RESET - série TV

Financement de l'épisode pilote "Un toit pour mourir" de la série TV RESET

Dailymotion soutient très fort ce projet

Pour chaque euro versé par un internaute, Dailymotion versera 1€ (dans la limite de 2000€)

A propos

(LE TEASER EST JUSTE AU DESSUS, CLIQUER SUR LA FLECHE)

 MERCI 22 500 FOIS LE CLAN !!!!
Nous avons atteint le second palier ! C'est formidable et inattendu.
Prochain palier : 200 % !
Nous comptons sur vous pour contribuer, ou pour les anciens contributeurs pour en parrainer de nouveaux et continuer à parler de RESET. 
Comme nous avons atteint le deuxième palier, tous les anciens contributeurs - et les nouveaux - recevront l'affiche de RESET en format 80 sur 60 cm, initialement prévue au format A3. En plus de cette contrepartie améliorée, tous nos producteurs pourront affronter l'apocalypse sereinement avec un briquet-décapsuleur estampillé RESET.

200 % : Avec 30 000 €, nous pouvons améliorer l'aspect visuel du pilote en ayant recours à des moyens technologiques plus élaborés : une grue, un drône pour les plans aériens, une post-production plus confortable pour soigner les effets spéciaux, les décors post-apo, le design sonore, la musique...

250 % : Avec 37 500 €, nous pouvons tourner un Web épisode, situé en Lot et Garonne, sur le personnage de Martin, dont l'histoire se déroule 24h avant la propagation de l'infection.

NB: Rappellons que sur le total de la somme collectée, 8 % seront reversés à Ulule et 2200 € iront à la fabrication des contreparties.

LA FIN DU MONDE. LE DEBUT DU NÔTRE !
 
 
 
NB: Là où il est inscrit Storify, la ligne en dessous à droite, vous avez un curseur pour pouvoir parcourir la rubrique.


RESET

"La fin du monde. Le début du leur."

Projet de série TV française située dans un contexte post-apocalyptique.

Et si la fin du monde était une seconde chance ?
Dans une France désolée suite à une infection dévastatrice, cinq survivants au passé difficile vont tenter de s’unir pour s’accomplir et trouver un idéal. Pour cela, ils devront non seulement affronter un clan belliqueux, mais aussi leurs propres failles ainsi que les effets inattendus d’un virus qui n’a épargné personne, ou presque…



 

France, de nos jours.
La panique s’empare du pays au lendemain d’une épidémie sans précédent, suite à la fuite d’une souche virale. Dans l’urgence, le gouvernement distribue à l’ensemble de la population un supposé
traitement. Mais celui-ci, loin d’éradiquer l’infection, va radicalement modifier les effets du virus.

Dès lors, on assiste à une muta­tion foudroyante des êtres humains contaminés, qui se transforment en créatures enragées. La pandémie se déploie en quelques heures sur l’ensemble du territoire et bientôt du continent.

Alors que toute autorité s’écroule et que le pays bascule dans le chaos, un TGV est sur le chemin d’une grande ville. A son bord, cinq passagers d’hori­zons divers et n’ayant pas pris le traitement sont encore loin de se douter qu’ils vont passer le restant de leur nouvelle vie ensemble. Ils parviennent à s’organiser et à survivre dans une ville dévastée où toutes les règles ont changé.
Après être restés plusieurs mois barricadés dans un appartement, ils se décident enfin à quitter
la ville, constatant la disparition progressive des infectés.
 
Mais d’autres dangers les mena­cent. Ils découvrent alors les effets singuliers de leur propre infection et se confrontent aux autres survivants. En quête d’eux-mêmes, ils accompliront les aspirations profondes que leur histoire et la société ne leur avaient pas permis d’atteindre...

Libres, le nouveau monde leur appartient.
 

 

Photo: Benjamin Pochard.

