La Pandémie du Nouveau Monde

L'Éveil des consciences citoyennes

A propos

 

Retrouvez toutes les informations sur le site www.pandemie-nouveaumonde.fr

Retrouvez toutes les informations sur le site www.pandemie-nouveaumonde.fr

 


 

Bonnes nouvelles

Cher Amis souscripteurs, l'objectif est atteint.

Je vous remercie pour vos messages et vos soutiens. Continuez à en parler autour de vous, pour qu'on soit plus nombreux à propager cet éveil des consciences citoyennes.

Vous pouvez nous retrouver après le 20 janvier pour continuer à soutenir le projet, proposer des lieux pour la diffusion, et également souscrire au projet du livre "La Pandémie du Nouveau Monde", bientôt sur Ulule, avec mon parcours depuis 2009, avec une large sélection parmi les échanges de tous les intervenants.

Dans tous les cas, pour nous contacter :pandemiedunouveaumonde@gmail.com

 

Ouvrant les yeux, nous pourrons voir un monde nouveau fait de générosité, de courage, d'amour de l'engagement de personnes qui oeuvrent pour le bien commun, pour le "ici et maintenant". Pour le futur de nos enfants, de nos petits enfants, et pour nous mêmes, chacun dans un domaine différent mais où tout converge vers plus de conscience planétaire.

Cette Pandémie du Nouveau Monde, c'est l'éveil des consciences citoyennes, fait de partage, d'échanges de savoirs, dont le souffle se propage dans l'Univers. Ce Nouveau Monde est en train de naître et vous pouvez en faire partie.

 

Mon cheminement : "de la transformation personnelle à la transformation sociale".

Un beau matin, je me suis réveillée en prenant conscience que ma santé est importante, et que si ne je l'ai plus, je ne peux plus travailler, faire mon sport préféré, voir mes amis ou sortir, avoir la joie de vivre.

La question que je me pose alors : tout cela vient-il de moi ou est-ce un fait de société?

De questions en remises en questions, ma vie va être bouleversée par quelque chose de minuscule, invisible à l'oeil nu, bouleversée de devoir un jour me soigner comme les institutions pourraient l'exiger.

Mon inquiétude s'exprime dans vingt-et-un courriers que j'adresse à mon maire, à mon député, au gouvernement et aux grands médias. Mais leurs non-réponses suscitent en moi un doute, remettant en cause ma confiance dans les institutions. 

Je me retrouve donc seule, avec deux possibilités: me faire vacciner ou attendre le virus.

Je décide alors de n'attendre ni l'un ni l'autre. Je cherche à comprendre, à savoir ce qui se passe ici et maintenant, je m'informe sur Internet, lis des journaux et des livres, je téléphone à des médecins. A ce moment, une belle perspective m'apparaît : sortir de chez moi, ne plus rester seule face à un monde virtuel. Je vais aller à la rencontre des individus pour avoir des réponses à toutes mes questions, au départ très simples.

Mais ces rencontres me font découvrir qu'il y a d'autres enjeux plus importants, comme l'aspect financier ou législatif, qui m'étaient étrangers.

Plus largement, je m'aperçois que si on comprend le processus qui a été mis en oeuvre pour ce petit virus, ce modèle est duplicable dans beaucoup d'autres domaines.

Surtout, comme le disent les intervenants, les solutions existent pour reprendre sa santé et sa vie en mains : elles viennent des citoyens qui agissent, au niveau individuel d'abord, puis collectif. Il faut se regrouper, s'engager, se mettre en liens les uns avec les autres.

Augustin Legrand, fondateur des « Enfants de Don Quichotte », me dira très justement qu’ « on a tous cette inventivité là, de pouvoir fabriquer chacun à notre façon quelque chose et apporter du sens, et une pierre à l’édifice. Faut juste faire résonner ça. »

Pour moi, ce documentaire avec tous ces intervenants, est bien plus qu'un documentaire. C'est un révélateur, à savoir : quel est le sens que je veux donner à ma vie ?

 

Les intervenants

  • l’agriculteur philosophe Pierre Rabhi  démontre par l'initiative "Tous candidats 2012" qu'un changement doit venir de soi et non du système,
  • Etienne Chouard, professeur d'économie et de droit, qui milite pour le tirage au sort de nos représentants et l’écriture de la Constitution par des non professionnels de la politique,

  • Patrick Viveret, philosophe et essayiste altermondialiste. Il est le co-fondateur des rencontres internationales “Dialogues en Humanité”

  • la députée européenne EELV Michèle Rivasi  associe les citoyens à ses prises de décisions,

  • Thierry Janssen, psychothérapeute spécialisé dans l’accompagnement de patients atteints de maladies physiques, qui anime des ateliers intitulés “Fluidité, confiance et cohérence.

