8, avenue Lénine

un film urgent contre le racisme anti-roms, par les auteures de Caravane 55

A propos

MERCI, BEAUCOUP, POUR VOTRE AIDE, SANS VOUS, RIEN ! 

Grâce à vous nous avons atteint notre objectif et nous pouvons maintenant entamer ce projet de film. 

On nous demande s'il est encore possible de contribuer. Pas sur Ulule puisque la collecte est terminée. Mais vous pouvez envoyer vos dons à Caravane Films, 19bis, rue de Romainville 75019 Paris

Encore un GRAND merci.

 

 EN BREF

8, avenue Lénine est un documentaire de société sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis 12 ans. Les responsables français et européens affirment aujourd'hui que les roms ont vocation "à rentrer chez eux". Salcuta dans 8, avenue Lénine, fait la preuve que la France et l'Europe ont la capacité d’accueillir les roms dignement et que lorsque c'est le cas, qu'il n'y a plus de "question rom". Car en tant qu'Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle, c'est ici. 

8, avenue Lénine est un documentaire urgent pour lutter contre les nouvelles bouffées xénophobes. Contre un racisme anti-roms brutal, irrationnel et tenace, qui tend à en faire les boucs émissaires d'une Europe qui cherche une nouvelle voie. Salcuta a choisi la France car son pays la méprise. Comme être humain et comme femme, elle a choisi de vivre dans un pays qui la respecte. Et où elle jouit d'une liberté plus grande en tant que femme.

Elle vit en France depuis 2002. Elle a un emploi, un logement, elle paie des impôts. Elle représente l’Europe de la libre circulation et de la diversité culturelle. Pourtant partout la violence anti-roms s’accentue. Contre ce racisme, contre ce vent austère qui souffle partout et empêche de voir que des scénarios positifs existent, nous devons faire ce film. Nous comptons sur votre solidarité et votre générosité. 

 POURQUOI NOUS VOULONS FAIRE CE FILM ?

En décembre 2003, nous réalisions Caravane 55. Un documentaire qui suit le parcours de Salcuta Filan et de ses deux enfants depuis leur arrivée en France quelques mois auparavant, dans la ville d’Achères (Yvelines). Salcuta vit alors dans une caravane, sur un terrain en bordure de forêt avec une centaine d’autres roms. "55" est le tag grossier que la police a bombé sur sa vieille caravane. Ce numéro fait office d’adresse, mais permet surtout aux autorités de répertorier ces Roms jugés "encombrants" et "menaçants" par la plupart des gouvernements européens. La vie de Salcuta est alors précaire mais paisible. Un calme qui s’achèvera, en mars 2003, par une expulsion musclée et injustifiée de la préfecture des Yvelines. 

Aidée par un collectif de soutien citoyen énergique et une mairie tenace, Salcuta a voulu et a réussi à rester en France. Aujourd’hui elle travaille, paie son loyer, des impôts et utilise ce qu’elle réussit à épargner pour aller visiter sa famille à Girla-Maré, un petit village du golfe du Danube, dans le Sud de la Roumanie. Ses enfants ont aujourd’hui eux-mêmes des enfants. 

Caravane 55 que nous avions auto-produit est devenu un film de référence sur les conditions de vie des roms en France. Un film que se sont appropriées de nombreuses associations.

Nous avons continué depuis 2003 à suivre le parcours de Salcuta et à filmer les grands événements de sa vie, de celle de ses enfants, et de cette ville. Il nous apparaît urgent aujourd’hui, face à la montée des extrémismes, de témoigner du parcours exemplaire de cette femme et de sa famille. Et de décrypter l'irrationalité brutale du rejet que subissent les roms.

Il semble essentiel aujourd’hui de montrer qu’il est possible pour des familles roms de vivre en harmonie avec la loi, en France, comme dans toute l'Europe. Si tant est qu’on leur en laisse la possibilité. 

8, avenue Lénine veut en témoigner, et motiver plus de personnes encore à s'approprier l'histoire de Salcuta et de ses enfants, comme un exemple de ce qu'un Etat peut produire de positif. 

