BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

300 ans de génie maritime

Documentaire-fiction sur la créativité et la passion dans l'histoire maritime

À propos du projet

Participez au rayonnement de notre culture maritime en soutenant la création d'un documentaire-fiction qui retrace sur 300 ans le génie maritime développé par les hommes et femmes, de l'ouvrier à l'ingénieur, pour conquérir les océans. Vous êtes aussi invités à être les ambassadeurs de ce film  en participant à sa diffusion.'

'' L’écho de l’herminette retentit entre les remparts. La marine en bois est là, vrillée au corps, jusqu’au bout des doigts des charpentiers marine.  La mémoire des hommes qui ont arpenté quais, cales et bâtis, transpire encore de ces pierres. Le règne du métal s’est imposé comme le marteau sur l’enclume. Implacable !

  L’acier, tel un fleuve que rien n’arrêtera, s’impose sur les coques, dans les ateliers où surgissent de nouveaux métiers Du charpentier au développeur de réalité virtuelle, de l’ouvrier à l’ingénieur, maniant l’herminette ou la souris, ces hommes et femmes d’hier et d’aujourd’hui, par leur créativité, leur savoir-faire, liés à la passion, ont développé leurs métiers et transmis leurs savoirs.

   La haute technologie côtoie les soudeurs contorsionnistes qui se lovent dans les entrailles du navire. Les papous et les artistes ont la peau dure ; ils sont toujours de service. Quelle soit au charbon où nucléaire, une chaudière crache toujours de la vapeur. Et qui dit vapeur dit tuyau. Il est des métiers qui ne prennent pas une ride. Les bâtiments à la mer c’est notre métier. Affronter les défis ça nous connaît.

Et la mer aussi. Sentir son énergie, ses humeurs, ses coups de gueule, sa puissance fait d’elle une compagne fidèle. Il nous faut aujourd’hui encore composer avec elle, pour qu’elle nous livre cette énergie, que nous imaginions les moyens de la capter. Et comme elle, dans un mouvement qui semble perpétuel, nous apportons par l’imagination, la connaissance, le métier, les réponses aux nouvelles missions qui nous sont confiées.

 

 Ce projet est né de rencontres sur les chantiers de dresseurs de métal pour la navale, lors de productions audiovisuelles culturelles dans le domaine muséographique ''plaisirs de rivages'' sur Caillebotte, ''sa majesté le pont tournant'', de découvertes picturales au musée des beaux-arts de Brest et de la marine qui montraient déjà une approche artistique du paysage maritime et industriel.

   La motivation réside dans cette envie partager une histoire industrielle contemporaine avec une mise en perspective dans le temps, de découvrir et d'apprécier l'évolution de ces métiers par le récit de ceux qui les pratiquent. C'est aussi la rencontre de conservateurs pour qui le patrimoine est vivant, de scientifiques qui posent un regard aigu sur les métiers, leur sens et leur contenu culturel, qui est une invitation à un travail collectif porteur de sens et d'émotions.

Si l'ancrage est brestois, le sujet du génie maritime voyage en d'autres lieux, avec d'autres acteurs qui contribuent ensemble à propulser sur les océans du globe tous types de bâtiments.

Paul Menet

Si le montant de la collecte s'avère supérieur aux prévisions le film  sera doublé en anglais.

A quoi va servir le financement ?

Le financement paticipatif permettra :

- de produire le film avec une équipe professionnelle (écriture du scénario avec l'équipe du projet, les tournages de séquences d'images et des témoignages, le montage image et des illustraitons sonores)

- d'acquérir des images d'archives et les droits d'exploitation

- des droits musicaux

- la mise en ligne internet

- la duplication du film et le pressage des dvd

- l'organisation et l'animation des rencontres

- la promotion

- la cession des droits pour un usage sans restriction du film

À propos du porteur de projet

   Ce projet est né de rencontres sur les chantiers de dresseurs de métal pour la navale, lors de productions audiovisuelles culturelles comme le ciné-concert Arzana avec l'Arfi de Lyon, dans le domaine muséographique ''plaisirs de rivages'' sur Caillebotte, ''sa majesté le pont tournant'', de découvertes picturales au musée des beaux-arts, de Mayer, de Jules Noêl, Jean François Hue ou de Blarenberghe, qui montraient déjà une approche artistique du paysage maritime et industriel.

   La motivation réside dans cette envie partager une histoire industrielle contemporaine avec une mise en perspective dans le temps, de découvrir et d'apprécier l'évolution de ces métiers par le récit de ceux qui les pratiquent.

   C'est aussi l'implication de partenaires industriels et institutionels par l'apport de leurs connaissances patrimoniales, historiques, scientifiques et techniques, leur contribution par l'apport d'un riche patrimoine d'imagese et la volonté de les partager avec le public. Ces partenaires sont : - NAVAL Group (ex DCNS) - Service Historique de la Défense de Brest, Xavier Laubie - Université de Bretagne Occidentale, centre F. Viète, Sylvain Laubé - Brest Métropole, service du patrimoine - Diacom

DIACOM est créée en 1990, a développé un outil d'investigation, de création et de production audiovisuelle professionnel.En développant une culture transverse nous élaborons des styles d'écritures adaptés aux messages (documentaire, documentaire - fiction, compositions sonores).

Nous abordons la complexité des sujets, culturels, scientifiques, insitutionnels, en l'accompagnant d'une esthétique, une construction dramatique et émotionnelle recherchées. La composition élaborée des images, la précision du son et sa puissance évocatrice, l'imaginaire, animent nos productions dans un esprit d'indépendance au service de la création. Attentifs aux évolutions technologiques, nous veillons aux progès qu'elles peuvent apporter tout en restant attachés à ce qui fait la qualité d'un film : la force du sujet et de ceux qui en sont les acteurs. 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet