Manifestation contre la chasse aux loups !

Si vous ne pouvez pas être là physiquement, contribuez financièrement à la réussite de cette manifestation

A propos

Samedi 16 janvier 2016, une grande manifestation se déroulera à Lyon pour crier notre désaccord à la politique d'éradication du loup en France ces derniers temps.Un LARGE collectif tout horizon se soulève pour venir dire son ras-le-bol de cette politique anti-nature.


Pourquoi Lyon ? C'est dans cette ville que siège la « mission loup », chapeautée par la DREAL Rhones-Alpes. Il est important également d'afficher notre soutien au loup dans une région directement concernée par le retour du prédateur. Nous sommes conscients cependant que certains d'entre vous ne pourront faire le déplacement et nous voyons dans cette collecte un moyen alternatif pour ceux qui souhaitent contribuer à sa réussite.

Rappelons que le loup est arrivé naturellement dans les Alpes françaises au début des années 90 et qu’en 25 ans nous n’en sommes qu’à peine à 282 loups . Dans le cadre de la directive européenne Habitats, la France s’est engagée à maintenir l’espèce en bon état de conservation dans son aire de répartition naturelle. Or les loups ne sont actuellement présents que dans une très faible proportion des zones favorables du territoire où l’espèce était autrefois présente. Les effectifs sont même en baisse entre 2014 et 2015, d’après le suivi scientifique officiel de l’ONCFS. Plutôt que de chercher à réduire leur population encore faible, il serait donc pertinent de favoriser le retour naturel des loups en l’accompagnant par des mesures permettant la cohabitation avec les activités humaines.

Une situation d'urgence

Les loups de France disparaissent peu à peu alors que les tirs se multiplient. Il est désormais permis à plusieurs milliers de chasseurs de tuer des loups, et ce sans véritable formation, sans contrôle et sans justification.

En autorisant une chasse aux loups de grande ampleur dans les départements alpins, en allant jusqu’à recruter des emplois jeunes pour venir en aide aux chasseurs, peut-on encore véritablement parler d'une espèce protégée?

En additionnant les morts non élucidées et les 32 tirs officiels, 39 loups ont été tués en moins de 6 mois (sans compter le braconnage sûrement intense) , soit plus de 10 % de la population. . En voici le décompte funeste :

  • 16 décembre (06) : un loup blessé mortellement sur le plateau de Caussols, dans les Alpes-Maritimes. 

  • 13 décembre (06 / ) : un jeune loup a été abattu dans le cadre d’un tir de défense à Bézaudun-les-Alpes, au nord ouest de Nice (source).

  • 12 décembre (26 / Drôme) : une femelle de 3,5 ans a été tuée par des chasseurs au cours d’une battue sur la commune de Lus-la-Croix-Haute (source). 

  • 5 décembre (73 / Maurienne) : un jeune loup mâle de 25 kg a été abattu lors d’une battue au grand gibier (source).
  • 29 novembre (06 / Mercantour) : un loup mâle adulte a été tué sur le territoire de la commune de Saint-Etienne-de-Tinée, dans le vallon de Demandols (source).
  • 29 novembre (04 / Haut Var) : un loup a été abattu sur la commune de Fugeret lors d’une partie de chasse (source).
  • 22 novembre (06 / Mercantour) : un loup mâle de 28 kg a été tué par un chasseur sur la commune de Péone, située au nord-ouest du département (source).
  • 12 novembre (04 / Monges) : deux loups abattus lors de battues au grand gibier sur les communes de Barles et Castellard-Mélan (source). 
  • 11 novembre (05 / Dévoluy) : Une louve adulte a été abattue par des chasseurs au dessus de la commune de La Cluse. La préfecture assure qu’il ne s’agissait pas d’une femelle Alpha (source).

  • 7 novembre (06) : un loup mâle a été abattu par un chasseur sur la commune de Caussols, située dans l’arrière-pays grassois, dans le cadre d’un tir de prélèvement renforcé (source).
  • 31 octobre (04) : un loup abattu par un chasseur sur la commune de Hautes-Duyes dans le cadre d’un tir de défense renforcée (source).
  • 28 octobre (05/Queyras) : un loup tué par un chasseur sur la commune de Château-Ville-Vieille lors d’une partie de chasse au sanglier (source).
  • 27 octobre (06, Mercantour) : 2 loups abattus par la brigade loup, un troisième blessé non retrouvé, tous les 3 de la même meute : 2 jeunes et 1 adulte (source).
  • 27 octobre (05/ Clarée) : un loup tué sur la commune de Val des Prés par un chasseur (source).
  • 24 octobre (06) : un loup a été abattu à Gréolières (source).
  • 21 octobre (05) : un loup mâle a été tué par un lieutenant de louveterie sur le territoire de la commune du Monêtier-les-Bains (source).
  • 18 octobre (06) : un jeune adulte mâle de 2 à 3 ans d’environ 35 kg a été abattu par un chasseur de la commune de Beuil (source).
  • 18 octobre (06) : un loup a été blessé par un chasseur la commune de Bezaudun (source). Il n’a pas été retrouvé mais sera décompté du plafond.
  • 17 octobre (73 /Maurienne ) : un loup tué à Saint-André (source).
  • 16 octobre (73 / Maurienne) : un loup mâle adulte tué par un chasseur à Saint-Colomban-des-Villards (source). Ce loup faisait sûrement partie de la meute des Arves (2 adultes + louveteaux).
  • 15 octobre 2015 (04 / Monges) : un louveteau tué à Bayons (source).
  • 7 octobre (05 / Dévoluy) : un tir effectué par un chasseur au cours d’une battue au cerf a blessé au ventre un loup sur la commune de La Cluse, la recherche au sang n’a pas pas permis de retrouver l’animal (source). Ce loup a été décompté du plafond.
  • 27 septembre (06) : un loup mâle de 38 kg a été abattu dans des gorges de la commune de Saint-Vallier-de-Thiey, près de Grasse (source).
  • 22 septembre (04/Monges) : un loup a été tué par un membre de la brigade loup à Auzet (source).
  • 13 septembre (06) : un loup a été abattu par un chasseur sur la commune de Séranon, au nord-ouest de Grasse (source).
  • 20 août (05/ Dévoluy) : une louve abattue dans le secteur de la Rama (source).
  • 7 août (04) : un loup abattu à Villars-Colmars dans le cadre d’un tir de défense (source).
  • 13 juillet (73 / Maurienne) : un loup a été abattu sur la commune de Villarodin-le-Bourget dans le cadre d’un tir de prélèvement (source).

Un autre arrêté ministériel en préparation est déjà évoqué en réunion. Lequel ? Un dernier cadeau de Ségolène Royal pour l’année à venir, une rallonge de 15 loups supplémentaires, qui ne fait que confirmer l’état d’esprit ambiant :

En France, le loup est maintenant assimilé à une espèce chassable qui n’attend plus que ses plans de tirs lucratifs sur les plaquettes d’agence de tourisme.

Malgré nos demandes à répétition depuis plus d’un an, et une pétition regroupant plus de 103 000 signatures, la ministre de l’écologie ne veut pas nous recevoir. Une ministre de l’écologie qui refuse de recevoir les associations écologistes et qui reçoit les représentants des anti-loups, c’est malheureusement symptomatique de la gestion actuelle du dossier « loup » en France.

Nous ne laisserons pas éradiquer une espèce protégée dans notre pays !

A quoi va servir le financement ?

Nous avons un mois pour organiser une manifestation d'envergure. Nous manquons de temps et l'urgence de la situation ne nous permet pas d'attendre encore. Une grande majorité de Français est favorable à la protection du loup en France, notre manifestation doit les représenter fièrement ! Le rassemblement, organisé par nos 23 associations sera mené par Paul Watson (Sea Shepherd), Allain Bougrain-Dubourg (LPO), Yves Paccalet (FERUS, philosophe) et Fabrice Nicolino (Charlie Hebdo),

Cette journée promet déjà mais beaucoup reste à faire pour qu'elle marque les mémoires. Nous souhaitons un cortège vivant et coloré, en opposition aux morbides décisions prises par l'état. Pour cela nous avons besoin de visuels, de pancartes et de banderoles au bout des bras levés pour le loup ce jour là. Parce que ce jour là, le loup sera à l'honneur et non au bûcher !

Tout le monde ne pourra pas se déplacer à la manifestation à Lyon le samedi 16 janvier mais tout le monde peut contribuer à sa réussite !

Le montant de la collecte est de 1000 €. C'est une estimation de ce que nous coûtera l'ensemble des visuels nécessaires à une manifestation de qualité (bannières, tracts, autocollants, location de cars de transport, matériel de sécurité), notamment la grande banderole de tête de cortège qui sera tenue par nos invités avec l'inscription "Non à la chasse aux loup"

Contreparties

  • 5 € : 20 tracts de distribué le jour de la manif.
  • 10 € : une pancarte individuelle « slogan 1 » ou 50 tracts distribués le jour de la manif.
  • 25 € : une pancarte double « slogan 2 ».
  • 50 € : une pancarte double « slogan 2 » +  1 exemplaire de "Qui veut la peau du lynx" par Pierre Athanaze (limité à 10 exemplaires).

Choix du slogan :

  • 1. Quelques exemples pour un format A3 :

 

  • 2. Quelques exemples pour un double A3 : 

 

Tous les dons de cette collecte seront affectés à cette manifestation. Nous obtenons plus ? Nous ferons plus ! Il serait intéressant notamment de financer l'achat d'un encart dans un journal national pour informer le grand public de la situation du loup en France

Donnez vos idées en commentaires ou sur la page Facebook de l'événement

 

A propos du porteur de projet

Les associations participantes :

En plus du collectif CAP Loup (36 associations) et du Collectif du 21 Septembre (63 associations), cette manifestation rassemblera 25 associations de protection de la nature :