BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Abonnement 2020 au magazine Gonzaï

En 2020, Gonzaï continue d’emmerder le monde

À propos du projet

 

En 2020, le magazine Gonzaï fêtera ses 7 ans d’existence. La fin d’un premier « septennat culturel » qui annoncera également le début d’une nouvelle décennie. Arrivé au bout de notre premier mandat, une question se pose : que faire ? Repartir pour un tour tous ensemble avec une seule promesse : vous offrir le meilleur freak magazine possible.

Depuis sa création en version digitale en 2007, Gonzaï offre une visibilité médiatique à tous ceux que la presse généraliste, fatiguée de ne rien faire, ignore. Depuis 2013, Gonzaï c’est aussi un titre papier dans la lignée d'Actuel, financé quasi exclusivement par ses lecteurs grâce à des campagnes de souscriptions annuelles qui permettent au magazine d’exister, dans la sueur et la joie de rester différent. La free press existe encore, Gonzaï en est la preuve.

  • A ce jour, notre lectorat fidèle a permis de lever plus de 120 000 € destinés exclusivement à la fabrication et à l’impression d’un titre de presse fait avec amour et passion.
     
  • Tous les 3 mois, Gonzaï traite en profondeur de sujets aussi variés que le cyberpunk, le krautrock ou la Belgique underground dans des éditions lourdes et collector de plus de 160 pages.

  • Et comme chaque année, nous sommes prêts à remonter sur le ring si vous êtes assez nombreux à nous suivre.

Dans un écosystème de plus en plus précaire pour la presse culturelle, et plutôt que de sombrer dans la déprime comptable des tableurs Excel, nous réaffirmons haut et fort notre envie de continuer. Pour cela, nous avons besoin de récolter 24 990 € en 40 jours d’une campagne éclair destinée à nous auto-financer à 100 % pour 2020. 

Emmerder le monde, pour nous, cela signifie lutter contre les discours défaitistes et continuer, pour vous, à chercher les sujets les plus improbables et passionnants, le tout livré tous les 3 mois dans votre boite aux lettres. Et que les annonceurs indécis et autres quarantenaires pessimistes aillent se faire foutre.

Pour arriver à nos fins cette année, un seul changement : afin d’assurer pleinement son indépendance en évitant la crise cardiaque en fin d’année, Gonzaï fixe cette année des paliers à atteindre pour offrir toujours plus à ses lecteurs.

  • Si nous n’arrivons pas à la somme de 24 990 € avant le 1er décembre, Gonzaï s’arrête et des milliers d’âmes bruleront en enfer. Pas besoin de faire le calcul, on l’a fait pour toi : 500 souscriptions sont nécessaires pour arriver victorieux au bout de cette campagne.
     
  • Si nous atteignons 100% de l’objectif, les abonnés recevront quatre magazines collector en 2020 (Toutes les contreparties comprennent les frais de port, à notre charge).
     
  • Au delà de 130 % de l’objectif (32 000 €), chaque souscripteur d’un abonnement recevra deux hors-série : Profession : rock critic (volume 2), un ouvrage compilant des entretiens avec les plus grandes plumes de la critique française, ainsi qu’une anthologie papier des énigmes pop éditées dans le magazine depuis 2013.

Réussir ou mourir est notre devise. Maintenant, c’est à vous de croire en nous.

  • Du nouveau et vrai journalisme de résistance avec des dossiers de fond thématiques sur la contre-culture culte d’hier et aujourd’hui.
     
  • De longs portraits sur les héros sous-estimés de la pop (musique, culture, cinéma, cuisson des bifsteks, etc).
     
  • Une maquette et un format original divisé en 3 parties composé tous les 3 mois par un directeur artistique au bord du suicide qui vise la postérité pour rentabiliser toutes les heures passées à se faire hurler dessus.

  • Chaque numéro de Gonzaï coûte 6500 €, comprenant la maquette, l’impression, la relecture et l’envoi à nos chers abonnés. En 2020, 4 numéros seront livrés tous les 3 mois chez nos abonnés. Les mathématiciens l’auront déjà compris : le magazine Gonzaï ne nous rapporte pas d’argent, uniquement des emmerdes. Mais nous adorons ça.
     
  • L’offre comprend également les frais de port et toutes les nuits blanches que nous passerons sur chaque bouclage (infarctus de l’équipe non compris dans l’abonnement).

Gonzaï, c’est une équipe de 30 fous furieux prêts à mourir pour une bonne punchline. Réunissant des millennials fougueux et des vieux briscards respectés de la presse écrite (Benoît Sabatier, Denis Roulleau, Olivier Cachin), elle est plus ou moins dirigée par un politburo incluant 4 personnes à temps plein dont le seul super-pouvoir consiste à se gueuler dessus toute la journée en n’étant jamais d’accord sur rien.

Share Suivez-nous

FAQ