BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

LE 20 NOVEMBRE

Monologue théâtral

À propos du projet

  • SYNOPSIS

Le 20 novembre 2006, dans la ville d'Emsdetten en Allemagne, Sebastian Bosse, âgé de 18 ans, pénètre dans son ancien collège ceinturé d'explosifs et muni d'une arme automatique. Il va alors faire feu sur ses anciens professeurs et sur les étudiants présents. 4 élèves et le concierge de l'établissement seront blessés par balles, tandis qu'une quinzaine de policiers et une quinzaine d'étudiants souffriront de troubles respiratoires sévères suite aux fumées dégagées par les bombes. Il est fait état officiellement de 37 blessés. Il n'y aura finalement aucun décès, excepté Sebastian qui se tirera une balle dans la bouche un peu plus d'une heure après son entrée dans l'école. 

La pièce de théâtre de Lars Norén donne la parole à Sébastian, quelques instants avant son entrée dans l'établissement. Un monologue plein de haine et de désespoir mais surtout une dénonciation criante de ce qu'est devenue, selon lui, la société dans laquelle nous évoluons. 

  • INTENTIONS

Actuellement élève en dernière année au Conservatoire de Nancy en Art Dramatique, j'ai décidé d'intérpreter le monologue de Lars Norén pour mon diplôme de fin d'études. 

Dans l'avant-propos de la pièce, on peut lire cette phrase : « Quand un fou dit la vérité, de quelle vérité s'agit-il ? ». J'ai décidé d'utiliser cette question comme étape essentielle de mon travail. Les actes de Sebastian sont intolérables et inexcusables, mais pour autant, n'est-il pas important de l'écouter malgré tout ? A défaut de comprendre le geste en lui même et surtout de l'excuser, ne peut-on pas comprendre comment il en est arriver là ? Suivre le chemin qui l'a mené vers cette tragique journée du 20 novembre 2006 ?

Sebastian dénonce énormément à travers son discours, qui est véritablement le sien, Lars Norén ayant utilisé les notes et vidéos laissés par Sebastian pour écrire sa pièce. L'auteur ne juge pas, ne tente pas d'apporter d'explications mais livre de façon brutale un discours dur et livré sans ménagement. C'est ce qui m'a particulièrement plu dans ce texte : le spectateur écoute, entend, et se fait ensuite sa propre idée.

C'est pourquoi nous avons décidé d'en faire un personnage antipathique, déluré, sur de lui, qui va progressivement au fil de texte créer de l'empathie. Il est important pour moi que le spectateur s'attache à ce personnage, que l'on comprenne qu'il est un homme avant tout et d'ainsi créer ce malaise. Le personnage sera versatile, allant d'état en état et sombrant dans une genre de démence au fil du texte. On finira par percevoir une certaine sensibilité, un appel à l'aide lancé entre deux phrases, qui ne suffiront pour autant pas à stopper sa folie meurtrière.

Sebastian à travers ce texte peut parler au public d'aujourd'hui et à toutes les générations. Il n'est pas nécessaire de connaître la tragédie d'Emsdetten pour être touché par ce fait divers qui n'est pas un cas unique, les tueries dans les milieux scolaires d'étant répandues ces 15 dernières années. Lui rendre la parole et le défendre sur un plateau n'est pas lui rendre hommage, il est nullement question ici d'aimer et encore moins de le juger, mais sa parole est à entendre. Sa clairvoyance sur la société actuelle en est presque gênante, et c'est pourquoi le trouble s'installe d'autant plus chez le spectateur. 

  • INTERET COLLECTIF

​Ayant déjà interprété plusieurs personnages au théâtre ainsi que dans divers courts-métrages au sein de mes études ainsi que dans le monde professionnel, ce projet ambitieux que je considère comme un véritable tremplin autant personnel que professionnel me permettra de terminer mes études et d'entrer dans le milieu professionnel avec un projet concret que je désire exploiter et faire tourner. 

À quoi va servir le financement ?

  • Réalisation de la scénographie (230 euros)
  • Achat des différentes matières pour la réalisation des costumes (50 euros)
  • Réalisation des affiches et de toute la communication visuelle (150 euros)
  • Achat de matériaux pour la construction d'une structure recréant l'univers d'une salle de classe (240 euros)
  • Rémunération de la costumière, scénographe et du créateur de la communication visuelle (190 euros)
  • Acquisition des droits d'auteurs pour vendre la création par la suite (90 euros)

                                                 Croquis de costume

À propos du porteur de projet

  • ALEXANDRE DOLLE

  - Conservatoire National de Région, NANCY, 3ème cycle                                                                       - Professeur d'initiation théâtrale auprès des 8-12 ans à la MJC Lillebonne, NANCY                     Stage de Clown encadré par Hélène Cinque au théâtre du soleil                                         - Formation avec Michel Didym sur deux créations, "Confessions" et "Divans" au Centre        Dramatique National de Nancy                                                                                                 Master-class avec Nathalie Fillon, Marion Aubert, Omar PorrasJoel Jouanneau et Jean-Louis Hourdin - Membre de la compagnie "Les gueules de Gluck"

  • THEATRE

2013 :

La Veuve de Eugène Héros et Léon Abric, mise en scène de Libya Senoussi, rôle de l'interprète. Turandot, Opéra de G.Puccini, mise en scène de Yannis Kokkos, rôle de l'homme-singe  serviteur de Pong, à l'Opéra National de Lorraine.                                                                                 Croisades de Michel Azama, mise en scène Christophe Pichard, rôle de Ismail.                   L'échange de Paul Claudel, mise en scène de Nathalie Seliesco, rôle de Louis Laine.                         Et la Nuit Chante de Jon Fosse, mise en scène Nathalie Seliesco, rôle de Baste.                             Divans, création de Michel Didym, rôle du Proctologue

2012 :

Confessions, création de Michel Didym, rôle du dragueur.                                                               Ubu Roi d'Alfred Jarry, mise en scène Boutros El Amari, rôle du roi Vanceslas.                       A Travler Man d'Aurélien Munier, mise en scène Jean-Baptiste Aubert, rôle de Raphael Blondin.           La Mouette d'Anton Tchekhov, mise en scène Nathalie Seliesco, rôle de Treplev.

2011 :

Le Songe d'une Nuit d'Etéde William Shakespeare, mise en scène Boutros El amari, rôle de Pierre Lecoing.

A venir en 2014: "Les caprices de Marianne" A. De Musset dans le rôle d'Octave, "Le 20 novembre" Lars Norén dans le rôle de Sebastian, "Oscar et Enrique" dans le rôle du coteur Leny Bar,...

  • FILMS

2013​ :

Je Suis Votre Souvenir réalisé par Benjamin Charpentier, rôle du Premier Homme.               Anna réalisé par Hugo Le Gourrierec, rôle de l'Homme au chapeau.                                                   La Tombée des Masques de Hugo Le Gourrierec, rôle de Trivelin/Baptiste.                                           One Shot Experience, société Prod'Action, rôle de zombie

2012 : 

L'Augure réalisé par Thomas Pinaire, rôle de Télonius.                                                 Luchador réalisé par Pierre Banon, rôle de Joachim.

2011 :

Chou !réalisé par Rémi Illig, rôle de l'Homme.

2010 :

Henry réalisé par Francis Kuntz, rôle du serveur.

SITE WEB

L'EQUIPE DU PROJET:


       Alexandre dolle                 Libya Senoussi             Morgane Deman              Hugo Le Gourrierec
 Interprète de Sébastien          Metteur en scène     Assistante mise en scène        Direction d'acteur



                                              Louise Corseret     Adelyne Huguenin-Virchaux
                                                  Costumière                 Scénographe

Ainsi que: 
Amandine Audinot, Sarah Nau, Christophe Pichard, Pierre-Emile Bish et Lucile Brossard en regards extérieurs conseillers.

Quelques réalisations:

L'Augure

Luchador: