Leatherman "Rumania"

LP vinyle couleur Jacques Duvall & Jean-Marc Lederman + fichiers audio MP3

A propos

Martyrs of pop présente Jacques Duvall et Jean-Marc Lederman : le projet Leatherman.

Des reprises créatives de : Solomon Burke, Nino Ferrer America, Nino Rota, Screamin' Jay Hawkins, Ray Charles, Seeds, Gloria Gaynor, Bobby Darin et Ian Tyson...

 

 

Faites exister ce disque en édition Deluxe-collector vinyle couleur via les Préventes Ulule !

normal edition 20 € ( limitée à 450  acheteurs )
1 x Vinyle Leatherman 180g : Rumania
1 x  tout l'album mp3

1x tout l'album en version instrumentale  mp3

+ 1 x Bonus CD Alexander Faem (dans la limite des stocks disponibles)

 

Deluxe edition collector  35 € (limitée à 50 exemplaires)

1 x Vinyle Leatherman 180g : Rumania Signé par les artistes avec un tirage en sérigraphie 
1 x  tirage photo luxe
1 x  tout l'album en fichiers mp3
1 x tout l'album en version instrumentale  mp3
+ 1 x Bonus CD : Alexander Faem (dans la limite des stocks disponibles)

 

Bonus : vous recevrez une chanson dès inscription et une autre vous sera envoyée si vous faites signer 2 autres personnes.

Tracklisting : 

  1. Cry to me (Solomon Burke)
  2. Looking for you (Nino Ferrer)
  3. A horse with no name (America)
  4. La dolce vita (Nino Rota)
  5. I put a spell on you (Screamin' Jay Hawkins)
  6. The sun died (Ray Charles)
  7. Can't seem to make you mine (Seeds)
  8. I will survive (Gloria Gaynor)
  9. Dream lover (Bobby Darin)
  10. Four strong winds (Ian Tyson)

Bios :

Jean-Marc Lederman :

  • Claviériste du groupe anglais Fad Gadget en 1981.
  • En 1982 il joue avec The The.
  • En 1985 il crée The Weathermen.
  • En 1995 il est recruté par Alain Bashung pour l'album "Chatterton".
  • En 1998 il compose pour Bashung "Ode à la vie" (album "Fantaisie militaire")
  • Tout le reste du temps il glande devant son poste de télé.
  • Ce qui lui vaudra d'écrire des musiques pour le célèbre feuilleton "Alerte à Malibu".

Jacques Duvall :

  • Ecrit avec la guitariste Joan Jett sa première chanson pour le groupe américain The Runaways en 1977.
  • Ensuite il écrira pour Marie France, Lio ("Banana Split"), Alain Chamfort, Jane Birkin, Sparks, Etienne Daho, Bijou et Henri Salvador.
  • Depuis sa rencontre avec le guitariste liégeois Miam Monster Miam, il "chante" également de temps en temps.
  • Mais surtout il glande devant son poste de télé. Ce qui ne lui vaudra rien de bon.

Comme quoi un cas n'est pas l'autre.

« J’espère que vous êtes conscient du fait que je ne suis pas un chanteur ». C’est ce que le parolier Jacques Duvall (qui a écrit pour Jane Birkin, les Sparks, les Runaways ou Lio) dit à Jean-Marc Lederman quand celui-ci lui proposa de participer à ce titre à son nouveau projet musical.

Lederman, un des claviéristes les plus polyvalents d’Europe continentale (il a joué avec l’icone rock française Alain Bashung, mais aussi les groupes britanniques Fad Gadget, The The et Gene Loves Jezebel), lui répondit séchement : « cela ne me pose aucun problème, n’étant pas un vrai musicien moi-même ».

Le diabolique duo s’est baptisé du nom de Leatherman, et leur premier album consiste en des reprises quelque peu déjantées de plusieurs de leurs chansons préférées.

Si vous pensez que la beauté peut parfois sonner légèrement faux, alors vous êtes apte à tomber amoureux de ce disque si particulier.

