BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Aider les enfants Dogon au Mali

de la naissance et pendant leurs parcours à l'école : l'éducation des enfants est un droit!

À propos du projet

Depuis novembre 2017, via l'association Ren'Art Pâle,  avec des tricoteuses ou crocheteuses nous confectionnons des bonnets pour les bébés du cœur ici et ailleurs.



Tous les bébés à la naissance n'arrivent pas réguler leur température, il faut couvrir leur tête.


Ces bonnets sont destinés à des centres de santé, des maternités, des orphelinats... ici et ailleurs dans le monde: en afrique, en amérique, aux bébés du � des restos du cœur, les petits frères des pauvres.

Pour les envoyer ailleurs il faut payer le transport, les valises.

Les enfants et leurs mamans sont toujours très heureux de recevoir ce petit présent pour le trousseau du bébé.

Cela nous permet de tisser des liens et de partager avec nos créations 

Espérons que ces bonnets permettront de garder leurs petites têtes au chaud le temps qu’ils apprennent à réguler leur température naturellement qu'ils soient, blancs, noirs, jaunes, rouges, verts, du nord de 'est, de l'ouest ou du sud, qu’ils naissent l’été ou l’hiver, au Groenland, en Afrique ou en France..

Nous avons déja donné à Madagascar, au Sénégal, au Congo , au Sénégal, en Mauritanie, au Mali, au Resto du coeur, au SDF via l'opération boîte à chaussures (des plus grand !)

C'est pourquoi nous sollicitons votre générosité pour le transport pour que ces petites têtes soient au chaud lors de leurs naissances au Mali.

Ren'Art Pâle souhaite collecter également des fonds pour aider les enfants du pays Dogon pendant leur parcours scolaire et donc recycler des matériels scolaires, sportifs...

Les parents doivent faire face au manque d'eau à cause du réchauffement climatique, l'insécurité depuis 2 ans à cause d'un conflit entre agricuteurs/éleveurs.

Les récoltes sont mauvaises et générent de très faibles revenus.

Ils ne peuvent pas financer le trousseau d'un bébé qui arrive, la scolarité de leurs enfants et donner à manger à la famille. Ils doivent faire un choix.

 

 

« Chaque enfant doit avoir les mêmes droits ! »

« Chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne. » disait Victor Hugo

 


   Les Dogon  

Ils sont environs 700000 et vivent au Mali, ainsi qu’en Afrique de l’Ouest, à noter que quelques Dogons se sont installer en Cote d’Ivoire et au Burkina Faso

Le « Pays dogon » va de la falaise de Bandiagara jusqu’au sud-ouest de la boucle du Niger.

Situation géographique du pays dogon

Le Pays Dogon se situe au sud-ouest de la boucle du Niger, dans la région administrative de Mopti (cercles de Bandiagara, Koro et Bankas), près de Douentza et, au Burkina Faso, au nord-ouest de Ouahigouya.
Dans le cercle de Bandiagara, 80 % de la population est Dogon, de confession traditionnellement animiste.
A l'est des cercles de Koro et Douentza, à la limite du Gourma, c'est-à-dire du pays des Peul. Le pays Dogon est donc entouré par un monde musulman : d'abord par les Peul, éleveurs nomades, par les agriculteurs Mossi et Bobo, et par les pêcheurs Bozo.

Le Pays Dogon semble perdu au milieu du Mali.
Mais il demeure l'un des sites les plus fascinants de l'Afrique de l'Ouest. Les Dogon et la Falaise dans laquelle ils vivent représentent un monde à part : un univers vertical, structuré autour d'un Renard Pâle et de dieux sans pareils, de Forgerons et de" Hogon", d'Initiés et de Débutants, de fêtes se déroulant tous les 60 ans, de masques et de danses incomparables, de légendes archi-complexes et fascinantes.
Les Dogon vivent dans une tradition animiste.
Au cœur d'un pays musulman.
 

Géographie

Le Mali est comme une île de 1,24 million de km2 au cœur de l'Afrique. En effet, le pays n'a pas de frontière côtière et Bamako, la capitale, se trouve à 700 km à vol d'oiseau de la plus proche côte.
Le Mali est un vaste ensemble de plus d'un million de kilomètres carrés qui représente à lui seul 4,2% de la superficie totale de l'Afrique.
Près des deux tiers du Mali sont englobés dans la zone saharo-sahélienne, le reste étant baigné par les fleuves Niger et Sénégal. Le pays dépend donc de ses voisins pour son ravitaillement, comme toute nation ainsi enclavée.
Le relief est peu accidenté, le point le plus bas se situant à la frontière avec le Sénégal (25 m) et le point culminant à Hombori, au centre de la boucle du Niger (1 150 m).
Quatre grands massifs émergent de ce qui apparaît comme un vaste plateau : au nord, l'Adrar des Iforas, amas chaotique culminant à 900 m ; à l'ouest, le plateau mandingue (794 m) ; au sud, le massif de Sikasso (820 m).
Enfin, à l'est, la falaise de Bandiagara, domaine des Dogon

Climat

Le climat peut être caractérisé comme un climat tropical aride, avec une moyenne des températures ne descendant pas au-dessous de 18°, un fort ensoleillement et une absence de microclimats qui va de pair avec le relief peu marqué.
Les pluies sont soumises au régime général de l'Afrique de l'Ouest bien que la saison des pluies soit de durée sensiblement égale d'une année sur l'autre (trois mois environ)
Le paysage et la végétation accusent d'énormes différences entre la saison des pluies et la saison sèche. Les changements de paysage s'opèrent en trois étapes :
- la saison des pluies très verdoyante de juin à octobre,
- la saison des cultures maraîchères entourent les points d'eau, d'octobre à février,
- la saison sèche de mars à juin, où les dernières mares étant asséchées, le paysage grillé de soleil n'est peuplé que de la silhouette des arbres.
La région s'est beaucoup asséchée sous l'influence de trois facteurs principaux :
- le premier est la diminution des pluies saisonnières qui alimentent les nappes souterraines.
- Le second est la baisse de niveau du Niger qui alimente les nappes phréatiques.
- Le troisième facteur est plus hypothétique : c'est la disparition des crocodiles à la suite d'une chasse intense. En effet, les sauriens entretenaient des galeries souterraines qui facilitaient la circulation de l'eau.
Quand ils ont disparu, les galeries se sont effondrées. Et l’hydrologie en aurait été modifiée !


La Falaise

La Falaise de Bandiagara est le repaire du Pays Dogon.
Elle définit quatre grandes zones:
- le Plateau, limité par le Niger à l'ouest et la Falaise à l'est, : une région très accidentée et difficile d'accès où les habitants ont peu de contacts avec l'extérieur.
- La Falaise, la partie la plus connue du pays Dogon.
Sa hauteur varie de 300 à 600 m; elle se présente sous la forme d'une paroi abrupte, coupée de failles et dont la base est couverte d'éboulis.
La plupart des villages Dogon ont été bâtis dans cette zone d'éboulis, un véritable chaos rocheux incultivable à l'exception de quelques champs minuscules.
- La Bande de terre, au pied des rochers, la seule partie réellement cultivable. Elle court le long de la falaise sur toute sa longueur. Cette bande de terre arable, enserrée entre la paroi et une zone dunaire, varie de 500 m de large devant Dourou à plusieurs kilomètres dans la région de Bamba.
Elle est traversée par des rivières temporaires qui coulent des hauteurs à la saison des pluies. On y trouve la plupart des cultures ainsi que les puits qui fourniront de l'eau jusqu'à la fin de la saison sèche.
La paroi de la falaise forme des surplombs assez importants ; elle est coupée de failles dont les plus importantes ont été aménagées pour accéder au plateau.
Les Dogon y ont construit des sortes d'escaliers de pierre ou des échelles taillées dans des troncs d'arbres.
- Enfin, la Plaine, qui s'étend au-delà du cordon dunaire vers l'est, jusqu'au Burkina Faso. Beaucoup de Peul y transhument et l'implantation des Dogon y est plus récente que dans la falaise.
La circulation dans la plaine est plus facile, l'isolement moindre, et les habitants vivent du commerce entre le Burkina Faso et les villages de l'intérieur.

Situation géographique du pays dogon

Le Pays Dogon se situe au sud-ouest de la boucle du Niger, dans la région administrative de Mopti (cercles de Bandiagara, Koro et Bankas), près de Douentza et, au Burkina Faso, au nord-ouest de Ouahigouya.
Dans le cercle de Bandiagara, 80 % de la population est Dogon, de confession traditionnellement animiste.
A l'est des cercles de Koro et Douentza, à la limite du Gourma, c'est-à-dire du pays des Peul. Le pays Dogon est donc entouré par un monde musulman : d'abord par les Peul, éleveurs nomades, par les agriculteurs Mossi et Bobo, et par les pêcheurs Bozo.

Le Pays Dogon semble perdu au milieu du Mali.
Mais il demeure l'un des sites les plus fascinants de l'Afrique de l'Ouest. Les Dogon et la Falaise dans laquelle ils vivent représentent un monde à part : un univers vertical, structuré autour d'un Renard Pâle et de dieux sans pareils, de Forgerons et de" Hogon", d'Initiés et de Débutants, de fêtes se déroulant tous les 60 ans, de masques et de danses incomparables, de légendes archi-complexes et fascinantes.
Les Dogon vivent dans une tradition animiste.
Au cœur d'un pays musulman.
 

Géographie

Le Mali est comme une île de 1,24 million de km2 au cœur de l'Afrique. En effet, le pays n'a pas de frontière côtière et Bamako, la capitale, se trouve à 700 km à vol d'oiseau de la plus proche côte.
Le Mali est un vaste ensemble de plus d'un million de kilomètres carrés qui représente à lui seul 4,2% de la superficie totale de l'Afrique.
Près des deux tiers du Mali sont englobés dans la zone saharo-sahélienne, le reste étant baigné par les fleuves Niger et Sénégal. Le pays dépend donc de ses voisins pour son ravitaillement, comme toute nation ainsi enclavée.
Le relief est peu accidenté, le point le plus bas se situant à la frontière avec le Sénégal (25 m) et le point culminant à Hombori, au centre de la boucle du Niger (1 150 m).
Quatre grands massifs émergent de ce qui apparaît comme un vaste plateau : au nord, l'Adrar des Iforas, amas chaotique culminant à 900 m ; à l'ouest, le plateau mandingue (794 m) ; au sud, le massif de Sikasso (820 m).
Enfin, à l'est, la falaise de Bandiagara, domaine des Dogon

Climat

Le climat peut être caractérisé comme un climat tropical aride, avec une moyenne des températures ne descendant pas au-dessous de 18°, un fort ensoleillement et une absence de microclimats qui va de pair avec le relief peu marqué.
Les pluies sont soumises au régime général de l'Afrique de l'Ouest bien que la saison des pluies soit de durée sensiblement égale d'une année sur l'autre (trois mois environ)
Le paysage et la végétation accusent d'énormes différences entre la saison des pluies et la saison sèche. Les changements de paysage s'opèrent en trois étapes :
- la saison des pluies très verdoyante de juin à octobre,
- la saison des cultures maraîchères entourent les points d'eau, d'octobre à février,
- la saison sèche de mars à juin, où les dernières mares étant asséchées, le paysage grillé de soleil n'est peuplé que de la silhouette des arbres.
La région s'est beaucoup asséchée sous l'influence de trois facteurs principaux :
- le premier est la diminution des pluies saisonnières qui alimentent les nappes souterraines.
- Le second est la baisse de niveau du Niger qui alimente les nappes phréatiques.
- Le troisième facteur est plus hypothétique : c'est la disparition des crocodiles à la suite d'une chasse intense. En effet, les sauriens entretenaient des galeries souterraines qui facilitaient la circulation de l'eau.
Quand ils ont disparu, les galeries se sont effondrées. Et l’hydrologie en aurait été modifiée !


La Falaise

La Falaise de Bandiagara est le repaire du Pays Dogon.
Elle définit quatre grandes zones:
- le Plateau, limité par le Niger à l'ouest et la Falaise à l'est, : une région très accidentée et difficile d'accès où les habitants ont peu de contacts avec l'extérieur.
- La Falaise, la partie la plus connue du pays Dogon.
Sa hauteur varie de 300 à 600 m; elle se présente sous la forme d'une paroi abrupte, coupée de failles et dont la base est couverte d'éboulis.
La plupart des villages Dogon ont été bâtis dans cette zone d'éboulis, un véritable chaos rocheux incultivable à l'exception de quelques champs minuscules.
- La Bande de terre, au pied des rochers, la seule partie réellement cultivable. Elle court le long de la falaise sur toute sa longueur. Cette bande de terre arable, enserrée entre la paroi et une zone dunaire, varie de 500 m de large devant Dourou à plusieurs kilomètres dans la région de Bamba.
Elle est traversée par des rivières temporaires qui coulent des hauteurs à la saison des pluies. On y trouve la plupart des cultures ainsi que les puits qui fourniront de l'eau jusqu'à la fin de la saison sèche.
La paroi de la falaise forme des surplombs assez importants ; elle est coupée de failles dont les plus importantes ont été aménagées pour accéder au plateau.
Les Dogon y ont construit des sortes d'escaliers de pierre ou des échelles taillées dans des troncs d'arbres.
- Enfin, la Plaine, qui s'étend au-delà du cordon dunaire vers l'est, jusqu'au Burkina Faso. Beaucoup de Peul y transhument et l'implantation des Dogon y est plus récente que dans la falaise.
La circulation dans la plaine est plus facile, l'isolement moindre, et les habitants vivent du commerce entre le Burkina Faso et les villages de l'intérieur.

 

A quoi va servir le financement ?

- acheter les tenues de l'école

- acheter les fournitures pour la rentrée ( crayons, cahiers, ardoises, règles, crayons de couleur, feuilles de dessin) et envoyer des livres scolaires, dictionnaires

- envoyer du matériel de sport récolté auprès de clubs sportifs pour éviter le gaspillage vestimentaire

- envoyer les vêtements et doudous fabriqués pendant les tricots solidaires de ren'art pâle

À propos du porteur de projet

   Ren'Art Pâle   est une association de loi 1901 basée à beuvry la forêt dans les Hauts de France 

L'Association a pour objet : Par l’Art visuel et vivant, le Jardinage et le Sport ici en Pévèle et en Ostrevent ou toute autre région de France, Sensibilisation et Éducation à la Culture, l’Écocitoyenneté, au Développement Durable, au Recyclage, au Zéro déchet pour s’ouvrir à l’Internationalité pour la Solidarité, le Partage, la Coopération, la Réciprocité Ailleurs.

L’Association s’engage à respecter la liberté de conscience et s’interdit toute discrimination.

 

Share Suivez-nous