Exposition Osamu Tezuka

L’invention de la narration dessinée

A propos

Le manga (bande dessinée japonaise), aimé et reconnu du public français, ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui sans le travail d'Osamu Tezuka (Astro Boy, Le roi Léo, Blackjack…), surnommé le "dieu" du manga. À l'occasion des 25 ans de sa disparition (en 1989), l'association Tokiw'Asso souhaite lui rendre hommage en lui consacrant une grande exposition itinérante, gratuite et destinée au grand public, sur l'ensemble de son œuvre en 2014. Cette grande tournée nationale débutera par la Maison de la Culture du Japon à Paris (fin 2013-début 2014).

D'une surface de 150/200m², cet évènement présentera plus de 100 éléments dont une cinquantaine de pièces originales et inédites en France prêtées par Tezuka Productions (garant du patrimoine d'Osamu Tezuka) :

  • Ekonte (storyboards de films animés)
  • Planches de mangas
  • Celluloïds (dessin présentant une scène d'un dessin animé à un instant T)
  • Premières éditions de mangas (revues et albums)
  • Photographies de la vie personnelle et professionnelle de l'artiste
  • Jouets d'époque
  • Figurines et produits dérivés
  • Reprographies de carnets de croquis, mangas, photos, affiches de films...

Au début des années 50, Osamu Tezuka (1928-1989) se taille un nom en introduisant le langage cinématographique dans la bande dessinée, usant d'une surabondance de gros plans, de plongées et de contre-plongées. Très vite, il va donner vie à ses personnages en passant au cinéma d'animation. Il fonde sa propre maison de production (Mushi), reprend une de ses bandes dessinées à succès, Tetsuwan Atom (Astro Boy), et signe la première série télévisée d'animation japonaise hebdomadaire. En 1965, il sera le premier à utiliser la couleur dans Jungle Tatei (Le Roi Léo).Cette exposition a pour but de revenir sur les expérimentations plastiques qui ont donné naissance à cette nouvelle forme de narration dessinée.Pour y parvenir, l'exposition sera composée de trois parties :

  • I - Qui est Osamu Tezuka ?
  • II - Une œuvre multigenre
  • III - Une carrière d’innovations techniques

 Cette exposition n'a pas pour objectif de s'épandre de manière exhaustive sur l'œuvre d'Osamu Tezuka. Notre propos consiste dans l'étude des signes, des écritures spécifiques et des dispositifs qui ont conduit l'artiste japonais à développer un genre singulier et, in fine, porteur de valeurs identitaires de l'archipel.

L'exposition débutera à la Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP) et se terminera à Annecy à l'occasion du Festival International du Film d'Animation en passant notamment par le Festival Internationnal du Court Métrage de Clermont-Ferrand ainsi que d'autres villes durant le premier semestre 2014 (en cours de programmation).

Cette exposition est d’ores et déjà soutenue par : Tezuka Productions, la Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP), les Universités Hosei (Tokyo) et ESAV (Toulouse le Mirail), les éditeurs des œuvres de Tezuka en France (Kaze, Kana, Taïfu comics, Editions H, Soleil manga…), les librairies Momie BD & Mangas, les médias spécialisés (Nolife…), Maïko et Tetsuya GOTANI de l'Association Japon Auvergne-Nippon Auvergne (JANA), la maison d'édition Kotoji Editions, The Art of Anime (Exposition culturelle de documents originaux de manga et d'animation japonaise), la boutique Neko WearItalis (photographie, tirage d'art et digigraphie)... Et cette liste s'agrandit régulièrement !

A quoi va servir le financement ?

Aujourd’hui, nous faisons appel à la communauté Ulule afin de rendre ce projet réalisable. En effet, les frais pour la location des pièces, le transport, l’assurance et les droits des pièces sont estimés à 25 000 € minimum :

  • Préparation des pièces et leur transport du Japon vers la France aller et retour : ~7 000 €
  • Droits de diffusion des pièces et assurance : ~18 000 €

Tous les autres frais sont pris en charge par l'association, nos partenaires et les différents lieux d'accueil.

Si nous atteignons les 30 000€ : le projet prendra de l'envergure et pourra une proposer une magnifique scénographie pour rendre le plus bel hommage qui soit à Osamu Tezuka.

Au-delà de cette somme de nombreuses possibilités s'offriront à nous : des pièces supplémentaires, une durée d'itinérance plus longue, des conférences, des animations, des concours et c'est vous, chers contributeurs qui nous aideront à choisir !

A propos du porteur de projet

Créée en avril 2012 et basée à Clermont-Ferrand (Auvergne), Tokiw'Asso est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 (publication JO du 28 avril 2012).

Elle a pour objet la valorisation et la promotion du patrimoine, de la culture et des œuvres japonaises en France et en Europe. Nos activités sont :

  • l’organisation de tout événement propice à faire connaître et mettre en valeur une œuvre, un auteur, une thématique
  • la recherche et la mise a disposition d’objets et d’œuvres originales ou significatives
  • la communication, la médiation et la diffusion d’événements sur tous les supports

Le bureau est composé de :

  • Sébastien Colasse, président (cocommissaire de l'exposition et passionné de l'oeuvre d'Osamu Tezuka)
  • Samuel Kaczorowski, secrétaire (commissaire principal de l'exposition, chercheur en japonologie et expert de l'œuvre filmée d'Osamu Tezuka)
  • Julie Houillon, trésorière (responsable commerciale de la librairie Momie BD & Mangas Clermont)

Le nom de l'association n'a pas été choisi par hasard !

En effet, Tokiwaso était un pavillon situé dans l'arrondissement de Toshima à Tokyo où de grands auteurs de mangas japonais ont travaillé de 1952 à 1982, notamment Shotaro Ishinomori (surnommé le "roi" du manga), Fujio Akatsuka, le duo Fujiko Fujio, Yoshiharu Tsuge et surtout Osamu Tezuka. Il s'y installa de 1953 à 1955 afin de pallier les nombreux déplacements entre son domicile de Takarazuka et Tokyo, avant de déménager définitivement dans la capitale nippone en 1957. Il fut assisté de nombreux jeunes dessinateurs qui, pour certains, connurent par la suite une longue et productive carrière. De plus, nous faisons également référence au toki, oiseau japonais en voie de disparition.

Sur idée de l'ami Grégoire Billaud, ces deux aspects donnent tout son sens et toute sa puissance au devoir de l'association Tokiw'Asso.