Des forêts sauvages pour l'Auvergne

Acheter des parcelles de forêts pour les protéger durablement !

Volvic soutient très fort ce projet

Pour chaque euro versé par un internaute, Volvic versera 1€ (dans la limite de 800€)

A propos

Les forêts anciennes constituent des zones à forts enjeux en termes de patrimoine naturel, que cela soit au plan de la biodiversité ou au plan du changement climatique par un stockage naturel du carbone. Mais elles offrent également des paysages très particuliers, liées à la présence d’arbres tortueux et d’arbres morts, propices à la naissance des contes et légendes.

Elles sont menacées par une exploitation croissante aussi le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne achète des parcelles de forêt pour les protéger durablement.

Biodiversité

Les vieilles forêts se caractérisent souvent par une accumulation de bois morts, résultante de la dynamique naturelle du boisement (les vieux arbres finissement par tomber créant les trouées nécessaires au développement de la régénération naturelle). Ce bois mort accueille une faune particulière, et notamment les insectes saproxyliques qui en se nourrissant de ce bois mort participent au recyclage de la matière organique.

Pour en savoir plus, clic.

Les vieux arbres constituent également de sites de reproduction pour certaines espèces comme les pics et chauves-souris forestières.

Puits de carbone

En vieillissant et sans être exploitées, les forêts deviennent des puits naturels de carbone, celui-ci étant stocké dans la matière organique qui s’accumule au sein des forêts. Les forêts contribuent ainsi à limiter le changement climatique.

Arrivées à leur stade de vieillissement maximal, ce rôle de stockage va diminuer étant équilibré par la décomposition du vieux bois. Mais si le bilan est moins favorable, le stock ancien reste en place et peut dépasser 100 tonnes de carbone à l’hectare (soit l’équivalent du rejet d’un véhicule parcourant 790 000 km !).

Pour en savoir plus, clic.

Protection de l'eau

Forêts alluviales riveraines des cours d'eau, forêts de gorges (Allier, Dordogne, Loire, Sioule), elles contribuent toutes à la protection de l'eau en absorbant les nutriments en excès (nitrates, phosphates...) et en limitant l'érosion.

Hauts lieux des contes et légendes

Caractérisées par des arbres tortueux, par la présence de chablis et de cierges (noms données aux arbres morts tombés ou debouts), les vieilles forêts offrent des paysages très particuliers, propres à développer l’imagination. Il s’agit des lieux de naissance de nombre de contes et légendes, et de tout un petit peuple de créatures imaginaires qui accompagnent l’humanité depuis ces débuts.

Au-delà, les vieilles forêts sont des lieux de promenades et d’inspirations artistiques ou spirituelles indispensables à l’équilibre de l’homme.

 

L’Auvergne, richement dotée en forêts vieillissantes, jusqu'à quand ?

Grâce à un relief par endroit marqué, la région Auvergne est bien dotée en forêts peu exploitées notamment sur les secteurs de gorges encaissées. Dans ces zones en pente, l’exploitation forestière est difficile et plus couteuse, ce qui a préservé certaines de ces forêts.

Mais avec une augmentation de la demande en bois énergie et le développement de systèmes dé débardage par câbles permettant l’accès aux parcelles au relief accidenté, la pression d’exploitation sur ces forêts de pente est en augmentation.

Il importe donc de se mobiliser maintenant en faveur de ces zones de forêts anciennes et de travailler à la mise en place de zones de sénescence (zones en libre évolution sans intervention sylvicole) dans divers massifs en compléments des actions déjà engagées par les politiques et les opérateurs publics (ONF, PNR, etc…).

Le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne engage des actions en faveur de l'achat de parcelles de forêts pour les laisser évoluer naturellement et créer ainsi un réseau de forêts sauvages en Auvergne.

Les dons recueillis sont exclusivement affectés à l'achat des terrains et les frais afférents (notaires). Le Conseil scientifique du CEN Auvergne veille à la préservation à long terme des terrains.

Le CEN Auvergne est déjà propriétaire de près de 200 ha de forêts sur le Haut Forez, les gorges de la Sioule et du Chavanon et sur les bords de l'Allier. Il souhaite étendre ce réseau de parcelles de forêts à fort caractère naturel. Il travaille avec de nombreux partenaires dont l'association Envol vert.

Une opération "Et pour preuves" menée dans le cadre du partenariat Auvergne nouveau monde

 

A quoi va servir le financement ?

Plusieurs projets sont en cours. Selon les moyens recueillis, le CEN Auvergne les conduira à terme :

  • les gorges du Chavanon : les promesses de vente ont été recueillies sur 5 parcelles constituées de forêts riveraines du cours d’eau et de forêt de pente. L’ensemble couvre une surface de 10,3 ha. Les achats vont être menés dès obtention des fonds.
  • les gorges de la Loire : des propriétaires sont vendeurs. Les négociations sont en cours.
  • les vallées glaciaires du Haut Forez : les prospections complémentaires sont en cours. Le CEN travaille en partenariat avec l'association Envol vert sur le Haut-Forez.
  • la forêt alluviale de la basse vallée de l'Alagnon. 9 ha sont en cours d'acquisition et des prospections complémentaires vont s'engager.

Votre participation est indispensable pour pouvoir effectuer ces acquisitions.

Avec 1 euro de don, le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne peut mobiliser entre 6 à 8 euros de subvention.

Votre premier euro est indispensable pour démarrer !!!

Votre don permet une opération concrète et durable : une fois acquise par le Conservatoire d'espaces naturels, les parcelles de forêts sont préservées et pourront évoluer librement, à l'abri de tout risque de coupe.

Vos dons ouvrent droit à déduction fiscale à hauteur de 66% du don. Le CEN vous transmettra un certificat de déduction pour vos impots.

A propos du porteur de projet

Le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne fait partie du réseau des CEN de France.

Association à but non lucratif, le CEN Auvergne mène ses action sous le contrôle d'un Conseil scientifique, d'un Conseil d'administration et avec l'appui d'une équipe professionelle de 24 personnes et un réseau de plus de 120 bénévoles.

Ces projets rassemblent plusieurs salariés de l'association, Sylvie, Romain, Delphine, Sylvain, mais également des bénévoles comme Madeleine et Christophe. Retrouvez-les sur le Haut Forez dans le film d'Envol vert.

Les achats de sites naturels sont l'une des actions phares du CEN Auvergne : l'acquisition permet une protection sur le long terme, elle est un exemple permettant d'engager ensuite d'autres propriétaires par des sytèmes de convention de gestion.

Le CEN Auvergne a acquis près de 450 ha de sites naturels en Auvergne et protège près de 160 sites représentant une surface totale de 1 500 ha.

Retrouvez les actions du CEN Auvergne sur son site et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.