Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

2103, La fin d'un monde

Le jeu de rôle de l'effondrement global

  • Le Quotidien en 2103 de A à Z

    Lettre E

    Eau potable

    Un bien commercial inégalement réparti

    L’eau potable est rare dans de nombreuses régions du monde, elle n’est soit plus distribuée par les réseaux d’eau, soit polluée, ou encore inexistante. Ainsi, certaines entreprises ou marchands s’enrichissent en vendant de l’eau. Ce genre de commerce est devenu très lucratif, mais il est sujet à de nombreuses escroqueries et délits dont la vente d’eau non potable est le moindre.

    Dans les campagnes et les régions rurales pourvues naturellement d’eau potable, la population utilise des puits ou des cours d’eau pour s’approvisionner. Mais bien souvent, la population locale se trouve en concurrence avec les conglomérats ou les compagnies commerciales qui s’accaparent les points d’eau. Ainsi, dans de nombreuses régions du monde, les habitants sont contraints d’acheter l’eau potable alors qu’ils n’en manquaient pas.

    Les principaux producteurs d’eau potable sont Ægir Industries, Fresh Water (Canadian Resources) et Eau-Québec (Hydro-Québec).

     

    Énergie

    Utilisation du charbon, des énergies renouvelables et de l’esclavage

    Le pétrole et le gaz naturel sont épuisés, il ne reste que quelques gisements de charbon aux États-Unis, en Russie et en Chine.

    Le nucléaire est utilisé dans quelques rares pays possédant les technologies et les ressources nécessaires : les États-Unis, la Russie, la RPC et le Japon. Les autres pays utilisent principalement les énergies renouvelables : solaire, hydroélectrique et éolien.

    La plupart des régions du monde n’ont plus accès à des sources d’énergie abondantes et vivent précairement en utilisant des énergies simples pour le chauffage et la cuisson : four solaire, bois, tourbe et déjections animales séchées.

    L’esclavage est redevenu une force de travail largement utilisée dans les zones tribales, et dans certains états stables (Russie, Brésil, Texas, Chine, Corée, Confédération des Alpes, Japon et Royaume Qi). Dans certains de ces états, le mot esclave n’est pas utilisé, mais remplacé par d’autres notions comme le travail d’intégration à destination des réfugiés et des immigrés, les travaux forcés ou les travaux d’intérêt général pour les délinquants et criminels, et le servage pour les paysans… Mais c’est en réalité bien d’esclavage dont il s’agit. Les esclaves sont utilisés pour remplacer les machines devenues inutilisables ou moins rentables.

    Les huiles végétales et le méthane sont utilisés comme carburants dans les zones tribales alors que l’hydrogène et les batteries électriques sont utilisés dans les pays riches.

    Les principaux producteurs d’énergie sont les conglomérats Hydro-Québec, Energia (Rusco) et Electrobras (Amazonia).

  • Parlons BG – 04/04/19

    Les compagnies commerciales

    Les grandes compagnies commerciales sont les héritières de la mondialisation qui a disparue en 2103. Ce sont de grandes entreprises de services effectuant du négoce partout dans le monde. Elles achètent, transportent puis revendent des produits à travers le monde entier. Elles proposent toutes sortes de services et font office de banque, de poste internationale ou d’agence de presse.

    Ces entreprises possèdent de nombreuses installations commerciales, des bases ou des postes qui leur permettent des approvisionnements réguliers et sécurisés.

    Les grandes compagnies commerciales possèdent des flottes de navires à voiles, des dirigeables, des avions ou des trains fonctionnant à l’énergie solaire ou à l’hydrogène. La plupart de ces engins de transport sont armés. Ces puissantes compagnies se livrent une concurrence exacerbée provoquant de véritables guerres.

    Les principales ressources transportées et vendues par les grandes compagnies commerciales sont les denrées alimentaires, l’hydrogène, l’eau potable, les épices et les métaux.

     

    Les 5 premières compagnies commerciales sont :

    1. Jiaolong (République écologique de Chine)
    2. WorldMart, (Texas)
    3. CGE (France)
    4. Ægir (Scandinavie)
    5. UBA (Confédération des Alpes)
  • Le Quotidien en 2103 de A à Z

    Lettres C et D

    Communication

    Télévision, radio et réseaux privés

    Avec l’effondrement de nombreuses institutions, la raréfaction des ressources et le repli sur soi, la communication a fortement évolué.

    Dans les zones tribales, le principal moyen de communication est la radio. Même la communauté la plus isolée, au fin fond des rocheuses américaines, possède un émetteur radio bricolé, et la plupart des familles se regroupent le soir autour d’un vieux récepteur. Les émetteurs-récepteurs radios mobiles sont plus rares dans les zones tribales, mais existent néanmoins, ils sont généralement entre les mains des miliciens locaux, des marchands ou de groupes de pillards.

    Dans les états stables, la télévision reste le moyen de communication le plus utilisé par les autorités, qui la contrôle et l’utilise comme un véritable outil de propagande et de manipulation des masses. Bien sûr, certains états stables possèdent plusieurs chaînes de télévision permettant de faire illusion quant à la pluralité de l’information. Les émetteurs radio mobiles sont très répandus et utilisés à l’échelle des villes, ils sont utilisés par les policiers, militaires, pompiers, ambulanciers, sociétés privées etc...

    Pour les plus riches, il existe encore des moyens de communication de hautes-technologies comme les bracelets ordinateurs ou les lunettes à réalité augmentée. Pour ces appareils, les utilisateurs sont contraints d’utiliser l’un des trois grands réseaux numériques sans fil que sont le réseau CallNet de Call Technologies, CMC de CNC ou le PSN de Panasony.

     

    Divertissements

    Moins nombreux et plus simples

    Le temps et l’argent manquant à la majorité de la population, les divertissements ont quasiment disparu. Il ne subsiste que des jeux de sociétés (cartes, dés...), du sport (foot, basket-ball...) et les fêtes populaires (bal, carnaval...).

    Les plus riches possèdent des ordinateurs leur permettant l’accès aux divertissements numériques (jeux vidéos, films, musiques...). Ils pratiquent également des sports plus prestigieux selon leur pays (équitation, golf...).

    Le tourisme international s’est effondré à cause du coût des transports.

  • Focus NRP-12

  • Parlons BG – 27/03/19

    Les conglomérats

    Les conglomérats sont les grandes entreprises industrielles héritières des savoir-faire des entreprises du 21e siècle. Les conglomérats du 22e siècle sont peu nombreux. Les grandes catastrophes et les crises économiques du 21e siècle ont provoqué un effondrement des flux internationaux et la contraction des marchés faute de client. Ainsi, les entreprises industrielles ont fusionné dans l’espoir de consolider leur position, en réduisant leurs effectifs et leurs coûts. Ces fusions successives ont conduit à la création des grands conglomérats.

    Ces entreprises industrielles sont les gardiennes de savoirs industriels et techniques, aujourd’hui malmenés. Ces entreprises sont les leaders de la recherche scientifique appliquée, et possèdent les plus importants moyens de production au monde. Contrairement aux compagnies commerciales, les conglomérats ne sont pas présents partout dans le monde. Mais leurs produits sont souvent disponibles à travers le globe grâce aux compagnies commerciales.

    La liste des conglomérats, par ordre d’importance :

    • Standard Industries (Etats-Unis)
    • Rusco (Russie)
    • CNC (République Populaire de Chine)
    • DIG (Confédération Germanique)
    • Amazonia (Brésil)
    • Call Technologies (Cascadie)
    • Panasony (Japon)
    • Canadian Resources (Canada)
    • HydroQuébec (Québec)