BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Cabaret d'Arts et d'Essais

Création d'un cabaret inclusif totalement déjanté et accessible à tous ! Spectacles le 14 mai, Espace Icare (92), 2 juin, Acte 21 (75)...

La Fondation Bouygues Telecom soutient très fort ce projet

Pour chaque euro versé par un contributeur, la Fondation Bouygues Telecom versera 1€ dans la limite de 1 000€.

À propos du projet

 

le projet

Créer une cabaret inclusif, cabaret spectacle mêlant chant et théâtre, avec l'atelier chant d'Acte 21 associant des élèves en situation de handicap et d'autres qui ne le sont pas, leur professeur Miguel-Ange Sarmiento et les artistes de la Compagnie Les Cabarettistes

Photo de groupe, les élèves de chant sont réunis avec les Cabarettistes autour du piano dans le hall d'entrée de l'école Acte 21

Des élèves de chant sont réunis avec les Cabarettistes autour du piano dans le hall d'entrée de l'école Acte 21

Retour sur les parcours croisés

L'aventure Cabaret a débuté en  2016 à la faveur des premiers parcours croisés organisés par l'école de théâtre et de pratiques artistiques Acte 21. L'idée des parcours croisés est d'enrichir l'offre pédagogique et artistique de l'école et de promouvoir l'éducation et la création artistique inclusive "hors les murs" auprès du plus grand nombre, de faire se rencontrer des publics éloignés les uns des autres. En créant entre eux des synergies de collaboration par la création d'un projet artistique commun, notre objectif est de créer des ponts, d'accompagner les élèves d'Acte 21 dans la découverte des pratiques artistiques professionnelles et de favoriser leur épanouissement et leur autonomie. Les élèves, en plus des ateliers annuels auxquels ils sont inscrits, bénéficient ainsi de l'intervention d'artistes extérieurs pour travailler et monter des projets parallèles aux travaux de l'école.

Ces parcours croisés nécessitent un financement propre, et nous faisons pour cela chaque année appel à différents soutiens ponctuels, publics comme privés.  

[ Inclusion késako ? A Acte 21, école de théâtre et de pratiques artistiques, nous proposons des ateliers inclusifs. C'est-à-dire que tous les élèves travaillent tous ensemble, qu'ils soient en situation de handicap ou non. ]

La génèse 

L'aventure Cabaret est le fruit de la rencontre "coup de coeur" entre Acte 21, le Collectif les Cabarettistes et le théâtre de l'Opprimé dont le collectif est artiste associé de la saison 2016-2017. Dans l'été 2016 nous imaginons une collaboration avec l'atelier chant et celle-celle-ci démarre en novembre. Après deux mois de travail les élèves, accompagnés par leur professeur Miguel-Ange Sarmiento, crée avec les Cabarettistes (Matila, Nathalie, Zofia, Clémentine et Malvina...) une  forme courte de...cabaret bien sûr !  Ce spectacle de 30 minutes est programmé par le Théâtre de l'Opprimé lors du Festival Au temps pour nous en janvier 2017 devant une salle comble, pour le plus grand plaisir de tous !

Et maintenant...

Cette première expérience nous a permis de mesurer l'engouement du public pour le spectacle, la qualité du travail et de la collaboration entre élèves et équipes. Egalement l'apport professionnel et humain pour tous, de cette création inclusive. Il était donc pour nous tous évident qu'il nous fallait poursuivre cette année et monter cette fois un cabaret dans son entier !

...place au Cabaret d'Arts et d'Essais !

Cette année, les Cabarettistes comptent créer un cabaret avec les élèves sur le thème on ne peut plus inclusif que : La Mouffe : Maison Pour Tous, 1906-1978

Piste de travail : Au début du siècle dernier, la Rue Mouffetard était une des rues les plus mal famées de Paris. Mais... la Rue Mouffetard montait à la montagne Saint-Geneviève, où sont toutes les Grandes Ecoles. Les étudiants, les intellectuels, les savants, les futurs ministres, les futurs Président de la République passaient toujours rue Mouffetard ! La Rue Mouffetard avait une renommée, celle de ses bistrots et de ses histoires macabres !

C'est en 1906 que commence l'histoire qui nous intéresse et qui mérite d'être rappelée ici : l'histoire de l'ancêtre directe des MJC. La Maison Pour Tous, située au 74-76 de la rue Mouffetard, tenait tant - en ce quartier alors populaire - du centre social que d'une MJC (comme on les appellera un demi siècle plus tard). Une Maison Pour Tous et surtout pour Chacun qui - sans rien oublier des missions sociales qu'elle s'était elle-même fixées - fut la ritournelle, la rampe de lancement de tout ce qui vivait, bougeait, pensait, inventait, osait, innovait, cherchait et se trouvait dans le milieu artistique : chanson et théâtre confondus.

La liste des artistes qui ont fait « La Mouffe », comme on l'appelait, est fantastique : Picasso, Dali, Truffaut, Mnouchkine, Vilar, Gérard Philippe, Duras, Raymond Devos, Jacques Brel, Léo Ferré, Jean-Pierre Suc, Ricet Barrier, Georges Brassens, Anne Sylvestre, Barbara, Pierre Maguelon, Philippe Avron... Des centaines d'artistes, artisans, se croisant en un même lieu !

La Mouffe est salle d’art et d’essai, définition à prendre, pour le coup, au pied de la lettre !

 

Photo en noir et blanc, portrait de Paule, élève en chant, en pleine prouesse vocale

Paule, élève de chant, en pleine prouesse vocale.

atelier et master class

Pour créer  ce Cabaret d'Arts et d'Essai  les équipes ont concocté un programme aux petits oignons pour les élèves !

Tous les mardis, d'octobre à décembre 2017, les élèves travaillent comme d'habitude, dans le cadre de leur atelier annuel, la technique et l'interprétation de chansons avec leur professeur Miguel-Ange. Ils abordent des chansons du répertoire français et international. L'accent est mis sur l'apprentissage d'outils concrets afin de répondre dans les meilleurs conditions à la mise en acte de la chanson, travail sur l'écoute pour être en parfaite harmonie avec une bande - son, apprendre à réussir la délicate équation de dire en chantant. 

A partir de décembre et en janvier 2018, un travail commun entre les élèves, Miguel-Ange, Les Cabarettistes consiste à faire la sélection des chansons, en travailler le sens et faire les premiers pas vers une interprétation. 

De février à mai 2018, s'ajoutent aux ateliers du mardi où les élèves poursuivent le travail d'apprentissage et d'interprétation, 30 heures de master class avec Les Cabarettistes. Chaque master class est portée par deux à trois cabarettistes, avec pour objectif de :

- écrire le cabaret avec univers, fil conducteur, histoire 

- accompagner les élèves en live, piano, guitare, et les habituer à suivre un instrument ou plusieurs, trouver les arrangements les plus appropriés avec eux,

- faire travailler aux élèves l’interprétation en fonction d'une mise en scène et inclure certains Cabarettistes dans la mise en scène.

 

Photo de groupe, dans la salle de répétition, Miguel - Ange Sarmiento fait faire les vocalises aux élèves et aux Cabarettistes

Dans la salle de répétition, Miguel-Ange Sarmiento fait faire les vocalises aux élèves et aux Cabarettistes.

répétitions et représentations

Les ateliers, les master class, ainsi que les répétitions du cabaret auront lieu dans les locaux totalement accessible de l'école Acte 21 dans le 12ème arrondissement de Paris. 

De mai à juin 2018, les représentations du Cabaret d'Arts et d'Essai se feront dans plusieurs lieux culturels à Paris et en Ile-de-France :

Le 14 mai, à l'espace Icare d'Issy-les-Moulineaux  (92), en juin à l'école Acte 21 (75), ainsi que dans d'autres lieux à confirmer. 

