BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Une année dans la vie de Sceaux

Projet photographique participatif racontant un an dans la vie de Sceaux en 365 photos.

À propos du projet

« Une année dans la vie de Sceaux » est un projet photo participatif dont le principe est de raconter la vie de la ville pendant l'année 2019 à travers 365 photos prises chaque jour par les habitants et visiteurs. 

Aujourd'hui, 80 contributeurs sont  inscrits et nous avons reçu 1300 photographies (voir une petite sélection ICI). 

Le projet aboutira à une exposition gratuite du 16 au 24 mai 2020 et à la publication d'un livre tous deux présentant les 365 photos sélectionnées.

   

 

Je m’appelle Nathalie Banaigs, j’ai 51 ans. J’ai grandi à Sceaux entre 1969 et 1989. Nous habitions dans le résidence Penthièvre. Les nombreux souvenirs positifs et heureux de mon enfance dorée y sont totalement liés. L’enfance, d’une façon ou d’une autre, nous marque à jamais. Et je dois avouer avoir une tendance nostalgique!

  
J'ai quitté la ville à l’âge de 21 ans pour Paris et mes parents pour une maison dans l’Essonne. Je n’y suis guère revenue, d’autant qu’en 2000 je suis partie vivre en Angleterre, à Faversham. Qui l'eu cru, moi que les cours d'anglais angoissaient au lycée...!
En 2016, mon père meurt. Douleur et grand vide. Ma mère, atteinte d’Alzheimer, entre en maison de retraite. Je veux être là pour elle. Depuis trois ans, je passe donc plusieurs jours par mois en France pour lui rendre visite, redevenant un peu scéenne à chaque séjour. Un pied à Sceaux et l'autre à Faversham! Et voilà qu'aussitôt quelque chose de positif apparaît: mon affection pour Sceaux a ressurgi et au fil des mois, je réalise la chance qui m'est donnée de vivre dans cette ville. Près de Paris, calme, verte avec son parc, avec de bons commerces, de nombreux lieux et évènements culturels, ...

 

Ce sentiment est visiblement partagé aussi bien par mes amis de longue date que par les plus récents. 

J'aurais presqu'oublier Sceaux si je n'avais pas été forcée à y revenir; j'ai re-découvert une ville charmante. Je râlais quand, enfant, mes parents m'obligeaient à aller au parc le dimanche, et aujourd'hui je m'y précipite à mon arrivée!

 

Bref, une envie de partager cette reconnaissance et d'exprimer quelque chose de positif tout en étant active dans ma nouvelle communauté m'a conduite à organiser ce projet. Et bien entendu, ensemble, en groupe c'est tellement plus varié et enrichissant!
L'idée ne venait pas de nulle part...

 

Il y a 10 ans, à Faversham, dans le Kent, en Angleterre j'ai créé Kent Creative, organisation à but non lucratif avec laquelle j’organise des évènements culturels et notamment des projets photographiques participatifs du type « Une année dans la vie de… ». Sept ont été mis en place dans 4 villes différentes. Alors bien entendu, il était naturel que l'idée germe de le lancer également à Sceaux. 
Le principe en est simple: rassembler les habitants d'une ville (et quelques visiteurs), s'assurer que des photos soient prises chaque jour d'une année, rassembler un jury pour sélectionner une seule photo par jour, publier un livre et organiser une exposition montrant les 365 photos finales. Et trouver le financement.
Malgré un principe simple, c'est du travail!

 

A Sceaux, c'est une conversation avec Valérie et Séverine de Sceaux Smart en Décembre 2018 qui est à l'origine du lancement du projet le 1er janvier 2019. Je venais à peine de les rencontrer et nous avons partagé un enthousiasme immédiat... Le lendemain, nous lancions un appel en utilisant le bouche à oreille et les réseaux sociaux.

Rapidement, TELERAMA et LE PARISIEN ont parlé du projet...

   C'est ainsi qu' "Une année dans la vie de Sceaux" a décollé...

 

 

  • Amener les contributeurs et les habitants à développer leur sens de la communauté et à se rapprocher. Déjà - au cours de rencontres mensuelles que nous organisons - nous voyons des amitiés se former. 
  • Leur donner l'opportunité de montrer ce qui compte pour eux. La photographie est un media très démocratique à cet effet, puisque tout le monde peut participer.
  • Développer leur appréciation de Sceaux et les amener à apprendre des choses sur leur ville. C'est en explorant que cela arrive. Et c'est arrivé.
  • Exposer le talent créatif local. Après tout, ce n'est pas souvent que les scéens non-professionels ont l'occasion de montrer la qualité de leurs oeuvres picturales.
  • Motiver les visiteurs à explorer la ville. Par exemple, les amis britanniques qui m'ont rendue visite adorent!
    "Sceaux is delightful. The chateau and park are a must (Sceaux est charmant. Le château et le parc sont un must)." Ou encore: "Sceaux is perfect! We love the shops, the market, the park. We've had a wonderful week here ("Sceaux est parfait! Nous aimons les magasins, le marché, le parc. Nous avons passé une semaine merveilleuse ici)."
  • Conserver un souvenir historique, social et culturel de la vie à Sceaux. En cet age du numérique où des millions de photos sont prises chaque jour, il est important de conserver une archive organisée et cataloguée. Là, notre partenariat avec la Ville de Sceaux compte encore plus, puisque le service des archives conservera les traces du projet: photos et livre...
  • ...

  

Quelques-un(es) des 80 photographes inscrits:

Florence Arnaud: Sceaux, ma ville depuis mon enfance et la photographie, art que j'affectionne tout particulièrement! J'ai donc sauté à pieds joints sur ce projet !
Faire découvrir quotidiennement la vie sur tout le territoire de la ville était un challenge passionnant.

Yaël  Belaïch:  "Les photos du présent sont les futurs témoins objectifs de l'histoire. Je suis très fière de contribuer à écrire dans le temps la ville, les rues, les parcs et jardins qui font parties de mon année 2019."

Hélène Chanezon: "Cette démarche participative originale est bien dans l’esprit de la ville de Sceaux. Elle fait appel à l’intelligence collective pour créer une œuvre d’art d’images quotidiennes de la ville."

Carole Geynet:  "Je participe à ce projet afin de montrer que Sceaux est une jolie ville, dynamique et innovante."

Edouard Jullien: "J’ai emménagé à Sceaux en fin d’année dernière et je ne connaissais pas du tout la ville avant. Ce projet me permet donc de découvrir cette très belle ville à travers les différentes photos publiées par les participants et je prends moi-même plaisir à me promener dans la ville pour la découvrir et la photographier. Ce projet est pour moi fort en partage et en découverte."

Anne Lartigue: "Dans ce projet, ce qui m'a séduite, c'est l'idée de la quotidienneté. Une photo reste le souvenir d'un épisode, d'un moment, d'une émotion. 365 photos et c'est notre vie qui est racontée, la vie de tous les jours, pas toujours extraordinaire mais faite de petits moments bons ou moins bons; alors l'idée de mettre en exergue non un moment, mais tous les moments - enfin presque tous - m'a semblé prodigieuse. Mettons l'accent, pour une fois, sur l'inaperçu !"

Michèle Mathurin: "J’ai décidé de participer à ce projet parce que l’idée de raconter une ville, au travers de photos, avec des personnes qui ne se connaissent pas, m’amuse. Je suis impatiente de croiser des regards différents, de découvrir des lieux, des sujets, des émotions que je n’imagine pas alors que j’habite Sceaux depuis 15 ans."

Florence Presson: "Cette initiative m'a enthousiasmé pour 2 raisons. 1 - Elle permet d'avoir un autre regard sur la ville, sur notre quotidien, notre environnement... et de ralentir, histoire de prendre une photo, chercher la lumière, le bon angle. 2 - C'est un projet collectif, parfois lorsque je prends une photo, je suis abordée par une personne qui fait de même... et alors on parle du projet, de la ville, de la vie.
C'est la multiplicité des regards qui fera la richesse du résultat."