Le but de Leatherman n’est pas de déconstruire ou de choquer, ses deux membres étant tout deux de fervents admirateurs de la musique pop. Ils ont simplement tenté de prouver qu’une bonne chanson résiste même quand elle passe par des chemins de traverse et par les mains d’authentiques amateurs quoi agissent en dehors des conventions, contrairement à des professionnels confirmés mais blasés.

Cette présentation du duo ressemble-t-elle à un papier écrit en 1977 sur tel ou tel disque punk ? Disons que si Leatherman n’est pas un groupe punk à proprement parler, il n’est peut-être pas innocent que ses deux acolytes aient commencé leur carrière respective dans le crime musical l’année-même où les deux sept sont entrés en collision.

(c) photos : Michel Clair.

Le financement demandé permettra de financer un très bel objet : 500 LP's 33 tours vinyle blanc

Le financement servira à couvrir les frais de reproduction mécanique (SDRM), le mastering et l'impression du disque vinyle en version vinyl audiophile, pochette luxueuse et bonus affriolants (sérigraphie, photo).

  • Vinyle 180 grammes. Vinyle blanc !!
  • Pochette intérieure imprimée noir et blanc.
  • Pochette extérieure couleur (quadrichromie ) de 280 grm d'épaisseur - impression mat.
  • Dos carré de 5 mm - Finition laque machine.
  • Avec carte de téléchargement.

 

50  vinyles seront numérotés avec une sérigraphie (couleur) signée par les artistes et une photo (impression luxe). édition super-Deluxe

Les 500 vinyles seront numérotés - il s'agit bien d'une série limitée à 500 exemplaires.

Tous les acheteurs recevront l'album en version numérique (titres chantés + version instrumentales)  à downloader gratuitement !

-donc si vous n'avez pas de platine vous pourrez l'écouter sur votre Ipod et savourer l'objet !!

Un futur collector !

(c) photos : Michel Clair.

A propos du porteur de projet

www.martyrsofpop.com

Martyrs of pop est le label de Jean-Emmanuel Deluxe. Journaliste/activiste es pop culture j'écris & j'ai collaboré à  Standard, Rock & Folk, M.C.M, Canal +, Geek, Dedicate, Crash, Voici, Playboy, Roctober, Schnock, Shindig, The Idler, Technicart, Fluide G & Citizen K, pour ne citer qu'eux.

J'ai collaboré (avec Bruno de Stabenrath, Gilles Verlant) et conçu de nombreux ouvrages sur la culture pop (préfaces de Jean-Pierre Dionnet, Bertrand Burgalat et Christophe Lemaire)-Je prépare des projets audio-visuels, un roman, des scenarii, un album et de nouveaux ouvrages

Performer pop, scénariste, auteur et D.J la création d'un label me semblait une démarche naturelle !!

Voyez-vous j'ai toujours eu envie de partager mes enthousiasmes et découvertes ! A l'instar de ce nouveau projet de Jacques Duvall & Jean-Marc Lederman  aujourd'hui !

Martyrs of pop s'inscrit dans la tradition de labels tel que : Sordide Sentimental, él Records, Factory Records, Rough Trade, Tricatel & Compact organisation...

L'idée forte est de lier une relation amicale avec les artistes et le public dans un esprit "artisanal".

 

Au catalogue :

  • April March &  Steve Hanft : Magic Monster
[Embed Flash]

L'incroyable April March que j'avais présenté à l'ami Bertrand Burgalat avec le bonheur artistique que l'on sait & dont Tarantino à utilisé le "Chick Habit" ("laisse tomber les filles") que j'avais sorti 15 ans plus tôt sur mon ancien label euro-visions ! (LP vinyle).

  • Alexander Faem : Agent 238
[Embed Flash]

Une vrai-fausse B.O de film d'espionnage entre John Barry et Ravel ! (CD)

  • Penelope : Benefit of doubt

Les protégés du groupe Phoenix proposent un garage rock rétrofuturiste matiné d'electro vintage ! (EP vinyle rouge transparent)

Dans la famille Brian Wilson, Sean O' Hagan (High LLamas) les Purple Submarine Orchestra ont toute leur place ! (EP vinyle)

  • Seamonster : Two Birds (EP vinyle)

Indie rock psychédélique venu de la galaxie Elefant 6 (Apples in Stereo, Olivia Tremor Control) 

Envoutant - Avec Lion Productions :

The Beautiful Losers (Jay Alanski) : Nobody knows the Heaven (CD)

Jay Alansky musicien culte (l'autre moitié du "Banana Split" avec Jacques Duvall, producteur de Jil Caplan et pionnier de la techno avec a Reminiscent drive) avait enregistré ce chef d'oeuvre de folk glam avec son compère Christophe J. Un album qui fut longtemps introuvable et un vrai trésor caché que les spécialistes n'hésitent pas à comparer au "Berlin" de Lou Reed!!!

  • Groove club vol 1: La confiserie magique

Compilation d'incunables & roboratives pépites psychédéliques de pop française 60's et 70's

Bye, Bye City" par Le Coeur, "Flower Power" & "Georgie Girl" par Les Hamsters, "Dee Duck" par Maraton, "Une Petite Fille" par L'Empreinte, "Bye, Bye Brighton" par Epta, "Nevada" par Les Rotomagus, "Crazy Mister Badge" par Mister Badge, "Monsieur Cyber" par Les Chimeriennes, "La vie est belle" par le Système Crapoutchik.    

Avec Chalet Films :

  • The Committee : Peter Sykes (1968)

Avec sa B.O inédite en album de Pink Floyd, ses prestation d'Arthur Brown (Fire) et son charismatique acteur Paul Jones (chanteur de Manfred Mann, star du film Privilege avec Jean  Shrimpton supermodel des 60's) The Committee est un film culte et un témoignage du swinging London. Entre la série le Prisonnier et le Procès de Kafka version Orson Welles !

  • Mondo Hollywood : Robert Carl Cohen (1967)

Documentaire tourné à Hollywood entre 1965 et 1967. 2 heures underground, cultes, hippies, musicales, folles, chaudes...

Considéré comme une "prophétie bizarre" par la critique, un film "pro-communiste"  pour la CIA, "Glamorizing capitalism, trop de voitures et de piscines" pour communistes, interdit en 1968 en France pour apologie de perversités, incluant la drogue et l’homosexualité, ce film est témoignage d'une société en pleine mutation morale. Avec des apparitions de Frank Zappa, Sean Connery, Brigitte Bardot, Alfred Hitchcock, Ronald Reagan. Mais aussi Bobby Beausoleil, membre de la "Manson’s family", en prison pour meurtre, Jay Sebring, victime de Charles Manson...

Avec Serious Publishing :

Chez Serious Publishing :

http://shigepekin.over-blog.com/article-peep-show-1965-de-j-x-williams-55612050.html

http://cinephiliquement-votre.blogspot.com/2010/09/jx-williams-psych-burn.html

http://contre-cultures.blogspot.com/

Un DVD qui présente le secret le mieux gardé du cinéma. J.X Williams l'homme qui a le plus influencé Scorcese et Tarantino et dont la vie sulfureuse (mafia, Kennedy, guerre du Vietnam, sexe, drogue & trahisons) va devenir un biopic, Hollywood raffolant de ce genre d'histoires "larger than life". Un Barnum  fascinant et explosif !

Pour finir j'ajouterai que je prépare la sortie d'un nouvel album qui fait suite au premier : Tribute to Delon/Melville et qui comptait au casting : April March, Bertrand Burgalat, Jacno, Helena Noguerra, Saint-Etienne, Luis Régo et Ariel Wizman...

Pour ce nouvel opus : Rouenllywood on compte comme invités :

April March, Fifi Chachnil, Helena Noguerra, Bertrand Burgalat, Kevin Coral, Sean O' Hagan (High LLamas) et Zappi (des légendes du Kraut rock Faust)

Deux vidéos previews :