Photo de groupe dans la salle de répétition. Les élèves à droite de la photo répètent une chanson collective, tandis que les Cabarettistes en fond, suivent le texte des chansons

Les élèves répètent une chanson, tandis que les Cabarettistes en fond, suivent le texte.

l'équipe artistique

 

Photo en extérieur, les 10 artistes de la compagnies Les Cabarettistes posent sur une péniche au canal de la Villette

L'équipe des Cabarettistes au grand complet. Crédit photo : Zoé Aubry

Miguel-Ange Sarmiento. Crédit photo : Eve Pinel

A quoi va servir le financement ?

information importante

 En soutenant le projet "Cabaret d'Arts et d'Essais" vous bénéficiez d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de la somme donnée. 

financement

*** L'objectif de la campagne est fixé à 4 000 €, afin de créer le spectacle dans les meilleures conditions ***

Les fonds collectés serviront :

  • A rémunérer les Cabarettistes pour leurs interventions lors des master class - et oui, même s'ils nous adorent, ils ne sont pas bénévoles !
  • A créer une affiche et des éléments de communication sur le spectacle, digital accessible - pour qu'un maximum de public soit informé.
  • A créer des costumes et des éléments de décors - le but est de vous faire rêver lors du spectacle !
  • A vous préparer et vous envoyer les contreparties  - parce que ce projet, va être possible grâce à vous...
  • A considérer la part Ulule - il faut bien mettre de l'essence dans le véhicule et puis, disons-le, ils ne sont pas avares en bons conseils, tuyaux et trucs et astuces !

Graphique de la répartition des montants demandés. 75% pour la rémunération des Cabarettistes, 10% pour l'impression des affiches et flyers, 8% pour la commission ulule, 4% pour les décors et costumes et 3% pour les contreparties.


si on dépasse les 100 %

Et si on dépasse la somme de 4000 € ? On finance grâce à vous l'accessibilité du Cabaret aux spectateurs en situation de handicap !

Ce projet de Cabaret est inclusif dans sa création mais également dans sa diffusion. Créer un spectacle inclusif , c'est bien sûr penser l'adaptation des pratiques et des outils en fonction des besoins spécifiques des élèves. Mais c'est aussi dès le début prévoir l'accès du spectacle aux spectateurs en situation de handicap :

- jouer dans des lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite, équipés de boucles magnétiques pour les personnes mal-entendantes,

- proposer des actions de médiations spécifiques pour des personnes avec autismes, handicap mental ou psychique,

- mettre en place de l'audiodescription, le service Souffleurs d'Images, des programmes braille et gros caractères pour les personnes aveugles et mal-voyantes,

- mettre en place du surtitrage, de l'adaptation en LSF (langue des signes française), pour les personnes sourdes et mal-entendantes,

Acte 21 fait partie du CRTH (Centre Recherche Théâtre Handicap) et bénéficie ainsi de son soutien et réseau de partenaires pour considérer et mettre oeuvres ces services d'accessibilités aux spectateurs. Le service Souffleurs d'Images du CRTH sera ainsi proposé à chaque représentation. Il s'agit d'étudiants en art, bénévoles, qui accompagnent et soufflent en direct aux spectateurs aveugles ou mal voyants, les éléments qui leur sont invisibles.

Alors on prépare l'accessibilité pour tous du cabaret avec vous ?

Si on atteint les 4 750 € (soit 119%),l'équipe de création se mobilisera sur 10 heures d'action de médiation auprès des publics avec autisme, handicap mental ou psychique (à définir en fonction des souhaits exprimés par les spectateurs et structures intéressées par le spectacle). Cette action sera conçue sur mesure, elle comprend l'analyse des besoins, le montage et la mise en oeuvre.

Si on atteint les 5 000 € (soit 125%), on ajoute à la médiation, la conception et impression de programmes braille et gros caractères. Ces programmes sont étoffés de descriptions concernant la mise ne scène, scénographie, lumière et costumes du spectacle. Cette action est sur mesure, elle comprend le travail d'un audio descripteur et d'un brailliste.

Si on atteint les 6 700 € (soit 167%), on ajoute à la médiation et aux programmes, l'écriture de l'audiodescription et du dire en direct de l'un des spectacles. L'écriture sera libre de droit pour cette occasion et donc disponible pour toute représentation. Il s'agit pour l'audiodescripteur, à partir de répétions en live et de captations vidéos, d'écrire un sous-texte permettant la bonne compréhension du spectacle. Les spectateurs aveugles et mal-voyants, équipés des casques audio pendant le spectacle, bénéficient de ces informations données en direct par un comédien ou audiodescripteur formé. 

On continue ? aller, on souhaite vous dire tout ce qui est possible de faire encore...

Si on atteint les  8 200 € (soit 205 %), on ajoute à la médiation, aux programmes, à l'audiodescription, le surtitrage du spectacle. Il s'agit d'adapter le texte et les dialogues du spectacle, en indiquant également qui parle, les différentes ambiances sonores. Ce texte adapté sera projeté sur écran ou panneau LED durant la représentation, proposant ainsi un support de lecture aux spectateurs sourds ou mal-entendants.

Si on atteint les 10 700 € (soit 267 %), on ajoute à la médiation, aux programmes, à l'audiodescription, au surtitrage, l'adaptation LSF d'une représentation. Il s'agit cette fois d'engager des comédiens signants qui vont travailler en amont avec l'équipe artistique afin de traduire en langue des signes tout ce qui est dit. Durant le spectacle ils seront présents sur scène afin de restituer textes et dialogues, en direct, aux spectateurs sourds signants.

Autant vous dire que si on en arrive là, on est les rois du pétrole du  spectacle inclusif et accessible grâce à vous !

À propos du porteur de projet

Acte 21 école de théâtre et de pratiques artistiques

 

 

 

! Nouveauté 2017 : L'AFFICHE ! 

Une création de Pascal Colrat

 

[Bon plan : si vous souhaitez l'affiche pour décorer votre salon,

optez pour le pack "A l'affiche"]

 

 

 

l'histoire de l'école

Acte 21 a été fondée en 2004 par le Centre Recherche Théâtre Handicap (CRTH) dont l'objectif est de favoriser l'accès de tous à la Culture. L'école s'inscrit dans cette démarche par l'éducation artistique inclusive. Celle-ci est à notre sens, primordiale pour permettre à chacun de s'épanouir, créer, vivre et partager sa/la culture.

Nous avons choisi de proposer une éducation inclusive, en lien avec les valeurs qui nous animent et visant au respect et à la considération de chacun dans son droit à être, à exprimer et à pratiquer. L'école est ainsi également terrain d'insertion sociale, d'apprentissage du vivre ensemble, du partage et de la solidarité. 

Acte 21 a bâti une offre pluridisciplinaire et s’est ouverte depuis son origine à la mixité des publics par un travail
de recherche et d’adaptation constant des pratiques et des pédagogies qu’elle met en oeuvre. La qualité de l’enseignement est une priorité quel que soit le type d’atelier dispensé. Acte 21 s’est ainsi entourée d’une équipe constituée d’artistes, professionnels de chaque discipline enseignée, de formateurs et de référents pédagogiques. Avec l’appui de partenaires privilégiés, théâtres, compagnies, artistes, elle propose parallèlement aux ateliers, des rencontres, des visites et un programme de sorties pédagogiques mensuel.

Acte 21, c'est aussi des offres de parcours culturels et d'ateliers dédiés en structures médico-sociale, sanitaires et éducatives.

l'équipe de l'école

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipe d'Acte21 - CRTH. Crédit photo : D-Lita

On vous l'avoue, cette photo c'est un peu l'arbre qui cache la forêt. Mais dans la mesure où l'on est vraiment à notre avantage, et que par ailleurs la vingtaine de professeurs, stagiaires et services civiques de l'école ne serait pas entrée dans le cadre, on a choisi d'en rester là. Pour l'instant... 

Une question, une remarque, une envie ?

Contactez-nous* 

*Pour savoir à qui vous vous adressez,Catherine, Jean Christophe ou Emilie :

Catherine (à droite) chargée des relations avec le public, elle est prête à répondre à toutes vos questions, aussi loufoques soient-elles.

Jean-Christophe(à gauche) chargé de production et de diffusion, il vous tient informé de tout ce qu'il se passe. 

Emilie (au premier plan) directrice d'Acte 21 et du CRTH, elle est toujours partante pour monter, créer, inventer de nouveaux projets artistiques et inclusifs. 

 

 

SUIVEZ Acte 21 

Site internet Acte 21

Recevez notre lettre d'information mensuelle

Suivez-nous sur les réseaux sociaux facebook et instagram

Appelez-nous au 01 42 74 17 87

 

NOS PARTENAIRES PROJETS ACTE 21 INSTITUTIONNELS ET PRIVES

 

Merci à tous !

Et à la fondation Bouygues Telecom pour son soutien, son suivi et son aide précieuse. 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet