BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

1000 Miles

Documentaire en auto-stop du sud de la France au nord de l'Angleterre

À propos du projet

Une caméra légère + 1500 kilomètres d'auto-stop entre la France et l'Angleterre = 1000 miles, un road-trip documentaire comme vous n'en avez jamais vu !

Sur la route (toute la sainte journée)

L'attente sur le bord de la route, les conversations juste pour briser la glace ou pour refaire le monde, l'aventure, le partage, les conducteurs qui veulent juste une présence mais pas vraiment parler, ceux qui vous déposent en plein milieu de nulle part, d'autres qui vous paient un café où échangent des confidences aux petites heures de la nuit, les galères sous la pluie, les traversées à pied de zones industrielles pour sortir des villes...

L'auto-stop est un moyen de transport solidaire en même temps qu'une expérience en dehors des sentiers battus. Et souvent les gens s'y dévoilent sans « filtres », encouragés par la proximité à l'intérieur de la voiture et le fait qu'ils ne se reverront probablement pas. (Pour en savoir plus, lire la 1ère partie de cet excellent mémoire de socio sur le stop - en anglais - et notamment le chapitre 4, qui me sert de note d'intention officieuse).

Après avoir fait des milliers de kilomètres en stop (France, Angleterre, et un peu en Grèce et Turquie), j'aimerais rendre compte de tout ça, et rendre hommage à la pratique du pouce sous forme de film. Et avec votre aide !

Mini caméra, maxi envies

L'idée est que la caméra fasse le maximum pour se faire oublier, et pouvoir recueillir une parole la plus libre possible, quelque part entre J'irai dormir chez vous et Paris Dernière (et avec un soupçon de Strip-Tease). J'ai opté pour l'achat d'une caméra qui offre un excellent compromis entre qualité d'image (HD, 720 et 1080p) et discrétion, avec télécommande pour déclencher l'enregistrement ni vu ni connu, enregistreur qui rentre dans la poche, et objectif qui se fixe à peu près partout– en l'occurence, sur ma casquette. Je suis actuellement en tests et recherches sur l'installation micro pour pouvoir enregistrer le meilleur son possible.

camcasquette2

    camcasquette       

A quoi cela va-t-il ressembler ?

A un road-trip intégralement en caméra subjective, depuis le moment où je pars de mon domicile (a quelques kilomètres de Marseille) jusqu'à mon arrivée à York, environ 340 kilomètres au nord de Londres. Pourquoi York ? Parce que je connais. Parce qu'il faut un prétexte. En fait, c'est juste un McGuffin car il faut garder en tête que je n'ai que peu de contraintes de temps et de matériel, et je pourrai aussi bien aller jusqu'en Ecosse... tant qu'il me reste des cartes SD et de quoi charger les piles. Le but est de ramener le max de rencontres et conversations possibles, la matière suffisante pour un long-métrage documentaire.

1000 miles, un récit original principalement capté dans les voitures, mais incluant aussi les moments de galère, d'attentes sur le bord de la route, sur les stations services, les contacts avec les gens. De l'humain, de l'aventure urbaine quoi !

Entre deux "et vous allez loin comme ça ?" "vous faites quoi dans la vie ?"  on devrait entendre parler d'échéances politiques (ça se rapproche !), du sens de la vie, des différences culturelles entre les mangeurs de grenouille et les sujets de sa Majesté...

La partie anglaise sera sous-titrée pour les français - et vice-versa. Je travaillerai des montages de 52' (format courant pour la télé) et long-métrage pour les festivals, et j'avoue que l'idée d'en faire une web série documentaire me botte bien.

Voir le test ci-dessous (NB: j'ai depuis fait en sorte qu'on ne voie pas la casquette)

 

Soyez curieux : par-ti-ci-pez !

Poussons la philosophie du partage jusqu'au bout : soutenez le film, et influez directement sur son contenu.

One : votez pour décider si je dois prendre principalement les autoroutes ou les nationales / départementales. Par autoroute ? Le voyage a des chances d'aller beaucoup plus vite, les conducteurs peuvent parcourir de plus grandes distances (notamment les routiers), la parole est favorisée par plus de temps passé ensemble. Sur les nationales / départementales le voyage peut-être bien plus long, plus galère, et comporter beaucoup plus de rencontres sur des petites distances. D'un choix à l'autre, ce n'est pas le même film.

Chaque contributeur se voit attribuer 1 vote entre 5 et 20 euros de dons, 3 votes au dessus de 20 euros, et 5 votes au dessus de 150 euros. A la fin de la période de souscription sur Ulule, je fais le total, et vous communique le résultat.

Wenideyou

Two : envoyez-moi des questions culturelles, historiques, socio, ou insolites à poser aux anglais au cours de mes rencontres. Ca peut-être ce que vous voulez...  sous réserves que cela ne contrevienne pas aux bonnes moeurs -  les miennes en particulier. Je ne garantis pas de tout caser, mais j'essaierai. Très fort.

Tout le monde peut participer, y compris les "simples" fans du projet.

Maintenant, c'est à vous, et n'oubliez pas : le 1er des soutiens, c'est de faire passer autour de vous !

(Merci à Isabelle, Bruno, Mickaël et Olive pour m'avoir aidé dans ces premiers pas)

A quoi va servir le financement ?

La caméra d'une valeur de 600 euros est acquise. Reste :

- l'achat du matériel nécessaire à la prise de vues dans de bonnes conditions : cartes SDHC, bras télescopique pour angles prises de vues décalés, batteries (piles),

- un disque dur externe pour la sauvegarde du projet et le montage

- la location du matériel d'enregistrement sonore pour une semaine (micros, mixette...)

- de quoi apporter un peu de confort au tournage : 1 nuit d'hôtel, l'assurance de la caméra,

- enfin les contreparties aux ululiens et la part de Paypal (qui prend un petit peu sur chaque transaction).

En cas d'avalanche de dons (allez, go go go !) le surplus sera partagé entre les défraiements des intervenants sur la post-production (montage, mixage, création du DVD...) et la participation à la promo du film (envois dans les festivals, affiches, jacquettes DVD etc). Et j'érigerai un autel en gloire à Ulule !

À propos du porteur de projet

J'ai 30 ans.

Ancien étudiant en cinéma, j'ai réalisé un court-métrage de 20 minutes produit par un de mes professeurs de fac en super 16 mm (cf ci-dessous).

Mon chat s'appelle Pocket Rocket, le surnom de la paire d'as au poker.

Je conduis une Golf millésime 1988.

J'aime le bon whisky écossais et le casgiu, le fromage corse qui pue.

Je participe depuis 2007 au webzine Envrak, où vous pourrez lire tout le bien que je ne pense pas du foot, pourquoi je me méfie de l'Iphone ou en apprendre (un tout petit peu) plus sur mes goûts cinéma, quelque part entre Transformers 2 et Lars Von Trier.

 

Extrait de "Papapapou" (2004) avec Franck Libert et Poline Faugère

production Daniel Salles - Juste Une Image

Pressé par sa compagne de faire un bébé, un jeune homme passe une journée avec plusieurs enfants pour vérifier s'il a de quoi faire un bon père...

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet