Brasserie D'ISTRIBILH

Objectif 300% - est-ce bien raisonnable ?

A propos

Objectif 300% et plus que quelques jours !

E pad ar miz eost,
E ya ar mevel da vestr.

À la moisson,
le valet devient maître.

- dicton paysan -

 

Objectif : 200% - Nouvelle bière : MEHODALL
Ironie du calendrier, c’est au milieu de cette collecte Ulule que nous avons moissonné notre première récolte d’orge. Cette céréale dorée qui donnera le malt, ingrédient principal à la bière.

Mon ami Benoît Barantal en avait semé sur son plus beau champ, en face d’un joli bras de mer. Là où il produit ses savoureuses fraises de Plougastel. Pour parfaire ce tableau bucolique, il y a planté du houblon aussi. Ses belles fleurs donneront la bonne amertume et les notes fruitées à notre chère boisson gazeuse.

Micro-climat, micro-brasserie, cette association de malfaiteurs paysan-brasseur, va donner une toute nouvelle bière, 100% Nor-Fi ; le Nord-Finistère comme disent les jeunes.

Fière d’être produite avec les matières premières du coin, sans louzou, produit chimique en breton, elle sera la quatrième bière de chez D’ISTRIBILH.

De quoi avoir du goût et du plaisir en pagaille. Voire du poan-benn.


La MEHODALL, mot issu de la contraction de la ferme du Meot et de la brasserie D’ISTRIBILH, ceux qui ont compris le jeu de mot expliqueront à leur voisin à la récré’.

 


Avant le maltage, il faut mettre l’orge à sécher.


Les premières fleurs de la plantation de houblon.


Re gozh an douar evit ober goap outañ.

Trop vieille est la terre pour que l’on se moque d’elle.
- dicton paysan -

 

 

Objectif 100% : Et au commencement fut le vin, puis vint la bière en fût.

        

J'ai suivi une formation de viticulture-oenologie à Bordeaux puis en Suisse. J'ai ensuite travaillé dans différents domaines viticoles en France, en Nouvelle Zélande et au Portugal. Le métier de maître de chai m’a beaucoup plus. Mais je voulais travailler et vivre en Bretagne. Les terres bretonnes n'étant pas propices à la culture viticole, du moins pas encore, je décidai de me tourner vers la production de la bière. Après une première expérience professionnelle en tant que responsable qualité gustative à la grande et belle Brasserie Lancelot je créai ma propre entreprise : la brasserie D'ISTRIBILH.

Les bières produites

La Ribin
C’est une bière blonde cuivrée de type Pale Ale.
Une douce attaque sur l'acidité pour laisser place aux arômes de malt et de houblon, avec une fin de bouche sur l’orge et le seigle, accompagnée par l'amertume du houblon. Ma première bière, ma classique.

La Riboul
C’est une bière ambrée de type Porter.
Une couleur ambrée bien dense, une douce attaque sur l'acidité. En milieu de bouche, les arômes de torréfaction se révèlent.
La finale est un mélange d'amertume légère et de malt torréfié.
Elle s'accompagne parfaitement avec les crêpes.

La Fresk
La fresk est issue de l'imagination des frères du brasseur, elle n'est donc pas vraiment classable.
Une blanche dorée, l’attaque est d’une belle acidité couplée aux arômes frais du houblon. Pour laisser place au côté malté de l'orge et du froment.
Parfait quand on a bien soif.

        

De la laiterie à la brasserie

        

Au cours de l’année 2013, j'ai construit le bâtiment de la brasserie sous un ancien hangar agricole qui abritait auparavant la production laitière familiale. Une boite dans la boite, j’ai monté les murs et le toit en bois, réalisé une isolation propice à la fermentation, et j'ai même dû réaliser un système d'évacuation des eaux aux normes. Et comme rien ne se perd et tout se récupère, j'ai conçu le matériel de brassage à partir d'anciens tanks à lait.

Au début 2014, je faisais mes premiers brassins dans des cuves en fibre de verre d’occasion. Ce n’était pas la meilleure idée de l’année. J'ai dû les remplacer et faire l'acquisition de cuves en inox réfrigérées pour éviter les infections. Endetté mais heureux, j'ai considérablement amélioré mes recettes.

En 2015 j'ai optimisé le rendement des brassins et j'ai élaboré un protocole de nettoyage en prévention des problèmes d'infection en cuves ou à l’embouteillage. Oui, c’est encore arrivé, et c’est pas drôle de jeter de la bière.

Je commence à fidéliser une clientèle de particuliers et de professionnels. Mais je me contente de fournir dans un périmètre restreint autours de la ferme. Et faute de cuves de fermentation, je ne peux répondre à la demande.

A quoi va servir le financement ?

Voilà notre nouveau budget pour un objectif à 300% !

  • Une nouvelle cuve à fermentation : 2 750€
  • 2 tireuses à bière (tireuse sèche sans CO2) : 2 500€
  • Un concasseur à grain : 1 500€
  • Un nouveau système de filtration du malt : 1500€
  • Un groupe de thermorégulation et l'installation pour les cuves de fermentation : 5000€
  • Protection des marques à l'INPI 1 050,00 €
  • Materiel d'analyse de laboratoire 1 000,00 €
  • Une pompe brassicole high level 3 000,00 €
  • Trente nouveaux fûts 2 700,00 €
  • Plant de houblon pour la ferme du Meot 990,00 €
  • Organiser une sublime fête d’ouverture le 12 septembre 2015 : 4230€

Soit un total  de 26220 € avec les 8% de commission Ulule, on arrive à un total de 28 500€

Et pour fêter ça, le 12 septembre 2015, soirée d'inauguration ! Bec'h d'ar riboul !

https://www.facebook.com/events/1604392416496030/

Et un dernier dicton pour la route,
e RIBOUL en noz FRESK dre ar RIBIN

en riboul à la fraiche par les ribin
proverbe d’un client en D’ISTRIBILH
(il s’en rappelle plus trop d’ailleurs)

A propos du porteur de projet

Revue de presse

Reportage de France 3 Iroise publié le 21 août 15 :

Reportage de France 3 Iroise publié le 4 septembre 14 :

Reportage de Tébéo publié le 16 avril 2014 :
 

PS : Si vous avez des doutes sur la véracité de notre projet,  qu’il ne finance pas des vacances dans un nouveau paradis fiscal, vous êtes les bienvenus à la ferme. Je suis ouvert au public.

Horaires d'ouverture : 
Victime de mon succès, je suis en rupture de stock.
La brasserie sera donc fermée jusqu'à début septembre !

Gwenole OLLIVIER
bier@distribilh.bzh 

Tel : 06 52 56 23 98
Lestevennoc Bihan 
29260 Plouider 

Ils ont aidé et nous aident encore, mersi bras deoc'h :
Affiche : Owen Poho
Graphisme : Ewen Langoët