L'1consolable est payé - Album concept (mais pratique)

Aide à la production du premier album de L'1consolable (hip-hop/jazz/blues/chanson française)

A propos

L'ARTISTE

De bons vieux beats hip-hop matinés de jazz, de blues et de bossa-nova côté musique, le travail aliénant et la critique de la société de consommation côté textes, L'1consolable chante la violence d'une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle. Il chante sa désertion du marché du travail, sa désertion des supermarchés, sa désertion des marchés boursiers; L'1consolable dit et chante ses joies simples, la richesse humaine que son faible confort matériel dissimule, son goût pour l'indolence.

 Sarko & moi by l1consolable

Pianiste, guitariste et percussionniste autodidacte, L'1consolable s'est toujours consolé en musique. En répétant dans sa cave avec un groupe de rock en primaire, en enregistrant sur des cassettes avec un magnétophone Fisher Price au collège, en se frottant à l'aventure scénique depuis le lycée.

Il eut ainsi l'occasion de défendre sur scène, à Paris comme en province, en trio (contrebasse/guitare/voix), la version acoustique d'une partie de son album à venir. Fin 2010, il a été selectionné pour le tremplin H.L.M. du Tamanoir à Gennevilliers et le Père Lachaise Musical de La Manufacture Chanson à Paris.

Week-end by l1consolable


LE PROJET

LE PRINCIPE

"L'1consolable est payé" est un double-album conceptuel (fonctionnant sur la base d'un système structuré par un certain nombre de règles et contraintes formelles) qui se décline en deux CD distincts:

1."L'1consolable est payé à RIEN foutre" (CD 1)

2."L'1consolable est payé à foutre LA MERDE" (CD 2)

Aucun des 2 CD ne donnera son titre à une chanson, bien que toutes les chansons, d'une façon ou d'une autre, s'y rapportent.

Sous un titre quelque peu provocateur (et profondément lié à la thématique de chaque disque), chaque CD est pensé comme une demi-journée, composée de 12 chansons comme autant d'heures: la matinée sera consacrée à "RIEN foutre" et l'après-midi à "foutre LA MERDE".Chaque demi-journée fonctionne de manière autonome, bien qu'elle soit de fait liée à l'autre: elles sont symétriques.

L'ensemble de l'album prend ainsi la forme d'une journée de 24h passée en compagnie de l'artiste. La forme même de l'album invite à une réflexion sur le temps et le rapport au temps qui est en quelque sorte le fil rouge, le mur porteur de l'architecture textuelle de l'album.

Chaque chanson de chaque CD correspond à une heure. Des interludes surprises figurent sur la jaquette arrière, entre les heures, à l'heure et aux minutes précises qui les séparent de l'heure suivante (de la prochaine plage donc).Ex: si l'interlude dure 1 minute 44 secondes et qu'il figure à la fin de la plage 3 (laquelle plage 3 est à 2h mettons), il sera noté comme suit: 2h58 (et 16 secondes).

Les intros sont des réécritures de "Juste à cause de ça" de Fabe: on a d'un côté "Juste à cause du taf", de l'autre "Juste à cause du PAF". Les outros y répondent : "Bossa no taf" sur le CD1, "PAF les chiens" sur le CD2.

Chacun des 2 CD sera majoré d'une plage fantôme instrumentale dont le titre sera en rapport avec la couleur ou l'activité des chats à un moment "m".Cela entre autres parce que les chats dorment en moyenne 15 à 18h par jour et parce que les chats, eux aussi, sont en indé (j'entends par là qu'ils sont indépendants).

Cet album est autant un album documentaire en forme d'incursion dans la tête de L'1consolable le temps d'une journée qu'une critique sociale des modèles imposés.

La pochette avant de chaque CD consistera en une illustration dessinée mettant en scène de façon quasi-littérale l'expression donnant son titre au CD.

La pochette arrière de chaque CD consistera en une illustration représentant une demi-page d'agenda type semainier, avec les différentes heures correspondant aux différents titres.

THEMES ABORDES ET COULEUR MUSICALE

CD 1

Le CD 1 est tout entier consacré à une problématique: la critique du travail en tant qu'aliénation. La volonté d'articuler tout un disque autour d'un thème unique répond à un défi artistique: le postulat de départ est que le choix de s'imposer une contrainte peut être source de créativité. Ce thème est soumis à la variation autant par la forme musicale (hip-hop, jazz, blues, bossanova, tango, slam) que par l'approche textuelle (refus du travail salarié, invitations à la paresse sur le mode humoristique, analyse du besoin de consommation, résignation individuelle et collective, réflexion sur les raisons conduisant à la servitude volontaire, critique des modèles de réussite sociale qui nous sont imposés, récits quotidiens, etc.).

CD 2

Les thèmes abordés sont multiples mais relèvent tous de l'effronterie: on passe de la critique des médias dominants à la réflexion sur l'attitude parentale, de la prétention révolutionnaire au patriotisme, de la critique de la voiture comme symbole de la société de consommation à l'instrumentalisation dont le rap fait l'objet. De même, les formes musicales sont relativement variées, allant d'une ligne de basse minimaliste au rock, en passant par le blues et le jazz.

MODE DE PRODUCTION

Ce projet s'est volontairement construit sur plusieurs années, au fil de rencontres, de lectures, d'expériences diverses. En corrélation avec le besoin de l'artiste "d'avoir le temps de prendre le temps" (cf. "Consommer moins").

C'est aussi dans ce sens que L'1consolable ne se décide à sortir son premier album qu'après 17 années fécondes d'écriture et de composition musicale. Il a voulu partager l'aboutissement d'un long processus qui fait sens, plutôt que de sortir un disque pour sortir un disque.

Ces choix artistiques ont de fait exclu pour L'1consolable la possibilité de signer chez une major. Et puis il faut bien le dire, L'1consolable a toujours tenu à garder une totale liberté de création. C'est pourquoi après quelques tentatives de jeunesse auprès des majors, L'1consolable se dirige vers l'autoproduction: textes, musique, enregistrement, design graphique, site web, clips, promotion, concerts...


L'enregistrement est presque terminé...c'est à vous de jouer! ...

A quoi va servir le financement ?

L'enregistrement et le mixage étant réalisés dans le home-studio de L'1consolable par ses soins, il n'y a donc pas de surcoût occasioné de ce point de vue.

Le financement servira à couvrir une partie des frais techniques de mastering et de pressage, et des frais de promotion (communication, diffusion, etc.).

Le budget en détail : 

  • Mastering des 26 titres (24 + 2 plâges fantômes) : 1300€
  • Frais de pressage de 1000 exemplaires de l'album (= 2000 CD) et confection des jacquettes et livrets : 2150€
  • Supports de communication (flyers, stickers, affiches, etc.) : 300€
  • Coût d'envoi des CD par La Poste: 250€

Sur ce total de 4000€, L'1consolable prendra en charge 1000€.

A propos du porteur de projet

L'1consolable : paroles et musique, voix, mixage

Frédéric Grimaud: illustrations et dessins

Gaëlle Yin: graphismes et design

Benoît Yin : Management

Fanny Bernard: Promotion

Site officiel / Myspace / Facebook