8, avenue Lénine est la nouvelle adresse de Salcuta à Achères. Elle symbolise l'évolution de la façon dont on "s'adresse" désormais à elle. Et dont elle peut, grâce au respect dont elle fait aujourd'hui l'objet, s'adresser aux autres. Un fondement anti-raciste qui vaut pour toute logique discriminatoire. Et que nous estimons urgent de transmettre au travers de ce film. 

 LE SOUTIEN ÉDITORIAL DE ERIC FASSIN

Le sociologue Eric Fassin, co-auteur récemment de "Roms & riverains, une politique municipale de la race" (avec Carine Fouteau, Aurélie Windels et Serge Guichard, aux Editions La Fabrique) a accepté d'intervenir comme conseiller éditorial de ce projet, tout au long de son développement. 

 

Plus d'infos sur Eric Fassin : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Fassin

Ecoutez une interview d'Eric Fassin sur RFI : http://www.rfi.fr/emission/20140629-eric-fassin-co-auteur-roms-riverains-une-politique-municipale-race/

A quoi va servir le financement ?

 A QUOI VA SERVIR LE FINANCEMENT ? 

Nous avions autofinancé Caravane 55. Pour réaliser cette suite nous voulons, rester dans cette indépendance.

Votre participation permettra de financer :

+ Les salaires minimum de tournage, montage et de post-production. 

+ La location du matériel de tournage, caméra, lumière, trépied, micros, l'équipement minimum mais nécessaire pour travailler dans de bonnes conditions et filmer au plus vite les divers moments de vie et entretiens avec nos différents protagonistes. 

+ Les déplacements (transport et hébergement) en France et en Europe : ce projet implique un certain nombre de déplacements en France, mais aussi un voyage d’une semaine en Roumanie, dans le village de Salcuta, pour attester des conditions de vie réelle des roms dans leur pays. 

+ La post-production. Etape nécessaire pour préparer le film à être diffusé, en salles, en DVD ou en VOD. Selon les soutiens ultérieurs de diffusion que votre enthousiasme et votre générosité permettront d’atteindre. 

 CE QUE NOUS VOULONS FILMER ? 

Nous souhaitons suivre le quotidien de Salcuta et de ses grands enfants et leurs nouvelles confrontations avec le milieu qu'ils ont choisi. Le travail de Salcuta à l’école, là même où ses enfants ont appris le français et suivi leur scolarité. Ses interactions avec ses collègues. 

Nous souhaitons filmer Denisa et Gabi. Denisa qui vit à nouveau dans une caravane sur un terrain, comme lors de son arrivée en France, aujourd’hui avec son jeune mari et ses deux enfants. Gabi, qui circule en Europe avec sa compagne, une jeune rom d’origine d’italienne et leur petit garçon. Gabi va régulièrement en Belgique où il trouve plus de travail qu'en France.

Nous accompagnerons Salcuta en Roumanie pendant l’été 2015 où elle ira passer une semaine de vacances. 

Nous voulons également retrouver les autres protagonistes-phares de Caravane 55. Le maire communiste d’Achères qui a perdu les dernières élections, mais continue de se battre au sein du Conseil municipal. Denise, la maîtresse d’école auxquels Denisa et Gabi doivent tant. Et certains membres du collectif de soutien qui continuent d’aider les nombreux roms qui vivent toujours sur des terrains, dont celui de Denisa. 

A propos du porteur de projet

 QUI SOMMES-NOUS ? 

   Anna Pitoun

Née à Paris, Anna Pitoun fait des études de droit et obtient un diplôme d’avocate. Elle se tourne cependant très vite vers le documentaire et crée en 2003, un collectif Caravane Films, investi dans une réflexion sur le caractère social et politique du cinéma. En 2003, elle réalise avec Valérie Mitteaux Caravane 55, diffusé sur France 5, Planète et KTO TV. Puis Kings of the World, sorti en salle en mai 2007 et diffusé sur TPS-Star. Puis elle réalise seule « Smaïn, Cité Picasso » qui obtient une Etoile de la Scam en 2012 et Pologne, aller-retour

Elle réalise par ailleurs de nombreux court-métrages et films pour l’Education Nationale ou autres institutions publiques pour lutter contre les discriminations. Elle mène également des ateliers vidéos destinés aux personnes sortant de prisons ou aux enfants en échec scolaire.

 

    Valérie Mitteaux

Ancienne journaliste née à Epinal, Valérie Mitteaux crée en 2003, avec Anna Pitoun et un collectif pluridisciplinaire, l’association Caravane Films. Elle réalisé ensemble plusieurs long-métrages documentaires dont Caravane 55, Kings of the World, et plus récemment et seule cette fois Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre, coproduit par Arte et diffusé en octobre 2011 en France et en Allemagne. Elle vient de terminer Le Baiser de Marseille, un film sur le coming-out de l’homophobie française et dreamocracy, réalisé au Portugal en collaboration avec Raquel Freire. Parallèlement, elle développe deux autres films, l’un sur la notion de "sous-mission" féminine, l’autre, avec la journaliste Myriam Guillemaud-Silenko, sur le premier syndicat de prostituées au monde, en Argentine.

 

Caravane Films 

Caravane Films est une association (loi 1901) créée en 2003 à Paris. Elle a pour objet de contribuer à la réalisation de films documentaires. 

Fondée par un collectif réunissant des personnes d’horizons divers (réalisateurs, photographes, sociologues, psychanalystes, metteurs en scène), elle s’investit dans une réflexion sur le caractère social et politique du cinéma. 

Elle participe à la création de films pour la télévision et le cinéma et organise des ateliers vidéos à la demande d’associations socio-culturelles, de compagnies de théâtre ou d’institutions publiques et privées.

En savoir plus sur Caravane Films : www.caravanefilms.fr

____________________________________________________________________________________

 NOS PRÉCÉDENTS FILMS

Caravane 55 

Ci-dessus, un extrait de Caravane 55 (de Valérie Mitteaux et Anna Pitoun ; Prod : Caravane Films ; 2004). 

En savoir sur le film Caravane 55 : www.caravanefilms.fr/Films_caravane_55.html

Ce qu'en a dit la presse : 

Un documentaire captivant.” Le Monde, Août 2005

“Très sobre, filmé caméra à l’épaule, le documentaire nous plonge dans l’émotion et dans la révolte. Et il n’oublie pas de mettre en relief la solidarité, rarissime, d’une ville avec une communauté.” Libération, Août 2005

“Primé au festival International du Film des Droits de l’Homme (Paris), ce documentaire engagé est une chronique touchante et déroutante de l’exil et de l’attente.” Le Monde Télévision, 29/08/2005

Par delà le compte à rebours et l’avènement de nouveaux espoirs, ce beau film livre une réflexion saisissante sur le devoir de solidarité citoyenne en Europe. Les Inrockuptibles, 24/08/2005

“Une chronique déchirante qui réveille notre citoyenneté et notre humanité.” TV Grandes chaînes, 9/09/2005

“L’action aurait dû se faire dans le silence et la discrétion, comme souvent. Mais une caméra était là. Celle d’Anna Pitoun et de Valérie Mitteaux. Violence, déchirements, exclusion sont au cœur de leur documentaire.” Témoignage Chrétien, 22/04/2006

 

Les nominations 

★ Prix Spécial du Festival International du Film des Droits de l'Homme à Paris en 2004

★ Prix du Public au Festival Les Ecrans Documentaires en 2004

____________________________________________________________________________________________

Kings of the World

Ci-dessus, la bande-annonce du film Kings of the world (Réal : Valérie Mitteaux, Anna Pitoun, Rémi Rozié ; Prod : Caravane Films ; 2007).

En savoir plus sur Kings of the World :www.caravanefilms.fr/Films_KOW.html

 

____________________________________________________________________________________________

Smaïn, cité Pablo Picasso

Image extraite de Smaïn, cité Pablo Picasso. (Réalisation : Anna Pitoun; Prod : INA, Images Plus, avec le soutien de l'ACSÉ,  2011). Etoile de la SCAM 2012. 

Lire les retours presse : http://caravanefilms.fr/Films_Smain_presse.html

En savoir plus sur Extrait de Smaïn, cité Pablo Picasso : www.caravanefilms.fr/Films_Smain.html

________________________________________________________________________________________

Fille ou garçon, mon sexe n'est pas mon genre 

Extrait de Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre. (Réalisation : Valérie Mitteaux ; Prod : ARTE, 2011).

En savoir plus sur Fille ou garçon, mon sexe n'est pas mon genre : www.caravanefilms.fr/Films_Fille_ou_garcon.html