BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Affamé

Un court métrage d'animation de Joann Guyonnet

À propos du projet

Dans un futur sombre, un géant aux traits émaciés arpente une terre dévastée et déserte, mangeant tout sur son passage.

Autrefois humain, il n’a plus que de vagues réminiscences de son état passé.

Au cours de sa triste errance dans les vestiges d’une ville, il croise le chemin d’un enfant.

Un jeu du chat et de la souris s’engage entre eux mais la proie n’est pas celle qu’on pense.

Affamé est un court-métrage de Joann Guyonnet, un projet en pré-production depuis plus d'un an. 

Le Géant, «Mangeur», avale tout ce qu’il trouve à sa portée, sans le moindre plaisir. Ce personnage misérable, ayant oublié jusqu’à ses origines, parcourt le monde pour dévorer toutes choses mais n’est jamais rassasié.

Sur cette obsession de la voracité s’est greffée une réflexion plus profonde sur le rapport de l’homme à la nourriture et par là même de l’homme à la société.

Que se passerait-il si l’homme consommait de façon tellement irréfléchie, impulsive et disproportionnée, qu’il en vienne à manger littéralement le monde, jusqu’à ne laisser aucune trace de vie ?

C'est dans un tel monde, quasiment mort, que se situe Affamé.

Mais s’il est une vérité maintes fois prouvée, c’est celle que l’homme sait s’adapter.

Face au fléau implacable qu’est le Mangeur, la race humaine ou au moins ce qui s’en rapproche le plus a su évoluer.

Une horde s’oppose ici au prédateur géant. En adoptant la forme de l’enfant, forme innocente et rassurante, une nouvelle race a émergé et s’est liguée pour survivre.

De prédateur absolu, le Mangeur est devenu proie, chassée à son tour par une masse plus faible mais autrement plus vorace que lui.

On ne peut nier ici la portée politique de l’allégorie : le grand consommateur implacable et irrespectueux des valeurs de la nature en arrive finalement à se faire tuer par la masse qu’il a amenée à la misère.


Le choix de l’animation s’est imposé d’emblée pour le film. Elle permet une totale liberté pour mettre en scène les pulsions voraces du personnage inhumain du mangeur, ses déplacements désarticulés dans les vestiges amoncellés de la ville.

Le rendu visuel sera proche des recherches de Nicolas Deschamps qui illustrent cette page : un personnage décharné et frippé, aux couleurs désaturées dans des camaïeux ocres et sableux d'un monde redevenu minéral.

Le déroulement rythmique du film sera progressif : lent au départ lors de l'introduction du mangeur puis rapide lors de la partie de cache-cache avec l’enfant. Il y aura une respiration à sa rencontre avec l’autre pour mieux faire exploser la violence de sa mise à mort.

Première étape d'animation en 3D est en cours :

Recherches préparatoires :

A quoi va servir le financement ?

La somme receuillie permettra le financement complémentaire de la création musicale et sonore, qui a une place très importante dans un film, plus particulièrement dans un film d'animation (quasi) muet.
La musique que je composerai a la volonté d’être en parfaite harmonie avec l’image. Elle sera épurée et aérienne se faisant voix du vaste décor désolé.

Plus le budget sera important, plus nous pourrons pousser loin la qualité sonore du film :

  • en enregistrant la musique avec un quartet de musiciens ;
  • avec un chorale d'enfants chantant pour le final du film, afin de donner une voix à la horde ;
  • en travaillant au mieux les ambiances et les bruitages, indispensables pour traduire l'isolement et la désolation du personnage ;
  • en finalisant le mixage en studio avec un ingénieur du son.

La somme que vous nous apporterez servira à la location du studio et aux cachets des musiciens et des techniciens, c'est une contribution majeure à ce projet !

À propos du porteur de projet

Joann Guyonnet : Réalisateur et compositeur

Compositeur de musique de films et musicien de scène, réalisateur (clip, court métrages...), plasticien diplômé et enseignant au DMA de cinéma d'animation de Cournon d'Auvergne.

Sébastien Garnier : Infographiste et animateur 3D

Infographiste et animateur 3D, passionné d'animation et de narration graphique, formé aux Beaux-Arts et Supinfocom. Il a travaillé sur des films (Searex, Atomic Circus, Un monstre a Paris) et des séries d'animation (Garfield, Freefonix, Léonard, Linkers).

Nicolas Deschamps : Designer d'Affamé

johnjeanpaul.blogspot.fr/

Dessinateur et graphiste forcené, actuellement en liberté. 

Ce projet est accompagné par le collectif  EXPRESSO :