  • le collectif Initiative citoyenne  défend un consentement éclairé sur la vaccination, 
  • Jean-Luc Martin-Lagardette  incarne un journalisme de contre-pouvoir, défendant aussi des démarches différentes dans de nombreux domaines, dont la santé,
  • la Fondation sciences citoyennes  œuvre pour une réappropriation de la science par les citoyens,
  • Roland Gori, initiateur de l'Appel des Appels veut remettre l'humain au coeur de la société plutôt que le profit,
  • l'ingénieur Fabrice André  montre qu'il est possible d'atteindre l'autonomie énergétique avec les énergies libres, et que c’est possible dans tous les domaines,

 "Afin de donner un nouveau souffle à cette planète, nous pouvons imaginer des solutions utiles à chacun de nous pour changer de paradigme et répondre à nos besoins. On peut ignorer le désastre écologique que l’on fait peser sur notre devenir possible en travestissant la réalité. Il existe une voie nouvelle  qui pourrait nous donner les solutions ignorées jusque là, pour inventer une démocratie qui réponde aux besoins de l’Homme. Il n’y pas de petites initiatives, il suffit de faire résonner la volonté individuelle par capillarité pour faire remonter le son d’une soif de savoir. Ce documentaire a pour vocation de porter à la connaissance de tous une réflexion utile à la manifestation de la vérité."

    (liste complète sur le site http://pandemie-nouveaumonde.fr/)

    Vient de paraître une interview et un article à la une du site  Paris Match

     

    Le documentaire

    A l'origine de ma quête, il y a un bouleversement qui m'a transformée en journaliste citoyenne.

    Ce documentaire montrera pour plusieurs intervenants, à la fois la partie visible de leur engagement, ainsi que des questionnements plus profonds sur le sens de cet engagement, leur quête et leur cheminement.

    Je n’oublierai jamais cette première rencontre avec la Ministre de la santé, Mme Bachelot, où je masquais tant bien que mal mon intimidation. Mais mon envie de savoir ce qui ce passait en ce mois d’août 2009 qui annonçait la campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1 était la plus forte.

    Ces deux années de tournage, malgré tous mes bouleversements, se sont avérées des plus fructueuses. Cette prise de conscience m’a permis d’aller bien au delà de la vaccination.

    Parlement européen - 6 octobre 2010

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Parlement européen - 6 octobre 2010

    Cette période a été une métamorphose pour moi-même.

    Incarnant le courage, la ténacité, oeuvrant pour ce bien commun que nous recherchons tous, les intervenants montrent que le changement est possible. Ce film documentaire mettra en lien leurs différentes idées, propositions et alternatives.

    A présent, l’impulsion passe par chacun d' entre vous, et tous ceux qui permettront que ce documentaire existe en faisant un don, qu'il soit largement diffusé, et donne lieu à des projections-débats en France, en Belgique et ailleurs. Si notre réseau s'étend avec un impact le plus large possible, alors cette pandémie aura été en quelque sorte bénéfique.

    Au delà d'un film, au-delà d'un geste financier, c'est un engagement pour un changement de mentalités et de société.

    A présent, je ne peux m’empêcher de penser à vous, qui participerez à l'aboutissement de ce documentaire, afin qu'une fois terminé, nous puissions tous nous rencontrer dans des projections-débats, pour échanger des idées.

    "La Pandémie Du Nouveau Monde", c'est l'éveil des consciences citoyennes qui se répand, gagnant chaque jour du terrain.

     

    "Séparés, nous ne sommes qu'un. Unis, nous formons un tout".

    N'hésitez pas à laisser un commentaire.

     

     

    Le jour où j’ai rencontré...

      Projetée pour la première fois en pleine bousculade, au milieu des journalistes télé et radio, qui voulaient approcher au plus près la Ministre le jour où elle se fait vacciner, je me retrouve là au premier rang. Quelle aubaine. Me voilà filmant. Je n’ai pu voir ma joie que grâce au miracle du téléphone portable de Christophe qui a eu la fameuse idée de prendre cette photo.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Première rencontre avec le député Gérard Bapt, qui m’accorde une interview sans me connaître. Au fil de la conversation, on aborde des sujets qui s’éloignent agréablement du cadre initial de l’interview. Il me permet ensuite d’assister à une audition sur l’expertise de santé, à l’Assemblée nationale.

     

     

     

      Ma première rencontre avec Michèle Rivasi, députée européenne à Bruxelles. Durant l’interview, je perçois la sincérité de son engagement, tant citoyen que politique. Au fil de nos rencontres successives s’installera une confiance et une complicité réciproques. Elle m’invitera à plusieurs auditions sur les conflits d’intérêts.

     

      

     

      Mon interview avec un spécialiste du médicament, le Dr Marc Girard, s’est transformée en discussion sur l’amour, la vie et l’humain.

     

     

     

     

      

     

     

     

    Les sincères encouragements de Sylvie Simon, journaliste, auteur, qui trouve qu’une chose importante est d’informer, et que tous, à notre niveau, nous pouvons agir.

     

      Inoubliable rencontre avec Pierre Rabhi, qui me confie que si chacun faisait sa part, on arriverait à résoudre énormément de problèmes.  « C’est un peu inviter à s’impliquer soi-même et à faire ce que l’on doit faire, même si ça paraît nous dépasser ».

     

     

     

     

     

      Le baptême du feu : mon premier face à face avec la ministre de la Santé, intimidante, au ministère. Le début d’une série de questions posées chaque semaine lors des conférences de presse.

