Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

4100 arbres: Alisier, Cormier, Charme, Chêne.

Un projet pour lutter contre le réchauffement climatique et développer la biodiversité

À propos du projet

Déforestation, incendies, pollution, ... tant de phénomènes à combattre dans le monde.

En France, nous n'y échappons pas. Néanmoins, nous pouvons agir en multipliant les projets de reboisement !

 

Pourquoi planter des feuillus en France ?

Pour :

  • Adapter les forêts aux changements climatiques en plantant des espèces résistantes, par exemple le chêne sessile.
  • Produire des matériaux nobles pour les générations futures.
  • Lutter contre les incendies (pas de plantation de résineux) et les maladies.
  • Développer la biodiversité: les arbres sont un refuge pour les espèces vivantes.
  • Enrichir le sol naturellement.
  • Stabiliser le sol et prévenir de l’érosion.
  • Renforcer le couvert végétal avec des essences peu plantées.
  • Maintenir et créer des emplois locaux.
  • Respirer : 1m3 de bois stocke une tonne de CO2 pour de nombreuses années. Une jeune forêt absorbe d’autant plus de carbone que les arbres sont en pleine croissance.

Présentation du projet : 4.100 arbres dont 3.000 chênes

1 - 5 essences différentes pour la biodiversité

L'Alisier torminaux est un arbre fruitier de dimension moyenne, pouvant mesurer jusqu'à 33 m en forêt, mais plus souvent entre 20 et 25 m, et 15 à 17 m en situation champêtre. Avec une croissance relativement lente, le diamètre du tronc peut atteindre 50 à 65 cm en forêt à l'âge de 90-130 ans.

Les Charmes se trouvent majoritairement en Europe et d'Asie mineure. Il en existe une trentaine d'espèces. Le charme a de petites feuilles dentelées ressemblant un peu à celles du hêtre.

Le Chêne pédonculé est un des chênes les plus communs en Europe. C'est un arbre à feuillage caduque (il perd ses feuilles en automne). Le gland est porté par un long pédoncule. En cas d'augmentation de la température, sa résitance est moindre.

Le Chêne rouvre ou chêne sessile est aussi un  chêne commun d'Europe. Le chêne sessile a des glands regroupés sur le rameau (sans pétioles), alors que ceux du chêne pédonculé pendent au bout d'un long pédoncule. Il résistera mieux à une augmentation de la température de la planète.

Le Cormier (Sorbus domestica) est un arbre de la famille des Rosacées (en voie de disparition !!!). C'est un arbre à feuilles caduques. Il produit des fruits comestibles, les cormes. Son bois dur à grain très fin est recherché en ébénisterie.

Les arbres fruitiers sont ajoutés afin de favoriser le bon fonctionnement et l'équilibre des écosystèmes. 

 

2 - Décomposition du projet dont le coût total est de 40.100€

Le financement participatif représente 10% du coût du projet.

 

3 - Réalisation du projet  : 

Ce projet sera réalisé avec la coopérative forestière : ALLIANCE Forêt Bois . Elle se charge de toutes les formalités en relation avec la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement). Le partenariat avec une coopérative est indispensable pour la viabilité du projet : on ne s'improvise pas forestier. C'est un métier exigeant.

 

4 - Principales dates du projet :

  • Préparation du terrain : fin de l'année 2020
  • Plantation :  début année 2021

 

5 - Lieu : Département de la Mayenne

 

 

Situation actuelle en 2020 :

Situation en 2090 (photo non contractuelle) :

À quoi va servir le financement ?

Nous visons la protection et l'entretien des 4.100 jeunes arbres.

Pour que les plants puissent grandir, il faut leur procurer soins et attention, ce que la coopérative ALLIANCE Forêt Bois réalisera. Egalement, il faut impérativement protéger les arbres des prédateurs en installant une clôture anti-gibier de 2 mètres de haut.

La participation financière que vous pourrez nous apporter correspond à 10% du coût final du projet. 

 

À propos du porteur de projet

Manager de transition en qualité de directeur financier, j'interviens dans des entreprises en situation d'urgence ou de crise.

Aujourd'hui, l'une de mes passions est de travailler pour les générations futures en apportant ma petite contribution à un développement harmonieux de notre planète.

Anticiper les problèmes pour les résoudre est un peu mon leitmotiv ! C'est aussi le résultat de mon expérience profesionnelle.

La plantation d’arbres, en respectant la biodiversité, s’inscrit dans une logique de développement durable où chacun est gagnant : l’homme et la planète.

Conscient de la difficulté de la tâche et de l'envergure du projet, je travaille en proche collaboration avec les agriculteurs, premiers acteurs sur le terrain. 

Share Suivez-nous