FICHE TECHNIQUE :

Titre de la série : RESET.
Titre de l'épisode Pilote de la série: Un toit pour mourir.
Durée de l'épisode Pilote : 26 minutes.
Durée du tournage : 10 jours.
Période de tournage : Fin 2014.
Support de tournage : RED Epic (utilisée pour le teaser).
Format : HD 1080p.

RESUME DU PILOTE

Plusieurs mois après le début de l'infection, Patrick, Issiaka, Dorothée, Virginie et Martin s'apprêtent à quitter la grande ville dans laquelle ils se terraient pour une destination qu'ils espèrent plus sûre. Mais une violente rencontre avec le Clan XIII, un autre groupe de survivants, va compliquer leur départ et les mettre face à la réalité de leur propre infection...

EXTRAITS DU PILOTE EN STORYBOARD 


RESET - Extrait animatique du pilotepar reset-prod


 


RESET - Interview de Christelle Gras et Yohan Labrousse, créateurs de la série et Laurent Duroche, co-réalisateur.

Interview Sébastien Olland, Cadre: Jonathan Minotti, Benjamin Pochard, Montage: Antoine Lecaudey. Merci à Frédérique Prévoté pour l'hospitalité.
 

 

RESET est un drame post-apocalyptique composé de dix épisodes de 45 minutes par saison.
Les thématiques abordées touchent des sujets divers tels que la territorialité, la consommation,
la religion, la sexualité, l’écologie, la famille, le conditionnement...

Si le récit est fondamentalement dramatique, le ton s’autorise quelques détours par la comédie pour mieux illustrer la complexité de personnages qui doivent lutter au quotidien pour leur survie.

Les héros sont au centre de l’histoire. Ils sont authentiques, torturés car abîmés par la vie, désabusés mais aussi attachants et drôles. Ils peuvent parler de manière assez crue et s’amuser parfois de l’horreur ambiante, comme pour s’en détacher.

Eux-mêmes infectés, ils décident de se battre pour réaliser des quêtes enfouies en eux depuis toujours. Mais le contexte et leurs profondes différences créeront des tensions qui pourront mettre leur solidarité à l’épreuve.

En dépit du chaos qui entoure les personnages, le traitement est lumineux, comme si une fois au pied du mur, ils décidaient enfin de se donner la chance d’être heureux et d’accomplir leur destin, libérés de leur passé.

L’histoire devient peu à peu un récit initiatique, inspiré du road movie.

RESET, UN PROJET COLLECTIF

RESET est, depuis le début, une aventure collective de par l'implication de nombreux professionnels dans la production du teaser et autres supports utilisés pour la promotion du projet. La convergence de ces énergies n'a fait que renforcer notre foi en une série ambitieuse au sein d'un paysage séristique français d'ordinaire guère enclin à donner au fantastique et à la science-fiction la place qu'ils méritent. Ce projet est porté par toute une équipe, par nos proches et beaucoup d'autres, qui croient fermement à la faisabilité et à la valeur de RESET.
Ce travail collectif s'étend tout naturellement à vous, ici et maintenant. Par vos partages, votre soutien, vos commentaires, vos questions, vos envies concernant la série. Parce que, comme nous, vous attendez un renouveau dans le paysage télévisuel français, vous souhaitez vous impliquer dans ce changement, en faire partie intégrante. Et c'est en aidant, avec vos moyens, à l'émergence de projets tels que le nôtre, que vous contribuerez à la naissance de séries originales.

NOTE D'INTENTION

RESET part de la volonté de raconter une histoire dans un contexte science-fictionnel, fait rare en France, et d’utiliser ce filtre pour interroger le fonctionnement de notre société et la notion même d’humanité. De fait, les personnages sont naturellement au centre du récit. Des personnages que nous voulons réalistes, pour une identification plus forte.

La question est de savoir : qui deviendrions-nous et comment vivrions-nous si notre civilisation s’effondrait ? Une nouvelle humanité contrainte à un nouveau départ, porteuse de désenchantement mais aussi d’espoir.

Visuellement, nous ne faisons pas de différence entre une mise en scène cinématographique et télévisuelle. Les images doivent avant tout raconter une histoire, apporter du sens, voire un double sens, au scénario et aux situations. RESET racontant comment des personnages accomplissent leur destinée au sein d'un monde dévasté, le style, d'abord sombre, évoluera vers une approche plus solaire et lumineuse. Parce que nous avons voulu rendre floue la frontière entre les "survivants" et les "infectés", la mise en scène jouera également sur l'inversion des codes habituels du genre.
Concernant la direction des comédiens, nous tendons vers un jeu réaliste et naturaliste, afin d'éviter la théatralité parfois inhérente aux fictions françaises, qui a peut-être freiné la naissance d'une nouvelle générations d'oeuvres télévisuelles...

LE TEASER

Tourné en 48 heures les 9 et 10 février 2013 et réalisé par David Basso, le teaser de RESET est une pure autoproduction au budget très modeste. Nos personnages étant au centre de l'histoire, il nous paraissait intéressant de les présenter à travers ce teaser centré sur le personnage de Damien (Thomas VDB). Infecté suite à une morsure, il écrit une lettre à ces compagnons qu’il connait bien pour avoir vécu avec eux en autarcie après les avoir accueillis dans son appartement. Nous souhaitions aussi évoquer le contexte extrême dans lequel sont plongés nos six héros, contexte qui va conditionner leur nouvelle vie. Le ton est volontairement dramatique mais ne décline pas toutes les influences de la série, qui passera également par la comédie, le burlesque ou l'action. Nous dévoilerons bientôt d'autres facettes de RESET à travers le storyboard animé et dialogué des premières minutes du pilote.
 

Photo: Benjamin Pochard. Graphisme: Clément Delabinho.
 


 



Patrick a 30 ans.
Fils à papa, il est arriviste et individualiste. Il n’en reste pas moins attachant grâce à son charisme et son apparente bonhommie. Il est un manipulateur hors pair.
Atteint de satyriasis, il a un rapport tourmenté avec les femmes. 



Virginie a 25 ans.
Issue d'une famille sur-protectrice, c'est une jeune fille peu émancipée. 
Elle est réservée, naïve et craintive. Elle est la survivante la plus dépen-dante des autres.



Martin a 28 ans.
Il vivait avec sa mère dans une maison où il passait le plus clair de son temps. Secret, maladroit concer-nant les relations humaines, il est à présent très aigri. Cette fin du monde n’est que déceptions. Il attendait de pouvoir se trouver une utilité dans le chaos.

 



Issiaka a 33 ans.
Immigré d’origine ivoirienne, il était gérant d’un hôtel. Il vivait mal la séparation récente avec sa femme et l'éloignement de ces deux enfants, décédés durant la catastrophe. Ce qui l’aide à survivre, ce sont ses valeurs, insufflées par sa religion, et l’espoir de trouver un sens aux événements qui ont changé son existence.



Dorothée a 32 ans. 
Elle a vécu avec une mère infantile  et psychologi-quement instable dont elle s'occupait depuis son enfance. Victime de violences conjugales, elle finit par tuer son fiancé pour se défendre d’un ultime assaut. A la fois forte et fragile, elle saura pourtant imposer son leadership.



Damien avait 35 ans. Pragmatique et solitaire, il était webdesigner à domicile. Sa famille n’a pas survécu à la catastrophe.
Se sentant coupable de leur disparition, et malgré sa nature asociale, il accueille le groupe dans son appartement. Lors d'une sortie, il se fait mordre par un infecté traité (N.B: Le personnage revient lors de flashbacks durant la première saison).

CASTING


Stefen Eynius


Delphine Biard-Gobard


Mathieu Naert

 


Melody Maloux


Heza Botto


Thomas VDB


Téléchargez le dossier artistique complet de la série sur le site ISSUU.
RESET - Dossier artistique
 


Photo: Benjamin Pochard, Conception: Christelle Gras, Graphisme: Benoit Bedrossian

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !






A quoi va servir le financement ?

POURQUOI LE CROWDFUNDING ?

La campagne de crowdfunding va nous servir à financer le tournage de l'épisode pilote. Celui-ci nous permettra de convaincre des sociétés de production et des diffuseurs du potentiel de la série. A travers RESET, nous avons l'ambition de proposer une histoire, un format (télévision et web) et un genre différents de ce qui existe dans le paysage séristique français, le tout porté par une exigeance qualitative inspirée des séries anglo-saxonnes.

Une fois la collecte complétée, nous prévoyons le tournage en octobre. La post-production sera finalisée en décembre 2014.

Nous effectuerons l'envoi des contreparties après finalisation, le temps notamment d'organiser la projection du film et le pressage DVD.

LE BUDGET

En France, le budget minimum d'un pilote de série TV est estimé à environ 50 000 €. Bénévole, notre équipe mettra toute son énergie et son talent au service du projet pour un rendu d'une qualité optimale. Comme vous le constaterez, nous sommes partis sur une base "réaliste" de 15 000 €, mais le budget idéal du pilote se situe plutôt à 20 000 €.

Nous tenions à vous le signaler, car nous espérons faire exploser ces 15 000 € ! Ce qui nous permettra de ne pas laisser un budget restrictif brider notre créativité.

Le budget initial prévu, d'un montant de 22 500 €, sera réparti ainsi :

Matériel de tournage : 12000 €
Décors & stylisme : 3000 € 
Maquillage & Effets Spéciaux : 3000 €
Régie : 1500 €
Post-production: 3000 €

8% de la collecte sera reversée à Ulule. De même que nous évaluons un budget de plus de 2200€ pour l'ensemble des contreparties.

Matériel technique :
Nous avons pour objectif de tourner avec des moyens techniques exigeants, tant au niveau du matériel caméra que de l’éclairage, ceci afin de créer un univers post-apocalytpique réaliste. Le budget comprend la location d’une RED Epic et de ses accessoires pour une durée de 10 jours. Le matériel comprend aussi la location d'un groupe électrogène pour les plans tournés en extérieur et l'achat de disques durs pour stocker images et sons. Tous ces moyens techniques nous permettront d’obtenir le rendu le plus professionnel possible.

Décors et stylisme :
Le début de notre histoire se passe dans un contexte urbain, dans la région d'Île de France. Le décor principal des scènes en extérieur est un quartier aux nombreuses résidences HLM et terrasses en hauteur, qui possède les qualités que nous recherchons : froid, administratif, oppressant et monumental. Pour garantir l'authenticité des scènes en intérieur, nous souhaitons louer un appartement dans ce même quartier. Compte tenu de l'aspect science-fictionnel et post-apocalyptique du récit, les décors et les costumes des survivants et des infectés doivent être crédibles, donc travaillés, ce qui constitue une part importante du budget.

Maquillage et effets spéciaux :
RESET est une série de science-fiction, et nous avons donc des besoins précis en SFX. Nous avons imaginé un aspect particulier pour les infectés, comme s'ils avaient brûlé de l'intérieur. Naturellement, les décors (rues, immeubles, garages...) seront jonchés de cadavres. Les maquillages doivent trouver un équilibre subtil : David Scherer, célèbre maquilleur SFX, apportera son expérience pour nous aider à atteindre cet objectif.

Régie :
La régie comporte tout ce qui n'est pas matériel. Cela correspond au catering (repas pour une équipe de 30 personnes chaque jour), à la location d'un véhicule pour transporter le matériel, à l'essence pour celui-ci et à d'éventuels défraiements.

Post-production :
La fabrication du DCP, c'est-à-dire de la copie qui permet de diffuser le film depuis un projecteur numérique. Comme nous désirons tout d'abord montrer l'épisode pilote de RESET dans les salles et sur grand écran, cette étape est donc indispensable.

A propos du porteur de projet


De gauche à droite: Laurent Duroche, Christelle Gras et Yohan LabrousseDe gauche à droite: Laurent Duroche, Christelle Gras et Yohan Labrousse. Photo: Benjamin Pochard.


Créé et écrit par : Christelle Gras et Yohan Labrousse
Réalisation : Laurent Duroche et Christelle Gras
Chef opérateur : Thomas Ramès
Maquillage FX : David Scherer
Musique : Alex Cortés
Ingénieur du son: Lilian Matigot
Sound design : Baptiste Marie
Matte-Painting : Arnaud Philippe-Giraud
VFX : Philippe Sain


Yohan Labrousse, créateur et scénariste
Dès l’enfance je développe une addiction pour toute sorte d’écrans et une furieuse envie d’en parler autour de moi. Je me passionne très vite pour les jeux vidéos, au point de lancer un fanzine dès l’école primaire. Puis je me lance dans une formation de journaliste-reporter d’images, sanctionnée en 2011 par un diplôme de journaliste pluri-média. Je travaille alors pour différentes rédactions cinéma, autant pour des publications professionnelles que grand public, notamment sur la chaine Ciné+. C’est à ce moment là que je me lance dans l’écriture de scénarios. C’est parce que je n’arrive pas à considérer la télévision comme un art mineur que je me dirige vers ce format souvent décrié par les cinéphiles. Avec l’explosion de la popularité des séries durant les années 2000 à travers le monde, c’est avec un esprit d’explorateur que j’envisage le travail d’écriture pour la télévision française.

Christelle Gras, créatrice, scénariste et co-réalisatrice du pilote
Passionnée d'écriture, de lecture et de cinéma depuis l'enfance, c'est naturellement que je me dirige dans un premier temps vers des études de lettres . Détentrice d’une maîtrise à la Faculté Paul Valery à Montpellier, Arts du Spectacle, section Audiovisuel, j'apprends l’écriture scénaristique et l’analyse filmique. Au cours de ma formation, je co-réalise et co-écrit deux courts métrages et deux documentaires . C'est en voyant Les Dents de la mer que ma passion pour le cinéma — et en particulier pour les genres SF, horreur et fantastique — est née. Utiliser ce filtre pour raconter des histoires permet de faire ressortir des vérités humaines avec plus d'intensité et de repousser les barrières de la créativité. Ecrire et réaliser sont pour moi un exutoire et traduisent une envie dévorante de partager. Et c'est dans cet esprit que j'appréhende l'écriture et la réalisation de RESET, mêlant réalisme et imaginaire.

Laurent Duroche, co-réalisateur du pilote
Biberonné au Journal de Tintin et aux comic-books Marvel, j'ai très tôt baigné dans l'imaginaire. Le grand écran a rapidement pris le relai des petites cases, et le cinéma est devenu un objet de fascination avec la découverte précoce des Aventuriers de l'Arche perdue lors d'une projection en plein air sur une plage du sud de la France. Puis vint l'ère des VHS et la découverte d'une cinéphilie alternative, découverte accompagnée par les pages du légendaire magazine Mad Movies. Après des études de publicité puis de journalisme, j'intègre les rangs de la revue en tant que journaliste au milieu des années 2000. En 2012, la réalisation du documentaire NWR sur le cinéaste danois Nicolas Winding Refn (Pusher, Drive, Only God Forgives) me donne envie de rester derrière la caméra, mais cette fois dans le domaine de la fiction. RESET est le projet rêvé pour ce nouveau départ.

Nous vous remercions de nous avoir lus, écoutés, regardés et, nous l’espérons, de nous soutenir. Nous vous invitons à suivre la campagne de près. Bientôt, vous découvrirez le site RESET, un storyboard animé, un making of du teaser et plein d'autres choses…

La fin du monde, le début du nôtre !

Christelle, Yohan et Laurent

FAQ