Sauvons les tableaux de la gare de Tours

Participez à la sauvegarde des 18 tableaux en céramique de la gare de Tours.

A propos

Participez à la sauvegarde des 18 tableaux en céramique de la gare de Tours

LA COLLECTE EN FAVEUR DES TABLEAUX DE LA GARE DE TOURS SE POURSUIT : vous pouvez toujours participer et nous faire parvenir vos chèques à l'adresse du siège de Patrimoine-Environnement - 20 rue du Borrégo, 75020 Paris.

***

Répertoriés à l’Inventaire Général du Patrimoine culturel depuis 1987, les tableaux en céramique qui ornent les murs de la gare de Tours depuis 1898 sont en péril. Nous vous proposons de vous associer à leur renaissance et de cofinancer leur rénovation.

Ces œuvres splendides, exceptionnelles dans une gare française, sont de véritables invitations au voyage, et une réelle fierté tourangelle. L’œuvre représentant « Arcachon » est la première qui vous est proposée de sauver. Pour répondre à l’urgence de la situation, nous devons agir vite !

Chaque don est déductible d'impôt :

  • Pour les particuliers : déduction de  66 % sur l’Impôt sur le revenu (dans la limite de 20% du revenu imposable). Exemple : pour une participation de 15 euros, le montant revient à 5,10 € après déduction fiscale.
  • Pour les entreprises : déduction fiscale de 60% sur l’impôt sur les sociétés (dans la limite de 5% du chiffre d’affaires H.T).

Les tableaux en céramique d’Eugène-Martial Simas

Pour les compagnies ferroviaires commanditaires de l’époque, ces tableaux contribuent à leur prestige en valorisant leur rayonnement et la richesse de leurs dessertes. Ces 18 tableaux de 1,20 mètres de large sur 2,10 mètres de haut, en carreaux de céramique peinte en couleur et émaillée, sont entre autres  l’œuvre du peintre, décorateur de théâtre et céramiste Eugène-Martial SIMAS. Il travailla, entre 1896 et 1898, pour la réalisation de ces œuvres en étroite collaboration avec les ateliers de la Manufacture de Sarreguemines et de Digouin.  La brasserie Mollard, proche de la gare Saint-Lazare à Paris, et les établissements LU (Lefèvre Utile), à Nantes, lui doivent également leurs ornementations typiques de la Belle Epoque.

Un patrimoine pictural emblématique de la Belle Epoque

La facture de ces tableaux en céramique est exceptionnelle et rare. Elle est à la confluence de l’impressionnisme qui explore le mouvement et le traitement photographique de la lumière et des prémices d’un Art Nouveau. Eugène-Martial Simas dessine son sujet à coups de pinceaux vifs et de contours gras qu’il compose par à plats aux accents japonisants. Cela est particulièrement remarquable pour les paysages naturels avec la succession des plans thématiques aux tonalités sépia, vert d’eau et bleu ciel et aux personnages souvent présents en couples bicolores pour apporter contraste, profondeur et lisibilité.  

Des œuvres à restaurer en urgence

Les tableaux ont subi les outrages du temps et de la pollution aérienne de la gare. En effet, le support d’origine de tous les tableaux, en chaux, est fortement dégradé et s’assure plus l’adhérence des carreaux de céramique peinte, qui de ce fait se décollent et menacent de tomber et d’irrémédiablement détruire les compositions.

D’autre part, la suie produite, sous les grandes halles voyageurs, pendant près d’un siècle, par les locomotives à vapeur, puis par les locomotives diesel, a fortement encrassé les carreaux de céramique peintes, qui après de récents essais de nettoyages ont révélé de façon très prometteuse toute leur fraicheur des motifs et des couleurs.

Avec cette collecte, nous nous engageons à restaurer le premier de ces 18 tableaux en céramique peinte, emblématique de « l ’Invitation au voyage ».

Le tableau en céramique « Arcachon » d’Eugène-Martial Simas

Situé au milieu de la façade Est, scellé à 2,33 m du sol, dans un encadrement en pierre, le tableau «Arcachon» par sa force d’attraction, est représentatif de ce foisonnement sociétal. L’émotion qu’il transmet par la composition, le cadrage des paysages végétal, balnéaire et construit, la profondeur de champ, le mouvement subtil des pins précurseur de l’Art Nouveau, la finesse des motifs et des couleurs aux palettes fraîches, chatoyantes et japonisantes du tapis végétal et floral du sous-bois, permet de nous « transporter » dans un monde qui de réel devient recomposé et poétique.

Il porte la signature M. Simas en bas à gauche – et la marque de fabrique « UC / Paris/Digoin ».

Composé de 120 carreaux pleins de 15cm de côté et d’une épaisseur de 1,3cm (pour 520g). Le panneau dans son ensemble pèse 62,4kg.

Quelques traces de son histoire sont encore visibles : des zones de frottement et d’essuyage, quelques rayures et moisissures, l’émail se soulève par endroit – un carreau manquant a été reconstitué en bois peint, un autre a été cassé et un dernier fissuré – et les carreaux sur les bords ont des problèmes d’adhésion.

 

 

MERCI DE VOTRE SOUTIEN.
NOUS AVONS BESOIN DE CHACUN D'ENTRE VOUS POUR MENER A BIEN CE PROJET. 

 

A quoi va servir le financement ?

Le succès de cette opération dépend de vous : Associez-vous à nous et soutenez la restauration de cette oeuvre unique!

La collecte nous permettra de conduire ce projet de restauration à son terme. Elle vous permettra d'être un acteur du mécénat à part entière via notre association.

Les tableaux actuellement en place présentent différentes altérations nécessitant des interventions de nettoyage ou de consolidation pour leur rendre leur éclat et parfaire le vaste programme de mise en valeur de la gare.

Les travaux de restauration seront réalisés dans un atelier de la région.

Le fait que notre association soit reconnue d'intérêt publique permet à cette dernière de délivrer des reçus fiscaux aux donateurs, qu'ils soient des particuliers ou bien des entreprises :

- Pour les particuliers : la déduction est de  66 % sur l’Impôt sur le revenu (dans la limite de 20% du revenu imposable).Aussi et à titre d'exemple, pour une participation de 15 euros, ce montant vous reviendra en fait à 5,10 € après déduction fiscale.

- Pour les entreprises : la déduction fiscale est de 60% sur l’impôt sur les sociétés (dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires H.T).

Si le montant de la collecte pour cette première restauration devait être dépassé, nous investirons le surplus dans la restauration d’un second tableau.

A propos du porteur de projet

Nous sommes Patrimoine-Environnement, l’une des principales associations nationale militant pour le développement durable, pour la protection et la mise en valeur de l’environnement, du patrimoine archéologique, architectural et touristique de la France et pour l’amélioration du cadre de vie des français.

Notre Fédération résulte de la fusion de la « Fédération Nationale des Associations de Sauvegarde des Sites et Ensembles Monumentaux » (FNASSEM) avec la « Ligue Urbaine et Rurale pour l’aménagement du cadre de la vie française » (LUR) – Nous faisons partie du G-8 Patrimoine (instance de concertation et de réflexion auprès du ministère de la Culture et de la Communication) – nous sommes reconnues d’utilité publique – et agréées par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable et par le Ministère de l’Education Nationale.

Retrouvez nous sur :

Facebook
Notre site Internet 

 

FAQ