Le vitrage de la lune de Le Corbusier en danger

La chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp privée d'un vitrage emblématique cherche à financer sa restauration

A propos

Aidez une association à financer la restauration d'un vitrage emblématique de Le Corbusier à la chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp).

Le site de la Colline Notre-Dame du Haut est situé dans la petite ville de Ronchamp en Franche-Comté. Les nombreux édifices qui composent le site ont tous été réalisés par de grands architectes : la chapelle Notre-Dame du Haut, la maison du chapelain, l’abri du pèlerin et la pyramide de la paix par Le Corbusier (1955), le campanile par Jean Prouvé (1975), la Porterie et le Monastère Sainte-Claire par Renzo Piano (2011).

La chapelle Notre-Dame du Haut est devenue un symbole de l’architecture sacrée contemporaine.

Le mur de la façade sud, appelé « mur de lumière », est composé de nombreux vitrages aux formes, aux tailles et aux décors variés. Il s’agit d’une des créations les plus fameuses de Le Corbusier. Le vitrage représentant la lune, l’un des plus beaux, et le seul signé par Le Corbusier, a été brisé en janvier dernier.

Nous faisons appel aujourd’hui à votre générosité car il est urgent de mener une campagne de restauration pour le vitrage de la lune afin de rendre toute sa beauté et sa spiritualité à l’édifice de Le Corbusier.

Aidez-nous à financer la restauration du mur de lumière

 

2 000 ans d’histoire 

JJ. Virot, la chapelle Notre-Dame du Haut, Ronchamp © ADAGP, 2014, Paris.

La colline est habitée depuis l’Antiquité. Une chapelle est installée à son sommet au Moyen-Âge. Cet édifice dédié à la Vierge, accueille tous les ans deux pèlerinages (toujours actifs aujourd'hui) : les 15 août et 8 septembre.

A la Révolution française elle est rachetée par un collectif de familles de Ronchamp redonnant ainsi à ce lieu sa fonction spirituelle. L’Association Œuvre Notre-Dame du Haut (AONDH), propriétaire du lieu, en est l’héritière directe.

 

Un exemple d’architecture sacrée contemporaine unique en son genre

La chapelle est fortement endommagée par les bombardements de la Libération en 1944. Elle est alors reconstruite par Charles-Edouard JEANNERET dit Le Corbusier (1887-1965) et inaugurée en 1955. Cet architecte de grande renommée a établit les grands principes de l’architecture moderne.

On connaît surtout  l’architecte pour avoir construit des bâtiments civils privés comme la Villa Savoye à Poissy (1928/1931), collectifs comme l’unité d’habitation de Marseille (1946/1952), ou urbanistiques comme à Chandigarh en Inde (1952/1959).

En 1950, il est conquis par cette colline, à proximité de sa Suisse natale, qui s’ouvre aux quatre horizons : au nord avec une vue unique sur les ballons des Vosges, à l’est sur la Trouée de Belfort, au sud sur les premiers sommets jurassiens et à l’ouest sur la vallée de la Saône.

La chapelle se dresse ainsi sur la colline, semblable à une arche blanche, percées d’ouvertures aux vitrages colorés, sur laquelle repose un voile de béton. 

L’emploi du béton, les formes et l’organisation des espaces sont autant d’éléments qui inscrivent les bâtiments dans le mouvement de l’architecture contemporaine. La chapelle Notre-Dame du Haut est l’architecture la plus remarquable que Le Corbusier a entreprit dans le domaine de l’art sacré. C’est donc un héritage exceptionnel qu’il faut absolument protéger.

 

            Un site reconnu dans le monde entier

La chapelle Notre-Dame du Haut est classée au titre des Monuments historiques en 1967 et 2004. Elle a également reçu le label « Patrimoine du XXe siècle ».

C’est aujourd’hui un lieu emblématique de Franche-Comté et sa renommée va bien au-delà des frontières. Elle accueille chaque année 65 000 visiteurs : nationaux et internationaux, amoureux de l’architecture, admirateurs du travail de Le Corbusier ou simples visiteurs …

 

            Le vitrage de la lune en danger

Un des éléments remarquables de cette architecture moderne est le "mur de lumière" sur la façade sud. Le Corbusier a beaucoup travaillé sur la lumière qui met en valeur les formes architecturales du lieu.  Les vitrages placés sur toute la façade ont été soigneusement pensés et dessinés par Le Corbusier lui-même. Chaque baie est unique par sa forme, sa taille, sa profondeur ou encore par le décor qu’elle reçoit.

G.Vielle, la chapelle Notre-Dame du Haut, Ronchamp © ADAGP, 2013, Paris

 

La Vierge et la nature sont les deux thèmes qui l’ont inspiré. Les vitrages sont à la fois un héritage exceptionnel et un témoignage unique du génie de leur créateur. Ils procurent instantanément aux visiteurs une sensation de paix intérieure et de sérénité tout en embellissant le lieu.

 

J-F.MATHEY, le vitrage de la lune brisé, Ronchamp © ADAGP,2014, Paris

Le 18 janvier 2014, la chapelle Notre-Dame du Haut faisait, bien malgré elle, les premières pages des journaux locaux et nationaux. La veille au soir, des personnes malintentionnées ont brisé le vitrage de la lune pour accéder à l’intérieur de la chapelle et voler l’argent que contenait le tronc.

Le vitrage de la lune était le plus remarquable vitrage de la chapelle de par sa taille et son décor original. En effet, il représentait une lune à visage humain sur fond bleu avec deux petits nuages, dont l’un était signé par l’artiste fait unique. Une enquête de police a immédiatement été ouverte.

L’Association Œuvre Notre-Dame du Haut (AONDH), propriétaire de la chapelle, très affectée par cette perte, a toujours souhaité que le site reste ouvert à la visite malgré le préjudice moral et physique, la baie ayant été protégée au préalable.

A l’heure actuelle, les fragments du vitrage sont dans l'atelier d'un maître verrier. Cependant il semble difficile de reconstituer le vitrage avec les élements recueillis. L'AONDH s'orienterai plutôt vers une reproduction fidèle du vitrage et une protection renforcée qui n'atterera pas la qualité de la lumière.

 

Vidéo France 3 : montrant l’arrivée des fragments du vitrage à l’atelier PAROT (Côte d'Or) :

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4e709e80f325e11e5f000025/52e23a729473995b1947ad9a/5171bb99975f42ddb87c0894e0141545?wmode=opaque

Quelques articles de presse traitant de cet incident :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/ronchamp-la-chapelle-notre-dame-du-haut-de-le-corbusier-vandalisee-18-01-2014-3506755.php

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/01/18/une-chapelle-le-corbusier-vandalisee-en-haute-saone_4350509_3224.html

 

Les travaux de restaurations sont d’autant plus urgents que 2015 sera une année très importante pour la chapelle Notre-Dame du Haut puisque nous fêterons les 50 ans de la mort de Le Corbusier mais aussi les 60 ans de la construction de la chapelle. En vue de ces événements, tous les membres de l’AONDH et les visiteurs des lieux aimeraient voir la chapelle fidèle a ce qu'elle a toujours été et resplendir de lumière.

 

A quoi va servir le financement ?

Les dons récoltés serviront à établir une expertise précise de l’état du vitrage de la lune, réaliser une reproduction fidèle du vitrage et replacer le vitrage dans son écrin.

Si vous êtes sensibles à notre projet, aidez-nous en faisant immédiatement un don ou si votre porte-monnaie ne vous le permet pas n’hésitez pas à partager notre ambitieux projet autour de vous !

L’AONDH a mis en place une politique de mécénat culturel moderne et dynamique dans le but de récolter les fonds essentiels pour la restauration du vitrage de la chapelle Notre-Dame du Haut.

Cependant l’association n’est financée que par des fonds propres immédiatement réinvestit pour l’entretien et la restauration des différents bâtiments.

En participant à cette collecte pour  la Colline Notre-Dame du Haut, vous rejoignez la chaîne de tous ceux qui ont contribué à sa construction et à son embellissement.

 

            Des contreparties de qualité

L’AONDH souhaite offrir à ses donateurs en plus des remerciements, des contreparties qui permettront à chacun d’entre eux de découvrir la richesse de notre patrimoine : des ouvrages de référence, des entrées gratuites au site, des visites nocturnes et pour les plus généreux une lithographie de la main bleue de Le Corbusier à tirage limitée et en haute qualité.

La chapelle Notre-Dame du Haut étant détenue par une association reconnue d’utilité publique, celle-ci peut vous faire parvenir un reçu fiscal qui vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt (si le don est supérieur à 30 €) : de 66% du montant du don pour les particuliers et de 60% pour les entreprises (se renseigner sur les dispositions légales).

L'AONDH s'engage à vous faire parvenir vos contreparties, choisies et envoyées avec le plus grand soin et ce dans les plus brefs délais.

En espérant que ce projet de sauvegarde de notre patrimoine vous touche autant qu’il nous est cher, n’hésitez pas à venir visiter la colline Notre-Dame du Haut ou notre site internet www.collinenotredameduhaut.com

 

A propos du porteur de projet

La chapelle a été achetée après la Révolution française par une quarantaine de familles de Ronchamp pour restaurer le pèlerinage à la Vierge. Les successeurs de ces familles ont créé en 1974 l’Association Œuvre Notre-Dame du Haut, reconnue d’intérêt public, qui a pour mission de veiller sur ce patrimoine et de garantir la vocation spirituelle du lieu.

L’AONDH regroupe aujourd’hui une quarantaine de bénévoles : architectes, admirateurs, français ou étrangers… Tous ont compris l’importance de protéger ce patrimoine exceptionnel.

Liens utiles :

- le site internet de la Colline Notre-Dame du Haut : www.collinenotredameduhaut.com

- la page Facebook officielle de la Colline Notre-Dame du Haut : https://www.facebook.com/pages/Colline-Notre-Dame-du-Haut-Ronchamp/228324594030797?fref=ts

- Le page Facebook officielle consacrée au projet de financement participatif : https://www.facebook.com/pages/Vitrage-bris%C3%A9-de-Le-Corbusier-devenez-m%C3%A9c%C3%A8ne/638231032930161?fref=ts