Laurent Radisson: "Une ville évolue par petite touche, ne serait-ce qu'au gré des saisons. J'ai trouvé séduisante cette idée de fixer en image cette évolution de manière collaborative, chacun ayant un angle différent à faire valoir."

Marie-Pascale Ragon: "Le projet permet aux amateurs de participer. Je soutiens les projets de la sorte, artistes ou amateurs dans une belle ville, Sceaux, qui a bercé mon enfance et ma jeunesse. La photographie est un très bon moyen de montrer sa ville, ses habitants, ses secrets cachés avec les yeux de chacun.
Ce projet permet de rassembler de beaux souvenirs, les êtres humains, d'échanger idées, réminiscences, et prouver que l'artiste, et non moins amie Nathalie, réussi encore une fois, comme elle l'a fait outre Manche a fédérer les Hommes, les faire sortir de leur zone de confort et leur faire lever les yeux de leur androids ou autre tablettes pour partager des "shoots" qui en diront beaucoup sur la belle ville de Sceaux."

Amélie Robineau: "C'est un projet qui permet de se rencontrer, d'échanger, de partager son regard sur une ville qui nous rassemble. A travers la perception de chacun, et la photographie, on redécouvre cette ville qui nous voit vivre au quotidien. Des petits moments perçus différemment par chacun qui constitue la richesse de cet endroit privilégié."

Sophie Tandel: "Le projet 365 est pour moi l’occasion de redécouvrir ma ville à travers le regard des autres participants via les réseaux sociaux. Il ouvre une nouvelle perspective à mes déambulations. Il me permet enfin d’exprimer mes émotions du moment en réaction à mon environnement à l’instant T par une image."

Marion Toscan: "Beau projet à la mémoire de la ville de Sceaux et à la conservation de son histoire dans le temps, aussi bien sur le plan du patrimoine architectural que sur ses habitants et/ou ses commerçants.
J'ai souhaité participé car j'aime la photographie qui plus est, si cette dernière permet de redécouvrir ma Ville, la contempler d'un nouveau regard. J'espère que ce projet permettra dans quelques années, de par son livre et les traces qu'il aura laissé, de pouvoir se remémorer ce qu'est notre belle Ville."

Mostfa Turki : "Je fais pas mal de photos, à Sceaux et ailleurs, qui restent sur mon disque dur, tout bêtement ! Quand j’ai pris connaissance du projet j’ai tout suite adhéré au projet: ainsi mes photos vont avoir de la visibilité et je vais me rendre utile en contribuant à l’existence d’un livre qui je pense sera apprécié par une majorité des Scéens."

Kiki Tournier: "Capturer le quotidien de notre ville et des personnes qui la fréquentent, qu’elles y habitent ou non, pour partager avec tous au travers de la photo le bonheur de Vivre à Sceaux : quelle sympathique idée !
Sous l’oeil du citoyen ordinaire toujours équipé grâce à son smartphone, soyons prêts à capter la lumière, un regard, une scène,... Un beau projet pour l’amoureuse de la vie et de sa ville que je suis."

Severine Toussaint: "J’ai trouvé ce projet très sympa car cela permet de mettre en valeur une ville et ses différents quartiers, d’un point de vue très personnel. Cela permet de jouer avec différents éléments (le temps, la floraison, le moment de la journée, etc… ) et les personnes qui s’y trouvent en fonction du moment de la journée et du lieu : du sportif au parc à l’enfant qui sort de l’école, du cadre sur le quai du RER au retraité qui fait son marché…
C’est aussi un bon moyen de fédérer des populations très différentes autour d’un même projet qui est à la fois simple, peu couteux. Cela allie le numérique, l’artistique. Tout le monde peut vraiment y participer!
Cela reflète bien qu’une ville peut avoir 1000 facettes même si nous n’en montrerons que 365 dans ce projet 😁 "

Catherine Visse: "J'ai décidé de participer à ce projet car il permet à la fois de témoigner sur la vie quotidienne et l'environnement de Sceaux, de partager ce témoignage avec d'autres habitants et d'avoir une autre vision de la ville.
C'est une façon originale de comparer différents points de vue sur l'environnement de la vie de tous les jours.
De plus, cela permet de contribuer à archiver des images de la ville sur une année et montrer l'évolution au cours du temps."

Hui Xu: "En tant que professeure de Qi Gong, ‘jeune’ auto entrepreneur, j’ai du temps pour profiter et apprécier vraiment notre belle ville où j’habite depuis 20 ans. Je souhaite contribuer à votre beau projet et participer activement la vie locale."

 

 

NATHALIE BANAIGS

Organisatrice de "Une année dans la vie de Sceaux". 

J'ai 28 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur des médias, des arts et de la culture.

J'ai d'abord poursuivi une carrière en télévision en France, puis au Royaume-Uni à partir de l'an 2000 avant de me consacrer à la communauté créative du Kent, où je vis.

J'ai fondé Kent Creative en 2009, avec une expérience dans la conception, la facilitation et la livraison de projets et de programmes culturels. Kent Creative est une organisation à but non lucratif, un modèle qui correspond à mes valeurs et à mes objectifs sociaux.

SIMON SHAW
Designer graphique et photographe, Simon réalisera  la maquette du livre.

Simon est basé dans le Kent et travaille sur un large éventail de projets. Il travaille dans le design d'entreprise depuis de nombreuses années. Ses projets récents comprennent la création de logos, la conception de brochures, d'affiches et de dépliants, ainsi que des commandes de photographies pour des événements et des portraits. Lorsque le temps le permet, Il aime prendre des photos pour des projets basés sur l'art.

www.smscreativeservices.co.uk

 

JONATHAN FEYER

Directeur artistique et graphiste, Jonathan a réalisé la vidéo de la campagne.

"Le projet "365" représente de très jolies valeurs, tant d’un point de vue artistique qu’historique. 
Fédératrice et ouverte à tous, cette action est l’occasion pour moi de découvrir ma ville autrement dans le regard de chacun mais aussi de la redécouvrir demain grâce aux livres imprimés. 

Ce projet humain et positif témoigne de la réelle passion que porte chaque habitant à sa ville. Personnellement, c’est avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté que j'y participe."
www.freeesh-studio.com/

 

"Ce projet photographique participatif est une superbe occasion de mettre en valeur Sceaux et ses habitants en racontant la vie de notre ville au quotidien. Nous avons été séduits par l’originalité de la démarche qui consiste à présenter Sceaux sur 365 jours à travers 365 photographies.
La ville de Sceaux est très heureuse de soutenir cette initiative artistique en y apportant dès le début un soutien en terme de communication ainsi que logistique en vue de l’exposition prévue du 16 au 24 mai 2020 à l’Ancienne mairie."

"Une idée originale et créatrice de liens qui nous a immédiatement séduit !  Chaque habitant a l'occasion de partager à la fois ce qu'il aime, et son talent, le tout, dans un format qui nous pousse à voir notre ville autrement. Nathalie Banaigs, porteur de ce projet, a aussi toutes les qualités pour que cette opération soit un succès : expérience, passion et sens artistique aiguisé ! Sceaux smart et sa communauté sont enchantés de soutenir une telle initiative collective et citoyenne."

Joaillier de père en fils depuis quatre générations, Philippe Rullière a ouvert sa boutique à Sceaux il y a plus de 30 ans, un atelier de création qui propose à ses clients tout le savoir-faire de la joaillerie.

Depuis novembre 2017, EFFIA accompagne la ville de Sceaux dans la gestion du stationnement payant ainsi que l’information des usagers et commerces sur les dispositifs voirie et parkings mis en service.

EFFIA et ses collaborateurs sont heureux d’être partenaire de l’édition 2019 d’« Une année dans la vie de Sceaux ».  Au cœur des problématiques de mobilité, nous accompagnons chaque jour les Scéens et Scéennes dans leurs déplacements et souhaitions apporter notre soutien à ce beau projet en les mettant en valeur.

LE PORCELET ROSE - MAISON DELAYE

Après 4 années passées à la tête de leur premier établissement à Courbevoie, fort de leur expérience, c’est en 2016 que Mélissa et Benjamin Delaye décidèrent de reprendre cette institution qu’est le Porcelet rose. 

Chaque jour, accompagnés de leur équipe, ils ont mis un point d’honneur à fabriquer intégralement leurs produits « maison » de façon « artisanale » uniquement réalisés à base de produits « frais »et de « qualité », du jambon blanc en passant par leurs produits fumés au bois de hêtre et leurs autres créations sucrées ou salées.

C’est avec l’aide de leurs vingt-cinq employés qualifiés et passionnés qu’ils réalisent ce métier fabuleux représentant un symbole fort : la gastronomie traditionnelle française.

 

PIERRE DUTILLEUL 

Directeur Général du Syndicat National de l’Edition

 

 

 

ALDINE MARTINI

Archiviste au service Archives-Documentation de la Mairie de Sceaux

 

 

 

PHILIPPE RULLIÈRE

Philippe Rullière Joaillier

 

 

 

PHILIPPE WAGNER

Président de Sceaux Smart 

   

 

 

 

 

Le livre "Une année dans la vie de Sceaux"
365 photographies prisent entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019.  Format carré de 15cmx15cm


Une mention personnalisée en bas de page
Surprenez un(e) proche et faites-lui plaisir avec quelque chose de différent. Choisissez une date pour un anniversaire par exemple, ou pour lui rendre hommage. 


Cartes postales

Les photographies seront choisies à partir de celles envoyées par les contributeurs au projet . Elles sont en cours de sélection. En voici quelques exemples:

   


Votre nom sur un des 12 panneaux d'exposition

Chaque panneau contient les 30/31 photos d'un mois. Votre nom sera affiché sur un des panneau, tel un mécène.

Packs société

Le logo de votre société ou une publicité imprimée dans le livre

  


Invitation VIP au vernissage de l'exposition
Le 15 mai 2020 à l'ancienne mairie de Sceaux (exposition ouverte du 16 au 24 mai).

Vernissage de l'exposition 2018 à Faversham (GB) Vernissage de l'exposition 2018 à Faversham (GB)

Note: Les photos ci-dessus ont été prises à Faversham en Angleterre en septembre 2018

 

Soutenez notre projet! Parlez-en à votre famille, à vos amis,  vos voisins, à vos collègues... 

NOTE: Si vous souhaitez réserver vos contreparties par chèque ou virement bancaire, contactez-moi directement. C'est possible!

 

À quoi va servir le financement ?

Nous lançons cette campagne dans le but d'obtenir une aide pour la réalisation du livre. Nous avons reçu le soutien de nos partenaires pour la réalisation de l'exposition mais il nous manque des fonds pour imprimer le livre.

 

Les fonds qui seront récoltés à la suite de vos contributions serviront à financer le projet de la façon suivante:

PREMIERE ETAPE: 4285 euros pour 200 livres

  • Creation de la maquette du livre + impression de 200 livres: 2850 euros
  • Frais de la campagne (vidéo, communication, contreparties): 1155 euros
  • Commission Ulule: 280 euros

 

Si nous dépassons notre objectif:

DEUXIEME ETAPE: 1000  euros supplémentaires

100 livres supplémentaires seront imprimés...

TROISIEME ETAPE:  1000 euros supplémentaires

100 livres supplémentaires seront imprimés dont 50 seront distribués gratuitement dans certains lieux clés de la Ville: bibliothèque, écoles, maisons de retraite, mairie...

 

NOTE: Si vous souhaitez réserver vos contreparties par chèque ou virement bancaire, contactez-moi directement. C'est possible!

À propos du porteur de projet

Kent Creative est une organisation culturelle à but non lucratif basée en Angleterre dont le but est de célébrer et promouvoir les arts et la culture du Kent, dans le sud du pays. Nous y avons organisé 7 projets photos participatifs sur le modèle « Une année dans la vie de… ». 

Ci-dessous un extrait du plus récent projet, organisé à Faversham, dans le Kent, en Angleterre. C'est ce modèle que nous souhaitons reproduire à Sceaux.

 

Share Suivez-nous