BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Actu Tennis 86

Toute l'actualité tennis de la Vienne

EXCLU ! La double page du Dossier.

Pour ce tout premier numéro, la rubrique Dossier va s'intéresser au tournoi de l'Open Masculin 86. On repassera en revue le palmarès du tournoi, on décryptera les nouveautés de cette édition 2019, et les enjeux.

 

Extrait.

Le tournoi se veut «révélateur de talents». La victoire d’Antoine Hoang l’an dernier en est un parfait exemple. Il succède à des grands noms du tennis tricolore comme Nicolas Mahut, grand vainqueur ici en 2003, ou encore Jo-Wilfried Tsonga qui s’était imposé en 2007. Deux membres de l’équipe de France. 

Le palmarès de l’Open compte donc des noms de prestige. Outre les Français Mahut, Tsonga, Giquel, Ouanna, Jouan et Halys - qui était le dernier joueur tricolore à s’être imposé ici à Poitiers - le tournoi a vu le triomphe d’un nom connu chez nos amis belges, Ruben Bemelmans. 

Des grands noms du tennis mondial sont passés au tournoi sans pour autant s’imposer, comme Jérémy Chardy en 2004, Philipp Kohlschreiber et Ivo Karlovic en 2003 ou encore Fernando Verdasco en 2002.

Le futur du tennis mondial passe à Poitiers. 

Plus récemment, deux pépites du tennis actuel sont passées à Poitiers. 

L’Australien Alex De Minaur en 2016 et le Russe Daniil Medvedev en 2015. Les deux n’avaient pas ébloui sur les courts du Stade Poitevin (1er tour pour les deux joueurs). Cela ne les a pas empêché de faire une belle carrière par la suite. 

Le premier a terminé la saison précédente au 31e rang mondial et s’est incliné en finale de l’ATP Next Gen (tournoi qui regroupe les meilleurs joueurs de moins de 21 ans) en novembre 2018. Le second a terminé la saison 2018 à la 16e place mondiale et en ayant remporté 3 tournois ATP. 

Ne pas s’être imposé à Poitiers n’est donc pas forcément une défaite quand on voit les trajectoires de carrière des joueurs venus au tournoi.