain en kiosque et dans les bonnes librairies !

    Encore un grand et chaleureux merci, et à demain pour d’autres nouvelles de la campagne.

  • La mobilisation continue

    Nous approchons 40% de notre objectif et bientôt 400 contributeurs : un grand merci à toutes et tous ! Grâce à vos contributions et votre soutien, le compteur continue de grimper.

    Mais ce n’est pas le moment de faiblir, même si les vacances sont encore d’actualité pour les zones A et C… La mobilisation continue !

    Les congés sont justement propices aux lectures et au partage d’idées.
    Profitez-en pour mettre le magazine entre les mains de vos proches, version papier ou numérique (avec un numéro gratuit en téléchargeant nos applis) ; faites-leur découvrir Books et la Booksletter en diffusant cet email ou cette vidéo ; parlez de l’opération Aidez Books !à vos voisins de chambrée, de table ou de (dé)tente ; proposez-leur de faire le plein d’idées pour 2, 3 mois ou plus via la collecte grâce aux abonnements offerts en contrepartie...

    Et pour celles et ceux de la zone B ou qui n’ont pas le loisir de profiter d’une trêve printanière : parler de Books et de la campagne à vos collègues ou vos voisins de palier (en affichant par exemple nos posters dans l’espace café ou à l’entrée de votre immeuble) peut nous aider à faire grandir notre communauté de sympathisants, contributeurs et abonnés.
    De quoi assurer notre pérennité !

    Grâce à nos efforts conjugués, nous pouvons y arriver.

    Nous en profitons pour adresser de chaleureux remerciements à nos ambassadeurs de la semaine pour votre aide et vos encouragements sur les réseaux sociaux.
    Merci notamment (et sans exhaustivité) à :