BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

100 000 vies

Créons un savon pour sauver 100 000 vies du paludisme

Mapa Spontex soutient très fort ce projet

Mapa et Spontex s’engagent auprès de 100 000 vies dont ils partagent les valeurs d’innovation et de protection des personnes. Bravo pour ce beau projet !

elifoundation2016 soutient très fort ce projet

La Fondation ELI est une fondation béninoise dont l'objectif est de soutenir l’entrepreunariat et l'innovation responsable sur le continent africain. Elle soutien Faso Soap à hauteur de 5000 € aujourd'hui et s'engage avec le projet pour une collaboration durable pour voir aboutir cette initiative dans les meilleures conditions.

Etikea, le fonds de dotation du groupe Turgot Asset Management, soutient ce projet à hauteur de 20% pour couvrir les frais de fonctionnement de l'association.

Pour chaque euro versé par un internaute, Etikea versera 1€ (dans la limite de 6000€)

TV5MONDE soutient très fort ce projet

TV5MONDE a sélectionné ce projet dont il partage les valeurs et le relaie auprès de sa communauté via ses réseaux sociaux.

À propos du projet

S'attaquer au fléau de l'Afrique

 

Réinventons la lutte contre le paludisme

Notre objectif est de sauver 100 000 personnes du paludisme d’ici fin 2018
en mettant un savon anti-moustique dans les mains des populations les plus vulnérables.

 

Pourquoi un savon anti-moustique?

 

Le savon, nouvel ennemi des moustiques

Nous travaillons sur un savon réduisant par deux les risques de contamination grâce à son double effet :

  • Répulsif : ce savon innovant libèrera progressivement sur la peau ses propriétés répulsives, grâce à des microcapsules d'huiles essentielles.
  • Larvicide : certaines huiles étant naturellement larvicides, les eaux savonnées préviendront le développement des moustiques dans les eaux stagnantes.

Pour sauver 100.000 vies du paludisme d'ici fin 2018, nous souhaitons finaliser la conception de ce savon et engager des partenaires afin de le produire et le distribuer progressivement à 40% de la population des 6 pays africains les plus touchés par le paludisme.
 

A quoi va servir le financement ?

Nous faisons appel à vous pour financer la recherche pour créer le savon anti-moustique le plus efficace contre le paludisme. Cette étape est incontournable pour avoir l’impact social le plus important possible et est également couteuse pour une jeune start up.

Avec 30.000 euros, nous pouvons finaliser le savon anti-moustique

Les fonds seront utilisés pour :

  • acheter du matériel de laboratoire nécessaire pour fabriquer les prototypes de savon
  • conduire les tests pour optimiser le niveau et la durée de répulsion sur les moustiques anophèles au Centre National de Recherche et de Formation contre le Paludisme (CNRFP) à Ouagadougou (Burkina Faso)
  • assurer les frais de fonctionnement du projet pendant la période de recherche 

 

Avec 60.000 euros, nous pouvons également assurer son efficacité sur le terrain

Les fonds seront utilisés pour connaître:

  • l'impact du savon sur le paludisme
  • les comportements d'hygiène corporelle dans les zones les plus touchés par le paludisme
  • les savons actuellement les plus utilisées dans ces zones

 

Avec 100.000 euros, nous pouvons également préparer la mise en production

Les fonds seront utilisés pour :

  • la création de notre propre laboratoire
  • le recrutement d'ingénieurs pour adapter le savon aux contraintes de chaque fabricant partenaire 

 

Notre sponsor, Etikea

Etikea, le fond de dotation du groupe Turgot Asset Management, soutient ce projet à hauteur de 20% pour couvrir nos frais de fonctionnement. Ces frais incluent notamment les prestations de graphisme, de réalisation vidéo, de création de notre site web et d'envoi d'emails. Pour chaque euro versé par un internaute, Etikea versera 1€ (dans la limite de 6000€).

À propos du porteur de projet

Une équipe compétente au Burkina Faso

Gérard Niyondiko, ingénieur burundais de 38 ans est à l'origine du projet en 2013.
Ce projet a gagné cette année-là le prix mondial de la meilleure idée d'entrepreneuriat sociale (GSVC) à l'Université de Berkeley (Etats-Unis). Il est désormais accompagné de Lisa Barutel et de Franck Langevin. 

 

100% de votre don destiné au projet
L'Association pour la recherche contre les maladies infectieuses en Afrique (ARMIA) est l'organisme en France chargé de reverser l'intégralité des dons pour financer nos travaux de recherche.

Cette association française d'intérêt général vous enverra en Janvier 2017 un reçu fiscal. Ce document vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur votre revenu à hauteur de 66 % du montant de votre don (dans la limite de 20% de votre revenu imposable). Un don de 500€ ne vous coûtera en réalité que 170€ si vous êtes imposable.

 

Ils parlent de nous
Cliquez sur les logos pour lire les articles



 

Ils nous soutiennent

 

« Le paludisme tue encore un enfant toutes les deux minutes. Il y a urgence à trouver et mettre en place de nouvelles approches. Prévenir le paludisme en mettant un savon anti-moustique dans les mains des plus vulnérables me semble une voie vraiment pertinente à explorer et à encourager »  
Dr Estrella Lasri, spécialiste des maladies tropicales – Médecins sans Frontières

« Ce projet de savon anti-moustique adopte une approche inédite et prometteuse dans la lutte contre le paludisme. La recherche et l'innovation sont deux facteurs clés du développement durable et d'une croissance inclusive en Afrique »  
Jean-Marc Châtaigner, directeur général délégué - IRD (Institut de Recherche pour le Développement)

« Le projet Faso Soap a gagné la Global Social Venture Compétition (GSVC), la plus grande compétition de création d'entreprises sociales dédiée aux étudiants et jeunes diplômés. Cette idée simple mais ambitieuse pourrait permettre de lancer une superbe entreprise sociale. Et il ne faut pas que le financement des dernières étapes de recherche freine son développement ! »
Thierry Sibieude, Professeur titulaire de la Chaire d'Entrepreneuriat social - ESSEC

« L’ITECH a travaillé avec Gérard Niyondiko pour optimiser la formulation du savon anti-moustique. Nous soutenons ce projet humaniste et tellement prometteur pour qu’il puisse voir le jour très bientôt »  Pascale Cottin, responsable formulation cosmétique – ITECH (Institut Textile et Chimique de Lyon)

 

Envie d'en savoir plus?

      

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet