Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Adventure

Album musical consacré au saxhorn alto

À propos du projet

Adventure est un projet de disque de musique axé autour du saxhorn alto, instrument de la famille des cuivres. Pensé et interprété par Sophie Binet-Budelot, nommée meilleure saxhorniste alto au sixième Concours Européen de Solistes de Brass Band en 2014 à Perth en Écosse, ce disque regroupe de nombreuses pièces exclusives composées pour cet instrument, autour duquel gravitent piano, vibraphone et brass band.

Pourquoi le CD ?

La vie est parsemée d'embûches, de choix et de prises de décisions. Malheureusement, ces choix ne sont pas toujours faciles à prendre. J'ai dû, à certains moments de ma vie, prendre moi-même des décisions en essayant de ne pas les regretter ensuite et c’est sans doute le plus difficile.

Adolescente, j'étudiais le cor d'harmonie, quand j'ai un jour eu l'occasion de découvrir le saxhorn alto. Cet instrument était joué dans les brass bands, des ensembles de cuivres spécifiques d'origine anglo-saxone que j'ai toujours adorés, et il m'avait toujours intrigué… J’ai rapidement eu vrai coup de foudre pour ce son si particulier. S'il y a bien un choix dont je suis fière, c'est d'avoir choisi cet instrument.

Le son de l'alto a un timbre très proche de celui de ma voix. Comme je suis d’un naturel timide, il est pour moi un moyen d’expression formidable qui m'apporte beaucoup et m'aide à me surpasser. Ce disque est donc à la fois une façon de faire découvrir au grand public la beauté de cet instrument et des compositions qui lui sont dédiées, mais aussi une opportunité de m'ouvrir, à ma manière, à tous.

Le contenu

Ce CD est composé uniquement de pièces originales écrites pour le saxhorn alto. Il comprend deux créations : le « Concerto pour saxhorn alto » de Pierre-Antoine Savoyat et « Le Sourire du Géant » de Jérémy Chmielarz.

« Le concerto pour Saxhorn Alto dépeint des tableaux illustrant la vision de civils victimes d'une guerre, c'est une ode en soutient à ceux qui sont au mauvais endroit au mauvais moment.
Le premier mouvement illustre une attaque aérienne, les glissandi de trombones dans la deuxième partie évoque des avions, on y trouve un caractère romantique (évoquant Elgar, Gustav Mahler) ainsi qu'un clin d'œil à l'Histoire du Soldat de Stravinsky. Le mouvement se termine dans un climax apocalyptique.
Le second mouvement est un ground (pièce basée sur une basse obstinée) inspiré de la musique de Bach et Buxtehude, il illustre une scène affreuse d'un champ de ruines et d'empliments de cadavres ; on entend à la fin un sigle SOS lancé à la timbale.
Enfin, le Finale décrit une scène de guerre terrestre ou de guerre civile, la diversité des thèmes et éléments thématiques (reprise d'un élément peu usité dans le premier mouvement, utilisation du sigle SOS, choral...) illustre un sentiment d'incertitude, et après un passage martial et une explosion qui clôt le tableau, une cadence du soliste nous emmène dans un passage conclusif plein d'optimiste où le soliste flotte au dessus d'un message Morse annoncé trois fois, en homorythmie, par le Brass Band »

« Le Sourire du Géant est une courte pièce pour saxhorn alto et vibraphone. Inspirée autant du minimalisme de Steve Reich que de l’univers fantaisiste des films de Miyazaki, c'est la bande son d’une rencontre, celle d’un homme et d’un géant. Ce face a face est une allégorie du doute et de l'espoir qui tour à tour se fraient en nous un chemin, comme un sourire sur un visage gigantesque.
Une narration simple, des couleurs légères ainsi que des rythmes répétitifs font entendre différentes mélodies. Ces dernières se cherchent, s’amusent, dessinent notre imaginaire »

Ce CD est également composé de pièces écrites par des compositeurs bien connus dans le monde du brass band : Peter Graham, Philip Sparke, Bertrand Moren

On y trouve également la « Sonate pour Saxhorn alto et piano » de John Golland, une pièce phare.
Composée de trois mouvements, celle-ci illustre l’état d’esprit du CD : le premier mouvement est un combat contre la mort, le danger… Comme on ne gagne pas toujours malgré tous nos efforts, le deuxième mouvement est une complainte, un « au-revoir » déchirant. Le troisième mouvement se veut symbole d'espoir car la vie est un cycle, et nos erreurs contribuent à nous élever et à nous rendre plus fort.

Un grand merci à Luc Fourneau pour son travail sur la prise de son et la production.

À quoi va servir le financement ?

À l'heure actuelle, le disque est déjà enregistré.
Une première session d'enregistrement a eu lieu près de Lille le weekend du 8 mai, avec le Brass Band Nord-Pas-de-Calais, et une deuxième session a eu lieu au conservatoire de Dijon durant le weekend de l'Ascension.

Il reste encore le mixage, prévu pour cet été, puis la duplication et l'impression de tous les supports de communication.

Si j'ai choisi la solution du financement participatif pour ce projet, c'est parce qu'il reste encore des frais à régler, comme le mixage, le mastering et la duplication de l'album, et que le coût total du projet fait que j'ai un besoin réel de soutien financier. Cette balance entre précommande et aide au financement se retrouve très bien dans le système proposé par le financement participatif.

À propos du porteur de projet

L’histoire d’une passion

Née en 1991 à Dijon et bercée dès la naissance par le son des Brass-Band, Sophie est orientée vers l’étude du piano et du cor. Mais son choix se porte finalement quelques années plus tard vers le Saxhorn alto, son instrument de prédilection, celui dont le son l’a toujours séduite.

À 16 ans, elle représente la France au Brass Band Européen des Jeunes, une 1ère fois à Birmingham, puis en Norvège et enfin en Belgique. Une immersion totale dans ce monde musical, des rencontres avec des chefs d’orchestre et des solistes exceptionnels, dont son idole, Sheona White.
Sophie a pu participer au Festival des Eurochestries avec le quatuor Brass Family, quatuor constitué exclusivement de ses frère et soeurs.

Perfectionnement

Après un Baccalauréat Scientifique, elle reprend son cursus musical et obtient en 2011 ses DEM d’euphonium et de formation musicale à l’unanimité au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon. Elle entre directement au PESM de Bourgogne où elle obtient son Diplôme d’État en 2013 et son Diplôme National Supérieur Professionnel du Musicien en 2014.

Elle enseigne dans plusieurs écoles de musique et conservatoires en tant que professeur de tuba, euphonium, trombone et formation musicale, notamment à l’école départementale de musique de la Haute Saône (70), l’école de musique de l’Orchestre d’Harmonie de Dijon (21).
Attachée à créer une dynamique autour des cuivres, elle participe à plusieurs stages d’été — en 2014 et 2015, organisés par l’Arverne Brass Quintet de Clermont-Ferrand (63).

Soucieuse de participer à la dynamique des brass bands en France et au développement du saxhorn alto, elle évolue au sein de plusieurs brass bands : le Brass Band Sagona, le Brass Band de Franche-Comté, le Brass Band de Lyon. Elle est actuellement alto solo au Burgundy Brass Band (21).

Maîtrise

Lors du sixième Concours Européen de Solistes de Brass Band en 2014, à Perth (Écosse), elle obtient en demi-finale le prix de « Best Tenor Horn Player » (meilleure saxhorniste alto) du concours. Soutenue par ses proches et son professeur David Maillot, saxhorn à la Garde Républicaine et professeur conservatoire de Levallois-Perret, elle décide alors de réaliser un CD en soliste.

Toutes les informations à propos du projet peuvent être retrouvées sur le site sophie-bb.com.