     

     

     

     

     

     

      A Bruxelles, lors de la chaleureuse rencontre avec le collectif « Initiative citoyenne», qui informe et défend les citoyens. L’idée de théâtraliser leur action, lancée sur le ton de la plaisanterie, les séduit. Ou comment allier le savoir et la fête.

     

     

      

     

     

      Ma première rencontre avec un journaliste, qui incarne sur son site ouvertures.net une autre approche de l’information. Au fil de l’interview et des questions plus personnelles, quelque chose d’étonnant s’est produit. Un échange privilégié avec un homme à l’écoute des autres, une ouverture vers la spiritualité. Une réelle amitié va naître.

     

     

     

      

       Une journée au grand air avec Muriel, du collectif « Initiative citoyenne », heureuse de se lancer dans le maraîchage bio et le partage d’expériences, qui me dit qu’informer c’est important, mais qu’il faut aussi prendre du temps pour soi.

     

     

     

     

     

    Découvrez le site internet du film :  http://pandemie-nouveaumonde.fr/

    "La Pandémie du Nouveau Monde" est aussi sur Facebook

    A quoi va servir le financement ?

    Le tournage est presque achevé. Deux ans de tournages, d’interviews en France et en Belgique. Jusqu'alors le projet a été autofinancé par Nazzaréna et Christophe. L'objectif à terme est de trouver des productions ou co-productions, subventions, partenariats, pour faire grandir le projet et le rendre viable.

    Nous avons maintenant besoin d’argent pour :

    -        le montage du film.

    -        les frais de post production, les duplications, pressage et envois de DVD.

    -        imprimer des affiches.

    -        enfin, les contreparties aux ululiens et la part de Paypal (qui prend un petit peu sur chaque transaction)

    Processus à suivre pour nous soutenir :

    Cliquez sur le montant que vous avez choisi, vous serez alors invité à vous inscrire sur Ulule, puis vous choisirez le paiement qui vous convient: carte bancaire ou Paypal.

    Et pour ceux qui seraient réticents aux paiements sur la toile, vous pouvez soutenir le projet sans passer par Paypal.

    Pour chaque catégorie de dons, il y a des récompenses à gagner : le DVD du film, le CD de Nazzaréna, des invitations à l’avant-première, et même pour les plus généreux d'entre vous, une nuit dans le premier refuge autonome en énergie situé dans les Alpes à 2000m d'altitude, l’organisation d’une projection-débat dans le lieu de votre choix, en notre présence et celle de certains intervenants, selon leur disponibilité.

    (voir la colonne sur la droite pour le détail des récompenses).

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le  CD de Nazzaréna auteure d’un deux titres sorti en 2007.

    Si la somme dépasse 8000 €, cela nous permettra de pouvoir faire le mixage son et l'étalonnage du film, des flyers, d'inscrire le film dans des festivals, de faire des interviews complémentaires en France et en Belgique, et des déplacements.

    Si votre générosité dépasse nos espérances, nous publierons un livre, afin que la richesse contenue dans ces 200 heures d'interviews puisse être mise en valeur et partagée.

    A propos du porteur de projet

    Nazzaréna :

    J'étais assistante de vie et je suis artiste. J’écris des poèmes, des pièces de théâtre dont l’une a été jouée au théâtre de l’Epée de bois, à la Cartoucherie de Vincennes en 2010.

    Je suis auteure-compositrice-interprète, auteure d’un CD deux titres sorti en 2007.

     

     

     Théâtre de l'épée de Bois, 20 juin 2010

     

     

     

     

     

     

    J’avais déjà interviewé et filmé il y a quelques années, dans le cadre universitaire.

    Par la suite, j’ai interviewé sur le bio  au salon Marjolaine :

    La bio aux deux visages

    et sur les vaccins :

    La face cachée des vaccins(130.000 vues)

    Avec Christophe, nous nous sommes rencontrés lorsque j’ai voulu faire des clips sur mes chansons. Christophe a incorporé des images qu’il a filmées et a fait le montage :

    Déesse

     

    Christophe :

    Je suis documentaliste, réalisateur, ancien de l’émission de France 5 « Arrêt sur images ». Je fais de l’éducation à l’image, du montage et j’ai réalisé des films de décryptage des médias.

    Banlieues sous le feu des médias

     

    Nous nous sommes réunis sur ce projet, né d’une initiative personnelle de Nazzaréna, une citoyenne, guidée par son ressenti du moment, qui a eu la volonté de chercher à comprendre les choix du pouvoir, en allant au-delà de la critique, des clivages, des partis, et s’est ainsi ouverte à d’autres chemins et alternatives possibles.

    Dès lors, elle a été amenée à croiser des personnes oeuvrant en toute sincérité, habitées par un profond désir de changement, avec cet espoir que tous ces échanges, toutes ces richesses individuelles partagées avec le public puissent créer une énergie collective.

    C'est aussi une façon de montrer qu’un documentaire comme celui-ci peut naître par la volonté d’une simple citoyenne, et qu’il va croître et prospérer grâce à vous.